un magazine web axé sur la culture d’ici

Les nouveautés à voir et entendre

Du nouveau pour juillet

© Benny Adam

Par:  

Juillet et ses débuts de vacances. Quoi de mieux que de se trouver des airs et rythmes pour accompagner les festivités. C’est ce que je vous propose cette semaine avec ces nouveautés qui plairont à tous. Profitez-en pour élargir vos goûts!!

Bonne semaine

Paul Daraîche et Renée Martel

© Paul Daraîche et Renée Martel QUB Musique

Paul Daraîche et Renée Martel ont célébré leur 74ième anniversaire le 26 juin dernier. En plus de partager 40 ans d’amitié et de complicité, le duo a aussi la même date de naissance. Afin de souligner ce symbolique événement, les deux artistes dévoilaient Nés le même jour, une chanson inédite conçue spécifiquement pour l’album Contre vents et marées qui sera lancé le 10 septembre prochain sous l’étiquette MP3 Disques, en partenariat avec Productions Martin Leclerc.

dette pièce évoque la fraternité et le lien unique qui les lie. Comme s’ils étaient frère et sœur cosmiques. Nés le même jour, la même année et à la même heure: Le destin de Paul et Renée était tracé. Ce dernier a tenu à composer la musique, alors que Nelson Minville a su mettre les mots sur leur histoire, leur parcours.

Réunis pour la première fois sur disque et sur scène, Paul et Renée sont très fébriles à l’idée de retrouver leur public de la première heure. Les billets de la tournée sont en vente sur daraiche-martel.ca

Le Couleur

© Le Couleur

Le Couleur nous propose un nouvel extrait et vidéoclip Le Désert. Une pièce très mélodique. Le désert est un endroit où règne un délicat équilibre entre la quiétude et le tourment. Lorsque la chaleur devient ivresse, la quête d’un oasis suspend le temps. En un clin d’œil, l’été qu’on croyait doux et apaisant se transforme en un mirage étouffant. Vous pourrez voir le groupe prochainement, en juillet, en concert près de chez-vous.
“Lorsque j’ai entendu la chanson pour la première fois, j’ai tout de suite été happé par la richesse de l’écriture et des mélodies. Travailler sur une thématique comme le désert a été pour moi un exercice créatif vraiment intéressant. Il y a beaucoup de choses que j’ai voulu illustrer en image, mais l’idée principale est de montrer comment ça ne prend pas grand chose pour vivre un mirage, même dans notre quotidien. J’ai beaucoup été inspiré de l’inquiétante étrangeté de Freud qui explique que c’est souvent à travers les objets les plus familiers qu’on vit des impressions inquiétantes, troublantes.”
En concert: 
7 Juillet – Chicoutimi // Festival de la noce
16 Juillet – Sherbrooke // Concert de la cité
31 Juillet – Gatineau // Le minotaure

Festival Stardiviaria

© Festival Stradivaria

Le Festival Stradiviaria et Alexandre Da Costa célèbrent cet été la musique et l’art vivant de belle manière avec plusieurs concerts envoutants et gratuits de juin à septembre à travers le Québec ! À ne pas manquer, les 3 prochains concerts de la 23e édition : Les grands airs d’opéra, Stradivarius, je me souviens, et Stradivarius électrique.

Envolées lyriques à Mont-Tremblant
Le Festival Stradivaria s’arrêtera à l’église Saint-Jovite du centre-ville de Mont-Tremblant le 8 juillet à 19 h 30 pour la présentation du concert Les grands airs d’opéra. Les spectateurs pourront ainsi assister gratuitement à une prestation unique de l’Orchestre symphonique de Laval et les solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, sous la direction du maestro ù.

Composé d’un florilège des grandes pages du répertoire lyrique, ce concert met en scène les grandes étoiles de l’opéra de demain qui interpréteront notamment les plus grands airs de ce registre tels que Les Noces de Figaro et La Bohème et complétera le programme avec des extraits de l’opéra Carmen et de l’ouverture du Barbier de Séville. Un programme qui s’annonce prometteur et envoûtant.

Voici un extrait de l’édition 2020

Un chef, deux grandes voix et un répertoire québécois 
Les spectateurs de Saint-Alexis-des-Monts auront l’occasion de voir performer le chef et soliste Alexandre Da Costa sur scène avec les musiciens de l’Orchestre Symphonique de Longueuil pour présenter le concert Stradivarius, je me souviens. L’événement, présenté gratuitement par le Festival Stradivaria, se tiendra le 10 juillet à 19 h 00 et accueillera les invités spéciaux Bruno Pelletier et Kim Richardson.

Ces deux grandes voix et notre rockstar du violon interpréteront des chansons ayant marqué le Québec. Les pièces de Jean-Pierre Ferland, Claude Dubois, Jacques Michel, Raymond Lévesque, Leonard Cohen et Charles Aznavour seront ainsi présentées en versions « symphonisées » pour le bonheur des oreilles des amoureux de musique !

Le concert présenté à l’église et au Préau est gratuit et réservé aux résidents de Saint-Alexis-des-Monts. Une belle occasion de découvrir de grandes chansons « symphonisées »

Décoiffant de la tête aux pieds
Le 7 août prochain, le Festival Stradivaria vous invite à assister gratuitement à son concert extérieur Stradivarius électrique, présenté à la Plage municipale Michel-Jr.-Lévesque du Lac Tibériade à 16h30.

La rockstar du violon Alexandre Da Costa et le Trio jazz Stradivaria se permettent une expérience audacieuse en s’appropriant les grands titres de la musique baroque et classique pour la remixer au goût du jour. Bach et Vivaldi n’auraient probablement jamais pu imaginer leur musique entendue d’une façon aussi explosive !

L’invitée spéciale, Geneviève Leclerc, joindra sa voix puissante au Stradivarius d’Alexandre pour vous faire partager certains de ses coups de cœur. Stradivarius électrique vous fera voyager entre la musique classique, le jazz et le rock en quelques minutes!

*N’oubliez pas votre chaise.
*EN CAS DE PLUIE, le spectacle sera remis au lendemain, le dimanche 8 août à 14 h 00*
Réservation
Si les concerts sont gratuits pour tous selon la formule premier arrivé premier assis, pour certains concerts en salle il est également possible de se procurer un accès VIP au coût de 20 $ (taxes et frais en sus) sur le site www.festivalstradivaria.ca. Celui-ci procure aux détenteurs un accès en priorité et une place dans la section réservée.

Hunter Brothers

© Hunter Brothers

Les frères Luke, J.J., Ty, Brock et Dusty Hunter, originaires de Shaunavon en Saskatchewan, forment officiellement le groupe Hunter Brothers depuis la sortie de leur premier extrait El Dorado et leur signature avec Open Road Recordings à Toronto en 2016. Depuis, ils ont cumulé plus de 42 millions d’écoutes (audio et vidéo) et ont bâti une grande crédibilité dans l’industrie en un temps record, y compris plusieurs nominations aux prix CCMA, JUNO et SCMA. Reconnu pour ses harmonies vocales et chansons festives, le groupe lance son 3e album studio Been a minute.
« Ça fait un moment qu’on a donné des spectacles. On s’ennuie de jouer et de voir les fans qu’on aime. On a choisi ‘Been a minute’ comme titre de l’album comme ça représente bien ce qu’on vit et que ça raconte bien l’histoire de la dernière année. On espère que ces chansons apporteront de l’espoir, de la joie et de la lumière à ceux qui les écouteront et qu’elles permettront de visualiser le moment où nous pourrons tous nous retrouver enfin. » – Ty Hunter
Les pièces Hard Dirt et Just Wanted You to Know parlent d’empathie, des défis de la vie et du fait de traverser des épreuves avec plus de résilience qu’auparavant, à la fois en tant qu’individus et en tant que société. Le morceau Captain traite d’incertitude tout en rappelant qu’il faut voir plus loin que la tempête, alors que Ask Her to Dance nous parle de l’importance de prioriser ce qui est le plus important dans la vie, et de ne pas laisser passer les petits moments. Les chansons Now or Never et Diamonds sont des morceaux où l’on reconnaît très bien le style amusant et entraînant de Hunter Brothers, tandis que Take met en lumière les harmonies vocales des cinq frères.

Trois des 10 pièces sont co-écrites et réalisées par Hunter Hayes, jeune auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste populaire américain qui cumule déjà 5 nominations aux prix GRAMMY©. Hunter Hayes fut un collaborateur clé de tout l’enregistrement des voix sur l’album.

Benny Adam

© Benny Adam

Benny Adam fait ses premiers pas dans le monde de la production hip-hop alors qu’il n’est âgé que de 16 ans. Quelques années plus tard, en 2015, l’artiste autodidacte co-réalise l’album de Niro chez Capitol Music France et obtient son premier disque d’or. Le genre d’exploit qui débute bien une histoire.

Puis s’enchaînent les collaborations fructueuses — notamment avec la chanteuse canado-algérienne Zaho, très en vue en France —, jusqu’à ce que le jeune artiste ressente le besoin inattendu de s’avancer en solo. C’était en 2019 avec le EP La Barquetterie, où figurent des noms tels que Rymz, Nayra, Tizzo et MB pour ne nommer que ceux-là. La réaction est instantanée: en quelques mois, l’extrait Fais ton shift cumule plus de 1,2 million de vues sur YouTube. Suivi par plusieurs milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux, c’est aujourd’hui le cap des 2,45 millions de vues qu’il dépasse sur la plateforme. Avec plus de 1,7 million d’écoutes sur Spotify qui s’ajoutent au portrait, on commence sans mal à saisir l’ampleur du succès.

Plus ou moins lointaine cousine des tubes de Stromae, la pop urbaine de Benny Adam en est une des plus étoffées et cosmopolites, infusée de raï marocain, de saveurs caribéennes et de hip-hop sur fond d’afrobeat. Pour la toute nouvelle Alizée, le voilà qui s’inspire d’ailleurs de ses racines marocaines pour livrer une chanson à mi-chemin entre son berceau natal et sa terre d’adoption.

Une trame captivante pour garder l’œil rivé sur l’écran, et le cœur, un brin serré. Du terrain de foot au métro de la métropole en passant par le refuge familial, Benny Adam nous transporte avec Alizée dans un univers où la vraie vie déborde et se montre telle qu’elle est. Sans faux semblant, comme une alternance de moments de lutte et de grâce.

THe LYONZ

© THe LYONZ – Facebook

Le duo montréalais présente un double extrait Ecstasy/Mystery of Mr. E. THe LYONZ lancera à l’automne son premier effort Change In Colour sur l’étiquette internationale E.47. Hors-norme et faisant fi des conventions, le groupe propose un mélange de Jazz, de Trip-Hop, Hip-Hop sur une trame Électro. Il faut imaginer une dynamique atmosphérique, des rythmes changeants et des jeux de programmations.  

Le premier titre du mini-EP Ecstasy est un morceau de musique électronique enivrant qui s’appuie sur des raps puissants. L’amalgame du texte et des sonorités expérimentales décrit le fait d’être initié à la vie nocturne dès un jeune âge. Vient ensuite Mystery of Mr.E, un regard sur la vie secrète d’un homme mystérieux. Les ambiances insaisissables de ce morceau sont soutenues par des rythmes rapides et imprévisibles de basses. Qui est Mr. E? C’est la question à répondre, il se cache partout.

Les deux morceaux que nous balance le duo sont de véritables œuvres d’art audio hypnotiques. Telle une trame sonore de film, la musique déborde de beauté et de sentiments bruts avec une authenticité organique. Si THe LYONZ n’est pas encore sur votre radar avec cette double attaque alors corrigez le tire!

Rappelons qu’au mois de janvier dernier, le duo canadien a collaboré avec la manufacture de haute horlogerie de luxe Audemars Piguet afin de créer une chanson pour leur série musicale 180. Cette collaboration a été un moment décisif pour THe LYONZ, en plus de leur permettre de fusionner leur musique de genre avec les mondes de l’art et du design, l’association leur a amené une reconnaissance internationale.

La Guinguette

© La Guinguette – Parc Jean Drapeau

La Guinguette du parc Jean-Drapeau accueillera le public dans la zone du quai de la navette fluviale de l’île Sainte-Hélène. À l’image d’une station balnéaire estivale, cet espace public créé en collaboration avec La Lutinerie, invite les citoyens à se réapproprier les berges du fleuve Saint-Laurent dans un aménagement coloré : tables à dîner, tables de ping-pong, scène pour accueillir des spectacles extérieurs et décor lumineux créant une magnifique ambiance en soirée.

Grâce au restaurant végétalien aménagé sur place, les visiteurs pourront profiter d’une offre alimentaire unique avec, entre autres, des burgers, des tapas, des churros et des gaufres. Une programmation variée complète l’animation, avec notamment des soirées d’humour, des ateliers sur le développement durable et des prestations musicales.

« Le parc Jean-Drapeau se réjouit d’offrir une programmation estivale innovante dans un environnement sécuritaire et festif, comme celui de la Guinguette. Cette buvette extérieure, ingénieusement aménagée, est l’endroit idéal pour s’évader quelques heures dans une ambiance chaleureuse et un décor enchanteur offrant une vue unique sur Montréal. Par ailleurs, cette installation éphémère s’inscrit tout à fait dans la vision d’avenir du parc Jean-Drapeau qui vise à redevenir un parc de destination accessible et accueillant, avec les citoyennes et citoyens au cœur de sa programmation », explique Isabelle Bonneau, directrice générale de la Société du parc Jean-Drapeau.

En plus de la nouvelle offre alimentaire disponible à la Guinguette, le Parc est enchanté d’annoncer l’ouverture du Ste-Hélène | Bistro-terrasse à l’Espace 67. La magnifique terrasse située à proximité du métro Jean-Drapeau sera une possibilité additionnelle de se poser pour prendre un verre entre amis ou déguster un savoureux repas qui plaira à toute la famille.

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la Guinguette du parc Jean-Drapeau et sa programmation au parcjeandrapeau.com ou sur les médias sociaux @parcjeandrapeau.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email