Les immortels

Un spectacle pour les nostalgiques

© André Chévrier

Par : Jade Baril

C’est mardi le 5 novembre dernier à la Cinquième salle de la Place des arts qu’avait lieu la première montréalaise du spectacle Les immortels mettant en vedette Philippe Berghella, Julie Massicotte, Martin Giroux, Rita Tabbakh et David Thibault. Chacun avait pour rôle d’interpréter le répertoire de cinq grands artistes dont les chansons sont immortelles : Gilbert Bécaud, Dalida, Joe Dassin, Edith Piaf et Johnny Hallyday.

Le spectacle a commencé par un pot-pourri des cinq chanteurs sur scène qui a bien introduit les chanteurs. C’est après cette merveilleuse entrée que chaque artiste a pris la parole pour expliquer le spectacle. Ils ont mis au clair qu’ils n’étaient pas là pour les imiter, mais bien pour leur rendre hommage et pour faire resurgir de doux souvenirs, comme l’a mentionné Rita Tabbakh.

© André Chévrier

La petite scène permettait de se sentir intime avec les artistes, qui rendent ainsi ceux qui performent plus à l’aise. En effet, Martin Giroux, interprétant les chansons de Joe Dassin, se permettait de faire quelques plaisanteries avec le public. C’est avec une chanson de Gilbert Bécaud que le spectacle commença, puis s’enchaîna un après l’autre, ou à peu près, Dalida, Joe Dassin, Edith Piaf et Johnny Hallyday.

Lors des chansons en duo avec d’autres artistes, par exemple, pour la chanson Paroles Paroles de Dalida, la complicité entre les artistes était palpable. De plus, la mise en scène, signée Joël Legendre, accompagnait les pièces à merveille. Ce qui m’a marqué le plus, ce sont les fameuses danses de David Thibault lors de ses performances sur les chansons de Hallyday. D’ailleurs, avant la fin de la première partie, une performance de Mon Dieu d’Edith Piaf par Rita Tabbakh a envoûté la salle par sa prestation et l’émotion dégagée par la chanteuse.

© André Chévrier

Les artistes sont revenus en force pour la deuxième partie avec l’interprétation captivante de Julie Massicotte avec la chanson Gigi l’Amoroso. Pendant toute la durée de la deuxième partie, on pouvait entendre chantonner la salle qui a connu l’époque lorsque ces grands artistes jouaient sur une scène. Somme toute, ce fut une agréable soirée qui a fait du bien à mon cœur nostalgique.

La tournée continue de faire le tour du Québec jusqu’en octobre 2020. Les billets pour la supplémentaire à Montréal sont disponibles au placedesarts.com.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...