Les Cowboys Fringants au Métropolis

20 ans de bonheur, à jamais

dsc_4350

©Serge Cloutier

Par Julie Côté

28 décembre. Cette période de l’année où tout le monde a le cœur à la fête, est entre amis et célèbre, tous ensemble. On l’a bien vu lors de ce premier des deux concerts des Cowboys Fringants, mercredi dernier, au Métropolis, pour célébrer leur 20e anniversaire. Au bénéfice de la Fondation des Cowboys pour l’environnement, cette célébration était tout simplement spectaculaire.

À 20h pile, le groupe de joyeux lurons arrive sur scène et débute avec une avalanche de leurs plus grands succès avec Bye Bye Lou, La manifestation et La reine, plongeant le public dans une véritable euphorie totale.

C’est en regardant les fans des Cowboys qu’on peut remarquer une caractéristique principale commune : ils sont excessivement fidèles. « C’est mon vingtième concert des Cowboys, et loin d’être mon dernier », mentionne le jeune homme avec un chandail du Shack à Hector (l’une des chansons du groupe) à quelques sièges du mien. « Marie-Annick Lépine est tout simplement excellente », mentionne une jeune fille qu’il l’accompagnait.

Aussi fidèles sont-ils, le groupe leur rend excessivement bien. Peu de temps après l’entracte, le groupe a décidé de leur offrir un segment « Demandes spéciales », permettant au public de choisir parmi les succès Mon Chum Rémi, Heavy Métal, et Toune d’Automne. Quoiqu’un peu chaotique par moments, on pouvait remarquer assez rapidement que le public avait énormément apprécié.

Planter des arbres en célébrant Montréal

Avec les ballons et les célébrations, les Cowboys ont voulu souligner un point bien important. Depuis une dizaine d’années, le groupe possède une fondation pour l’environnement et ont le projet de planter plus de 375 000 arbres pour le 375e anniversaire de Montréal. Aujourd’hui, depuis les débuts de la fondation, plus de 200 000 arbres ont été plantés, et ce n’est que le début.

Pour découvrir les prochaines dates de spectacles, visitez leur site web.

Crédit photo : © Serge Cloutier/ MatTv.ca

Texte corrigé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...