un magazine web axé sur la culture d’ici

Le Mois des Câlins de Sainte-Justine

Lancement de la 9e édition

MATTV_STJSUSTINE_CALIN_BV-81

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Jessica Hébert

La Fondation CHU Sainte-Justine a lancé, pour une neuvième édition, la campagne Mois des Câlins. Cette année encore, Sainte-Justine peut compter sur ses partenaires de longue date : Rythme FMJean Coutu et Clarins!

En plus des célèbres fées câlines, MitsouMarie-Soleil MichonJulie Bélanger et Josée Boudreault, le Mois des Câlins a maintenant, pour la première fois, un parrain câlin, Sébastien Benoît! « Cette campagne-là, je la connais très bien.  À chaque fois, c’était juste des fées câlines. Je voulais m’impliquer, m’explique le parrain câlin Sébastien Benoît. J’ai un enfant de deux ans qui est né ici. Je suis né ici. J’habite pas loin d’ici… Pour moi, il y a un lien de cœur évident avec Sainte-Justine. Je ne pouvais pas dire non. Tu ne peux pas rester insensible à la cause des enfants malades… Et quand tu deviens toi-même papa, ça vient te chercher encore plus. »

Le Mois des Calins

Encore une fois cette année, les gens sont invités à poser un geste pour les enfants en se procurant l’Embellisseur Lèvres « Rose Câlins », conçu spécialement par Clarins pour le Mois des Câlins. « Je me souviens quand on nous avait annoncé le partenariat avec Clarins, que l’on créerait le « Rose Câlins », c’est tout un honneur! C’est une compagnie internationale qui rayonne sur la planète qui dit oui à notre cause, car la compagnie y croit. C’est magique! », m’avoue la fée câline Josée Boudreault. « En France, les gens de Clarins capotent, ils n’en reviennent pas du succès de la campagne et du nombre d’unités vendues », me raconte Sébastien Benoît.

Sainte-Justine espère bien vendre les 25 000 gloss qui sont disponibles uniquement chez Jean Coutu et seulement durant le Mois des Câlins! Chaque « Rose Câlins » se vend 20 $ et 10 $ sont directement remis à l’hôpital. En plus, la couleur est magnifique, ça fait un beau cadeau (St-Valentin)!

Depuis la première édition,  c’est plus de deux millions de dollars qui ont été remis à Sainte-Justine, permettant ainsi de mettre en place le Centre intégré du réseau en neurodéveloppement de l’enfant (CIRENE), une première en Amérique du Nord. « Ça nous permet de développer plus de services pour les enfants atteints de trouble de neurodéveloppement. Ça nous permet aussi de faire un dépistage beaucoup plus rapide et de réduire les délais d’attente de traitement, m’explique le neurologue Dr Lionel CarmantOn travaille sur les troubles allant du déficit de l’attention jusqu’à l’autisme, en passant par l’épilepsie et la déficience intellectuelle. »

Le Mois des Calins

La campagne est essentielle pour Sainte-Justine. « Malheureusement,  pour aller plus loin dans la recherche et dans les initiatives, il nous faut l’aide du public. Le Mois des Câlins va au-delà, c’est là qu’on voit qu’on peut mettre ensemble plusieurs personnes pour faire avancer la cause et ça nous permet d’avoir une sensibilisation à la maladie des enfants », m’avoue Maud Cohen de la Fondation Sainte-Justine. « Ça fait sept ans que je m’implique, c’est ma façon à moi de dire merci à la vie pour trois filles en santé. Je pense aussi beaucoup aux parents. J’ai beaucoup d’empathie pour eux, je veux leur donner de la chaleur humaine pour ne pas qu’ils sentent seuls, m’avoue Josée BoudreaultLes câlins, les enfants qui sont malades en reçoivent beaucoup… Les parents d’enfants malades n’ont pas le temps de s’en donner, je leur fais un gros câlin à eux. »

Le Mois des Calins

Le lancement de la campagne marquait également le dévoilement de l’emballage 2015 de l’Embellisseur Lèvres qui a été dessiné par Florence Emmanuelle, sept ans. C’est elle qui a gagné le concours Dessine-moi un câlin, concours dont la seconde édition débute aujourd’hui. Issue d’une famille de cinq enfants, Florence Emmanuelle a aussi gagné une bourse de 1000 $ qu’elle a transformée en cadeau pour des enfants de Sainte-Justine. « Je suis en santé,  il faut aider les enfants malades », me dit, tout heureuse, la petite Florence Emmanuelle.

Crédit photo: ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email