Le journal d’un vieil homme: Première

Un film de Bernard Émond

journal-lesfilmsseville

©Les Films Séville

Par Stacy Rajarison

Après avoir été présenté lors du dernier Festival International du Film de Berlin, c’est lundi dernier au Cinéma Excentris que Le journal d’un vieil homme a été présenté au public québécois.

Cette soirée de première a réuni les artistes et les artisans de ce long-métrage produit par Bernadette Payeur dans lequel le vieillissement, la mort, mais aussi l’amour de la vie figurent parmi les thèmes explorés.

Inspiré de la nouvelle d’Anton Tchekhov, Une banale histoire, ce film qui porte à la réflexion rassemble à l’écran Paul Savoie (Nicolas), Marie-Ève Pelletier (Katia) ainsi que Marie-Thérèse Fortin, Ariane Legault et Patrick Drolet.

« C’est l’histoire d’un homme qui a tout réussi dans sa vie, une belle carrière, mais qui est en train de rater sa vieillesse », m’explique le réalisateur Bernard Émond. Nicolas, médecin de renom, est atteint d’une maladie incurable. Il n’en a plus pour longtemps et préfère garder le tout secret. Il n’est pas proche de sa conjointe actuelle (Marie-Thérèse Fortin), une femme plus jeune que lui ainsi que de leur fille adolescente (Ariane Legault). La seule pour laquelle il porte une affection est sa fille adoptive Katia (Marie-Ève Pelletier). Or, Nicolas se sent impuissant face aux problèmes qui tourmentent également Katia. «Il y a des gens qu’on aime, mais pour lesquels, on ne peut rien. Par contre, l’amour n’est jamais perdu», me confie M. Émond.

Le journal d’un vieil homme, distribué par Les Films Séville, sera en salles le vendredi 21 août 2015.

Photo couverture: © Pierre Dury

Vous pourriez aussi aimer...