Le Festival Zéro Déchet 2019

Un festival pour mieux comprendre le phénomène de « zéro déchet ».

© Page Facebook sur Festival zéro déchet

Par : Myriam Bercier

Du vendredi 8 novembre 2019 au dimanche 10 novembre 2019 aura lieu le Festival zéro déchet au Marché Bonsecours à Montréal, mis en oeuvre par l’Association québécoise de zéro déchet. Le festival en est à sa troisième édition.

Le zéro déchet est l’idée de produire le moins de déchets possible jusqu’à l’obtention idéale d’un total de zéro déchet (concept, n’est-ce pas?). Cela ne veut pas nécessairement dire que pour en faire, on se doit de posséder toutes les accessoires possibles et imaginables, mais plutôt de réfléchir avant de consommer. Par exemple, voir toutes les possibilités d’un objet avant de s’en départir, et réfléchir à la nécessité du produit désiré avant d’acheter.

Pour aider à réduire les déchets, l’application Ça va où existe. Cette application sert à répondre à l’éternelle question «est-ce que ça va au recyclage ça?»

© Page Facebook sur Festival zéro déchet

Au festival, tout le gratin des organismes et compagnies offrant des produits facilitant la vie des adeptes du mode de vie zéro déchet y était, notamment Les Trapeuses, Mme L’Ovary, Serpurarien et Loop, pour ne nommer que ceux-ci. L’offre des produits est plutôt diversifiée et se sépare par sphère de la maison.

Pour la cuisine par exemple, on peut y trouver des sacs réutilisables (de toutes sortes : pour les sandwichs, les courses, à rangement, etc.), des programmes de nourriture collective et/ou biologique (comme nousrire ou encore foodhero, une application offrant des rabais sur les produits qui sont près de leur date de péremption dans les épiceries comme Métro et IGA), des emballages de cire d’abeille, essuie-tout lavable et compostable en 28 jours, de la vaiselle de bois et des plats de plastique.

Pour la salle de bain, on y retrouve des produits d’hygiène féminine (notamment des serviettes sanitaires lavables et des culottes menstruelles), des cosmétiques faits à la main et/ou biologique, des mouchoirs réutilisables, des cure-oreilles réutilisables, des tampons démaquillants ou encore des brosses à dents en bois.

© Page Facebook sur Festival zéro déchet

D’autres produits sont aussi offerts, notamment des livres sur ce mode de vie,  des cartes de souhaits que l’on plante et qui deviennent des fleurs, des leggings faits de bouteille de plastique. Il y a également une salle où les gens peuvent échanger leurs vêtements.

Une maison zéro déchet est également à la disposition des gens pour le modique coût de 2$ afin d’offrir des astuces et un exemple de maison zéro déchet. Cela est très pertinent pour illustrer les alternatives, notamment pour faire la vaisselle, pour l’hygiène personnelle, pour l’épicerie, etc. 

Moult conférences sont offertes dans trois endroits en simultané : le  Boudoir, le Grand salon et la Fabrique qui offre des conseils et des marches à suivre pour devenir zéro déchet dans certains domaines, par exemple dans l’événementiel ou encore pour fabriquer son propre emballage en cire d’abeille.

© Page Facebook sur Festival zéro déchet

Ce festival est ouvert à un public très large : il s’adresse autant aux néophytes qu’aux adeptes de la première heure du zéro déchet. Il est très intéressant puisqu’il montre des alternatives à tous les gens intéressés par ce mode de vie. Mettez-le à votre agenda pour l’édition de l’année prochaine!

Vous pourriez aussi aimer...