un magazine web axé sur la culture d’ici

Le 36e Gala des Gémeaux

Un gala plutôt sobre

©crédit photo : Eric Myre

Par : Annie Simard

Le 36e Gala des Gémeaux, présenté à Radio-Canada hier soir, était sobre, si on le compare aux éditions précédentes. Véronique Cloutier, l’animatrice de la soirée, a d’ailleurs fait un monologue comme numéro d’ouverture en nous rappelant qu’il y a 555 jours, la vie comme on la connaissait a basculé. Du jour au lendemain on s’est confinés, on s’est isolés, on s’est éloignés. Quand on a réalisé que ça allait être plus long qu’on le pensait, on s’est demandé… on fait quoi maintenant? Encore plus cette année, le gala voulait souligner l’apport important de milliers d’artisans, d’artistes et de créateurs qui se sont mis en marche pour illuminer les quatre murs de nos salons. Malheureusement, encore aujourd’hui, on ne sait pas trop ce qui nous attend. Gardons espoir… Demain il fera beauÉtienne Coppée, Elisapie et Tom-Éliot Girard ont uni leurs voix à une chorale pour nous interpréter cette chanson qu’on a entendue à la fin de la série M’entends-tu? et qui a été la seule performance musicale du gala.

©crédit photo : Eric Myre

Plusieurs bons moments ont eu lieu pendant la soirée lors de la présentation des prix. Sept médaillées des Jeux olympiques de Tokyo étaient présentes pour remettre deux prix. Il y a eu un hommage à la diversité et à l’amour, offert par Jemmy Echaquan Dubé et Mélissa Bédard. Celle-ci a également expliqué que les artistes présents portaient une fleur pour soutenir l’inclusion sur nos écrans dans le cadre de la campagne NOUS. Le couple Alex et David, que l’on a pu voir dans L’amour est dans le pré, était présent pour remettre le prix Animation : magazine d’intérêt social, qu’a remporté Christian Bégin pour Y’a du monde à messe.

©crédit photo : Eric Myre

Le très divertissant et très drôle humoriste Pierre-Yves Roy-Desmarais est venu nous faire rire en ressortant quelques moments dramatiques dans les téléréalités. C’est l’émission Les Chefs qui a remporté le prix dans la catégorie Meilleure téléréalité.

©crédit photo : Eric Myre

Dans la catégorie Animation ou équipe d’animation sports ou loisirs, le prix a été remis à l’équipe de football de la NFL, représentée par David Arsenault. Christine Beaulieu a remporté le premier rôle féminin comédie, pour L’œil du cyclone.

Pour Meilleure série annuelle, le travail des équipes qui travaillent dans l’ombre a été souligné. Nous avons pu découvrir une scripte, un cadreur, un accessoiriste entre autres qui étaient surpris par un des comédiens de chaque série mise en nomination. C’est District 31 a remporté la palme.

J’aurais le goût de dire qu’enfin, France Beaudoin a été récompensée pour son talent, sa créativité et son bon travail pour entre autres En direct de l’univers, spéciale jour de l’An dans la catégorie Animation : série ou spéciale de variétés, La commande culturelle dans la catégorie Animation pour une émission ou série produite pour les médias numériques variétés. L’émission En direct de l’univers a également été choisie par le public pour le fonds Cogeco.

©crédit photo : Eric Myre

Certains ont été surpris de gagner, comme entre autres Théodore Pellerin (Patrick Sénécal présente) pour Premier rôle masculin série dramatique. D’autres en ont profité pour passer des messages comme Patrick Huard (La tour) qui a remporté dans la catégorie Meilleure émission ou série d’entrevues ou talk-show et Guy Jodoin (Escouade 99) dans Meilleur premier rôle masculin : Comédie.

Ce fut un gala présenté sans artifices, mais qui a mis en lumière le travail effectué pour nous divertir pendant cette période où on a dû passer au travers la distanciation physique, un confinement, un couvre-feu et qui, semble-t-il, n’est pas encore terminée. La télé nous unit. Au travers nos écrans, même à distance, on a l’impression d’être ensemble.

Pour découvrir les différentes catégories et connaître tous les gagnants, c’est ici.

©crédit photo de la une : Eric Myre

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email