Latendresse raconté, avec quelques blagues en accompagnement

Drette su’l tape live par David Beaucage, avec Guillaume Latendresse et Sam Breton

©Courtoisie, David Beaucage

Par Julie Côté

Ceux qui suivent MatTv depuis plus d’un an, connaissent mon appréciation pour le podcast Drette su’l tape, avec mon compte-rendu de l’un des enregistrements de l’année dernière avec Pierre-Luc Dubois et Sam Breton, disponible ici. Nous sommes revenus à la charge cette année, où dimanche à la Balustrade du Monument-National, Sam Breton reprenait son siège d’invité comique avec l’ancien numéro 84 des Canadiens de Montréal, Guillaume Latendresse.

Animé par l’humoriste David Beaucage, le podcast Drette su’l tape, c’est une discussion d’environ 90 minutes entre l’animateur et au moins un invité du monde du hockey, qu’il soit joueur, entraîneur, journaliste, fabricant d’équipement, ou même tout simplement un autre humoriste fan de ce sport. Pour une troisième année consécutive, le balado organisent des enregistrements d’émissions devant public, afin de permettre aux spectateurs de poser leurs questions aux invités.

Choix de deuxième ronde du tricolore en 2005, Guillaume Latendresse a vécu une carrière en dents de scie, mais il a toujours été au courant du genre de joueur qu’il était. “J’étais un joueur offensif, physique, mais j’ai besoin d’un fabricant de jeux pour m’entourer. Dans le junior majeur, à Drummondville, c’était mon frère Olivier, à Montréal, c’était Maxim Lapierre, et à Minnesota, c’était Martin Havlat” raconte celui qui est aujourd’hui entraîneur des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, de la ligue Midget AAA et analyste à RDS.

©Martin Métivier/Zoofest

Échangé au Wild du Minnesota contre Benoît Pouliot, le joueur ne cadrait tout simplement pas dans les plans du nouvel entraîneur Jacques Martin. Renaud Lavoie m’avait mentionné que cet échange était dans les plans quelques semaines avant que ce soit fait, en me racontant que quelque chose l’avait fait avorter. Donc l’échange ne m’avait pas vraiment surpris.” partage l’ancien joueur.

C’est avec le Wild où de nombreuses commotions cérébrales se sont déroulées pour Guillaume Latendresse, amorçant un long début de la fin de sa carrière. “Je ne suis plus du tout la même personne que j’étais avant mes commotions.  […] À ma deuxième, ma copine de l’époque voulait que j’arrête à ce moment-là, je lui ai dit que j’arrêterai à la prochaine. Elle est arrivée un mois plus tard. ” poursuis-t-il.

Après un court séjour chez les Sénateurs d’Ottawa, qu’il ne semble pas particulièrement avoir apprécié, le hockeyeur terminera sa carrière en Suisse, avec les Lions de Zurich. Contrairement à ce que raconte sa page Wikipedia, ce n’est pas le club qui a terminé leur entente, mais bien Latendresse lui-même qui leur a annoncé son départ, après que sa copine de l’époque ait quitté la Suisse, tanné de le voir se blesser à petit feu.

La saison 3 de Drette su’l tape débutera en octobre, en même temps que la saison 2019-2020 de la LNH. Pour écouter les précédents épisodes de ce podcast, rendez-vous au lien ici.

Vous pourriez aussi aimer...