La Voix : Les directs (2/2)

Prochaine étape, les demi-finales!

© Facebook La Voix

Par : Myriam Bercier

Cette semaine, nous avons franchi une autre étape de la compétition de La Voix : les directs. Eh oui, c’était déjà la dernière partie des directs, les demi-finalistes de chaque équipe sont maintenant choisis. Juste en guise de résumé, les directs, c’est assez simple : trois des six candidats de chaque équipe vont offrir une chanson aux coachs et au public en direct, et les deux octroient des notes à la performance. Ensuite, on cumule les points pour annoncer le ou la finaliste de chaque équipe.

© Fanny Bloom, OSA IMAGES ET TVA

Ce dimanche, l’émission a commencé avec un spécial Auteur-compositeur-interprète. Des petits topos de chacun.e des candidat.e.s parlant des auteurs-compositeurs-interprètes, de leurs préférences au niveau du Québec ont été présentés. Ensuite, on a pu voir Luc De Larochellière sur scène interpréter sa chanson Sauvez mon âme accompagné de quelques candidats. France D’Amour a ensuite pris sa place pour interpréter sa chanson Le fil conducteur, suivi ensuite de Fanny Bloom et de sa chanson Cinéma. Vincent Vallières s’est ensuite présenté pour chanter À hauteur d’hommes, puis ce fut le tour de Daniel Boucher avec Chez nous. C’est France D’Amour qui a clos ce segment avec sa chanson Que des mots.

À cause du contexte actuel avec la COVID, il n’y avait aucun public dans le studio. Des vidéos en direct de la famille et des amis des candidat.e.s étaient projetées sur un écran géant, derrière les coachs, bien à la vue des candidats. Ça a donné des moments parfois touchant et parfois drôle, notamment lorsqu’au moment de voir la famille de Clément Jacques, c’est son chien Garçon, bien habillé pour l’occasion et apparemment très attentif que l’on a pu apercevoir. Ça l’a d’ailleurs fait sourire plusieurs fois pendant sa prestation d’ailleurs.

© Tom-Éliot Girard, OSA IMAGES ET TVA

La soirée a officiellement commencé avec l’équipe de Cœur de Pirate. Le premier candidat à briser la glace de cette grande soirée fut Tom-Éliot Girard. Il y est allé avec sa version de la chanson J’arrive de Ben Mazué. C’était une chanson bien émotive qui lui a permis d’aller puiser dans ce qui le caractérise si bien : son émotivité. Tom-Eliot a un bon instinct musical, il sait se laisser porter par la musique et assumer entièrement ce qu’il fait. Sa prestation de ce soir a été exactement dans ce sens.

© Marie-Luce OSA IMAGES ET TVA

C’est ensuite Marie-Luce qui est montée sur scène pour offrir sa version Y’a les mots de Francine Raymond. On a rapidement pu réaliser que l’artiste a une immense maîtrise de sa voix, de ce qu’elle veut en faire et de ses mouvements. On a pu le constater dans sa prestation finale, où chacun de ses gestes semblait lier aux mots qui franchissaient ses lèvres. Elle a été solide et claire avec sa voix bien découpée, fidèle à elle-même.

© Clément Jacques, OSA IMAGES ET TVA

C’est Clément Jacques qui a fermé la marche pour l’équipe de Cœur de Pirate. Il y est allé avec sa version de On ne change pas de Céline Dion, qui était, somme toute, un beau défi pour lui qu’il a su relever avec brio. Dès les premiers mots, il en a fait sa chanson, c’était très loin de la version de Céline. Clément Jacques a cette capacité, selon moi, de prendre une chanson et de la rendre entièrement sienne, peu importe à quel point la chanson est connue.

Cette performance réussie lui a d’ailleurs permis de continuer jusqu’en demi-finale avec ses 86 points contre les 57 des deux autres candidats. Ce dernier avait franchement envie d’aller prendre les autres candidats dans ses bras et a dit qu’il le ferait « tantôt » s’empressant d’ajouter que c’était évidemment une blague, ce à quoi Charles Lafortune a répondu : « Tu viens de dire ça, on va t’enfermer quelque part Clément c’est certain! » en riant.

© Suzie Villeneuve, OSA IMAGES ET TVA

La seconde équipe à se présenter a été celle de Garou. Sa première candidate, Suzie Villeneuve, avait fait couler beaucoup d’encre suite à son audition à l’aveugle. Elle est allée offrir au public et aux juges sa version de À ma manière de Ginette Reno, qui semblait faire écho à sa propre situation. Alors encore en pratique, elle a réussi à faire pleurer Garou par son interprétation, interprétation qui a d’ailleurs été très juste, due sûrement au fait que les paroles semblaient se rapprocher beaucoup de son histoire à elle. Elle a offert une prestation grandiose qui a bien mis en valeur sa voix puissante.

© Gabriel Forest, OSA IMAGES ET TVA

Le second candidat de l’équipe Garou à venir présenter sa chanson a été Gabriel Forest qui a choisi la chanson Hold me while you wait de Lewis Capaldi. Son choix de chanson s’est arrêté sur celle-ci parce qu’il l’a chanté dans l’auto en présence de sa copine qui a bien apprécié sa version. Sa voix rauque a effectivement bien servi sa version assez intime.

©Karolane Brisson, OSA IMAGES ET TVA

Finalement, Karolane Brisson s’est présentée pour défendre sa place avec la chanson La foule d’Édith Piaf. Elle a commencé de manière assez douce, ce qu’on n’a pas entendu souvent venant d’elle. Puis, dès le premier refrain, elle s’est enflammée, se laissant de plus en plus posséder par la chanson. Cette dernière semblait l’habiter entièrement, la faisant pirouetter, tourner sur elle-même au rythme de la chanson. Lorsque Karolane performe, elle se donne, ça, c’est clair.

Or, cette intensité-là ne lui aura pas permis de se rendre en finale puisque c’est plutôt Suzie Villeneuve et ses 92 points qui auront la chance de continuer l’aventure, contre les 59 de Karolane et les 49 de Gabriel Forest.

© Alex Burger, OSA IMAGES ET TVA

Ensuite, c’est l’équipe de Pierre Lapointe qui s’est présentée pour choisir le ou la candidat.e qui irait en demi-finale. Ça a commencé agréablement avec Alex Burger qui a interprété la chanson Doris de Stephen Faulkner. Selon son coach, ça aurait pu être sa chanson tellement il se l’est approprié. Il a d’ailleurs avoué avoir travaillé plus fort pour cette étape-là que pour le duel. Il s’est présenté sur scène avec un collant Justice pour Joyce sur sa guitare. Il a offert une excellente prestation, avec sa voix et sa présence scénique posées. Sa chanson s’est terminée sur les paroles « j’ai plein de choses à dire », qui m’a vraiment donné l’envie de pouvoir l’écouter encore longtemps.

© William Fontaine-Jalbert, OSA IMAGES ET TVA

Le second candidat de l’équipe Pierre Lapointe, William Fontaine-Jalbert, est allé interpréter la chanson Karma Police de Radiohead. Selon lui, cette chanson résume bien son année de remise en question. L’artiste est à la fois fragile et puissant et a une voix qui lui permettrait de mener un groupe comme Radiohead, Karkwa ou encore Malajube. Sa voix fait du bien, «comme une couverture chaude l’hiver» comme l’a si bien dit Garou. Il a prouvé sa gestion du stress oui par sa voix mais aussi par sa réaction alors que son micro s’est mis à baisser pendant sa prestation.

© Flora Stein, OSA IMAGES ET TVA

La dernière candidate de l’équipe Lapointe, Flora Stein, a chanté L’antidote de l’artiste Ehla. Cette chanson, pour elle, se rapprochait beaucoup de ce qu’elle vit en ce moment même : elle sort d’une relation de trois ans, et cette chanson, selon elle, lui rappelle que tout va bien aller. Dès son entrée sur scène, elle a pris entièrement possession de l’espace qui lui est accordé. Elle a une joie apparente à chanter. Elle aime ça, elle a du plaisir à le faire, et ça paraît. Elle a une grande puissance vocale, qu’elle n’a pas peur d’utiliser.

C’est grâce à cette performance qu’elle ira prendre part à la demi-finale avec ses 83 points contre les 65 d’Alex Burger et 52 de William.

© Francis Degrandpré, OSA IMAGES ET TVA

L’équipe de Marc Dupré a fermé le bal. Francis Degrandpré, le premier candidat de l’équipe, s’est présenté sur scène avec une version assez similaire à l’originale de Amazed de Lonestar si ce n’est qu’elle était plus country. Il l’a, somme toute, très bien interprétée, donnant ainsi envie à quiconque d’être aimé ainsi (en tout cas, à moi, il m’a donné cette envie!)

© Michaela Cahill, OSA IMAGES ET TVA

Ce fut ensuite au tour de Michaela Cahill qui s’est lancé dans la chanson You and I de Lady Gaga mais la version de Kelly Clarkson. Elle a commencé doucement, avant d’y aller avec sa pleine capacité. On sait que Michaela a une voix puissante et elle l’a prouvé encore une fois. Elle a usé de belles nuances dans son interprétation. Son plaisir de chanter a été une fois de plus apparent.

© Katrine Sansregret, OSA IMAGES ET TVA

La soirée s’est close avec la plus jeune candidate de l’aventure, Katrine Sansregret, qui n’a que 16 ans. Son choix de chanson s’est arrêté sur S’il suffisait d’aimer de Céline (Aline?) Dion. Le tout a commencé tout en douceur et en fragilité, avant d’exploser dans un feu d’artifices de puissance vocale et de vibrato bien senti.

C’est Michaela Cahill qui se rendra en finale pour l’équipe de Marc avec ses 83 points contre les 67 de Katrine et les 50 de Francis.

L’émission s’est terminée sur un message sur le racisme et les autochtones suite à ce qui est arrivé à l’atikamekw Joyce Echaquan.

La semaine prochaine pour la demi-finale, l’émission sera 100% francophone avec notamment Louis-Jean Cormier, Marie Carmen, Roch Voisine et Lara Fabian.

 

Vous pourriez aussi aimer...