un magazine web axé sur la culture d’ici

La tournée Kill the noise de Papa Roach débarque à la Place Bell

Papa Roach, solide comme jamais

Par Marie Eve Archambault

Papa Roach, Hollywood Undead et Bad Wolves se sont arrêtés dimanche soir à la Place Bell dans le cadre de la tournée Kill the noise. Si pour certains c’était leur premier concert depuis la réouverture des salles, les trois groupes étaient, quant à eux, extrêmement prêts à donner tout ce qu’ils avaient pour faire oublier la pandémie. Ce fut une mission accomplie sur toute la ligne!

Au coup de 21h15, le groupe de métal alternatif américain a foulé les planches de l’amphithéâtre sur la chanson titre de la tournée. Il aura fallu qu’une seule chanson pour que le public embarque dans leur délire. Les fans de la première heure ont été servis avec des classiques telles que Between Angels and Insects, Scars et Last Resort. D’ailleurs, cette dernière a d’ailleurs été jouée lors du rappel où Jacoby Shaddix est remonté sur scène vêtu de son gilet du Rocket de Laval avec le numéro 93 (chiffre faisant référence à la date de création du groupe 1993).

Crédit photo: Auréa Gamboa

 

 

Pour ceux et celles qui préfèrent le nouveau son de Papa Roach, ils ont été servis avec quelques nouvelles chansons de leur dixième album en carrière, Ego Trip, qui paraîtra le 8 avril prochain. Au grand plaisir des spectateurs, ils ont pu entendre Cut the line, Kill the noise et Stand Up. La partie de Papa Roach a duré un bon 1h30, mais en bonne compagnie, cela nous a semblé 15 minutes!

Crédit photo: Auréa Gamboa

Parlant de bonne compagnie, le passage de Montréal pour le groupe américain est un incontournable. Le chanteur a d’ailleurs souligné: « Quand j’ai vu qu’on s’arrêtait à Montréal, j’étais tellement content! Y’a rien de comparable à ici. » Non seulement les membres de la formation aiment le public québécois, ils sont infiniment reconnaissants de voir que même après près de 30 ans, ils vivent toujours de leur musique, et ils perdurent avec le temps.

Hollywood Undead

foule et Hollywood Undead
Crédit photo: Facebook Hollywood Undead

Quelques minutes avant d’entrer sur scène, une vidéo a démarré où l’on voit Daniel Rose Murillo, l’un des chanteurs d’Hollywood Undead, qui s’adresse à son public canadien. Il annonce qu’il a malheureusement testé positif à la Covid-19 et ne sera pas présent pour la représentation de Laval. Il a invité toutefois le public à chanter ses parties de chansons afin d’aider Jordon Kristopher Terrell. Des fans ont chanté dans le micro et même un certain Danny est venu prendre le relais le temps d’une chanson. Bref, l’absence de Daniel n’aura pas impacté l’ambiance totalement déchaînée qui régnait dans la Place Bell. Même Jacoby Shaddix, chanteur de Papa Roach, est monté sur la scène pour donner un coup de main sur la chanson Undead. Tout au long du spectacle, il est arrivé à plusieurs reprises, les membres du groupe ont souligné la participation phénoménale du public: « Vous êtes vraiment la meilleure foule de la tournée » et «Le Canada est vraiment une fucking cool place où jouer. » En effet, l’ambiance était palpable et c’était beau de voir tous ses gens profiter d’un peu de normalité. 

Bad Wolves

La formation américaine, Bad Wolves, a ouvert cette soirée en force dès 18h50. Le parterre était déjà bien rempli au moment où ils ont débarqué sur les planches de la Place Bell et la foule était déjà en délire. Ce qui a ruiné un peu le moment est malheureusement un problème technique qui est survenu vers la fin de leur spectacle. Les membres du groupe ont tant bien que mal tenté de maintenir le contact avec le public, mais après quelques minutes, ils ne semblaient pas savoir quoi dire pour combler le moment de silence. C’est finalement le public qui a pris la balle au rebond en chantant des « Olé! Olé! Olé! Olé!» en guise de support. Après ce moment bien involontaire de leur part, ils ont offert la chanson que tout le monde voulait entendre: leur reprise de The Cranberries, Zombie. 

Setlist de Papa Roach à Laval

Kill the Noise
Getting Away With Murder
Between Angels and Insects
Help
Song 2 (Blur cover)
Blood Brothers
American Dreams
Fear Hate Love
Forever
Periscope
Scars
Born With Nothing, Die With Everything
Stand Up
…To Be Loved

Rappel :

Last Resort
Swerve
Born for Greatness

Crédit photo: Auréa Gamboa

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email