Entrevue avec Véronique Gilbert

Authentique, attachante et rockeuse à ses heures

Équipe Isabelle _2

©OSAImages

Par Isabelle Dominique Kroeh

1.Comment as-tu découvert ta passion pour la musique?

Je baigne dans la musique depuis ma tendre enfance à cause de mon père qui est musicien. Mais avant de prendre des cours de musique, j’ai d’abord pris des cours de danse. C’est seulement vers l’âge de cinq ans que j’ai commencé le piano. Alors pour moi, il y a toujours eu deux voies, la danse et la musique.  Jusqu’au début de ma vingtaine, c’est la danse qui était le plus présent dans ma vie. Ce n’est qu’à la mi-vingtaine que la musique a réellement pris le dessus et que j’ai délaissé le monde de la danse. J’ai mis une croix sur certains rêves que j’avais de ce côté. Je m’aperçois que malgré tout, la danse fait toujours partie intégrante de moi! Mon coeur est dans la musique mais la musique me permet de danser.

 

2. Qu’est-ce qui t’a poussée à te présenter aux auditions de La Voix?

Je n’avais jamais osé le faire, notamment parce que j’avais une vision plus puriste de la musique. J’avais aussi un entourage qui accordait peu de crédibilité à ce type de concours. En plus, lorsque les premières émissions de ce genre ont vu le jour au Québec, j’étais vraiment ailleurs.  Je dansais dans une pièce d’André Fairfiled qui abordait justement le fléau du voyeurisme et l’exhibitionnisme, deux aspects qui, à des degrés variables, font partie de certaines émissions de téléréalité.  Mais je me rappelle encore que j’avais quand même pensé à me présenter. Alors être candidate à La Voix est un mini fantasme que j’avais depuis un moment!  Je reste convaincue que c’est possible pour un musicien de garder son côté puriste tout en ayant aussi un rayonnement à plus grande échelle.

 

3. Comment fais-tu pour garder la forme?

En temps normal, je m’entraîne cinq jours par semaine au Gym du Plateau. Avec l’aventure de La Voix, je suis moins assidue. J’ai d’ailleurs hâte de m’y remettre! Je ne suis pas inquiète car je sais que lorsque je me décide, ça me prend trois semaines d’entraînement “hard core” et tout revient à la normale. Mise à part l’execice, j’ai la chance d’avoir l’habitude de bien manger et de boire beaucoup d’eau. Mais ça aussi, c’est un peu charmbardé présentement par mon horaire et par cette belle aventure.

 

4. Quelles sont tes sources d’inspiration dans la vie?

À travers les années, mes sources d’inspiration ont bien changé. Aujourd’hui, la première personne à qui je pense c’est ma soeur Fabienne. Ce que j’admire le plus chez elle, c’est sa capacité à être détachée (laid back). C’est une musicienne aussi et elle m’aide vraiment avec ça. J’admire aussi les musiciens professionnels qui font briller les artistes. Quelquefois, j’ai de la misère à être en avant, même si on me dit que c’est ma place!

 

Côté mentorat, celui que je me répète depuis des années, c’est celui-ci:

I am the Soul, I am the Light Devine, I am Love, I am Will, I am the Six Design.

Véronique Gilbert-2

En gros, le message, c’est d’être dans le moment présent. Plus facile à dire qu’à faire! Mais il faut être dans le moment parce qu’en fait, il n’y a que le moment présent.

 

5. Quel serait ton plus grand rêve?

Présentement, étant à fond dans l’aventure La Voix, je rêve d’avoir un projet de gang, de réaliser un album et d’être entourée d’une équipe de pro, d’être en fusion avec mes musiciens et de chanter mes compositions et aussi celles de d’autres. J’aimerais aussi faire évoluer le projet; par exemple faire un an de tournée, évoluer mais surtout faire en sorte que le processus de création soit une partie de plaisir.

 

6. La discipline, comment fais-tu pour resté discipline?

Je dirais que je ne suis pas tant disciplinée, je suis plutôt instinctive. Si c’est trop structuré, on me perd! (Je me suis aperçue qu’il en fallait) Pour moi, il faut  qu’il y ait du plaisir dans ce que je fais et même un élément de jeu. Sinon, j’abandonne. Avec le temps, je me suis aperçu que si je persiste, il y a quelque chose de l’autre côté, une récompense.

 

7. Quel type d’artiste es-tu/comment te décrirais-tu comme artiste?

J’ai beaucoup de couleurs à ma palette! Je suis une artiste dans le “senti”. Je peux chanté du Metal, du Jazz, du Soul, du R&B  en passant par le blues. Mes styles musicaux et ce que je choisis de chanter ont toujours évolué. Maintenant, j’ai besoin de douceur parce que j’ai tellement été dure avec moi-même!

 

https://www.youtube.com/watch?v=7ZrUDO1dzgI

Éric Lapointe a craqué pour l’énergie de Véronique Gilbert. Tellement, qu’il a improvisé un duo avec la rockeuse !

 

Véronique, on te souhaite la meilleure des chances ce dimanche lors du premier show LIVE de la saison. Succès, bonheur et surtout un peu de douceur.

Crédit Photo: ©OSAImages

Vous pourriez aussi aimer...