La deuxième édition de D Moment

Une plate-forme mode grandement appréciée

IMG_6967

©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Marie-Ève Venne

Pour sa deuxième édition, l’événement mode a encore choisi de miser sur la relève de la mode locale en présentant les designers québécois de demain. En décidant d’offrir une vitrine aux créateurs émergeant, D Moment permet de renforcer l’industrie de la mode québécoise qui est actuellement un peu chambranlante.

IMG_6948

Répartis en deux journées, les défilés ont permis de définir une tangente assez dominante dans les nouvelles influences vestimentaires. En effet, si les générations précédentes avaient un certain penchant pour des coupes excentriques et les tissus flamboyants, les créateurs de cette décennie semblent privilégier des matières plus naturelles telle la laine, le cuir et même le bambou. J’ai beau ne pas condamner une mode servant plus à émerveiller qu’à être pratique, il reste cependant réconfortant de repérer des tenues facilement portable dans le quotidien, et ce du matin jusqu’au sorties de fin de journée. Niveau découvertes, j’ai eu un penchant pour les sacs à mains de cuir tanné végétal de couleurs claires de la griffe Matu, ainsi que la versatilité des créations de la ligne Impair. D Moment a également été l’occasion de redécouvrir le talent de V-Franz et ses vêtements aux forts accents de streetwear,ainsi que les tenues résolument sexy et modernes aux merveilleuses découpes d’Anomal Couture.

IMG_7108

Du côté du public, on sentait une certaine excitation dans le fait de pouvoir assister à nouveau à des défilés de mode, rappelant dans les mémoires collectives la disparition de la Semaine Mode de Montréal il y a un peu plus d’un an. Malgré tout, je me serais attendue à une foule un peu plus nombreuse que celle rassemblée dans les Studios Fullum. Mettons le tout sur la location pas tout à fait accessible et la surabondance d’événements durant cette semaine!

Crédit photo: ©RenaudVinet-Houle

Vous pourriez aussi aimer...