un magazine web axé sur la culture d’ici

La comédie musicale « Rock of Ages » s’amène au Théâtre St-Denis

Rock of Ages : une comédie musicale drôle et divertissante!

Crédit photo : Mélodie Guay/mattv

Par : Marie Eve Archambault

Après une résidence au Théâtre Capitole de Québec et deux représentations à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières, la comédie musicale Rock of Ages s’installe jusqu’au 6 novembre au Théâtre St-Denis. Les critiques s’entendent pour dire que c’est une pièce à voir absolument pour sa qualité d’interprétation et pour ses nombreux succès musicaux tirées des années 80.

Sommairement, l’histoire raconte la vie de Drew Boley (Jordan Donoghue), rock star en herbe et busboy au légendaire Bourbon Room, et de Sherrie Christian, (Lunou Zucchini) jeune fille du Kansas qui débarque à Hollywood dans l’espoir d’y devenir actrice. Ensemble, ils vont rassembler leurs amis pour tenter de sauver le bar sur le point d’être démoli en présentant le dernier spectacle du groupe Arsenal. Évidemment, ce ne serait pas une bonne histoire si nous n’avions pas une petite histoire d’amour à travers tout ça.

Des interprètes de haut calibre

Comédie musicale Rock of Ages
Crédit photo : Mélodie Guay/mattv

Dès les premières minutes, on nous présente le personnage de Loony (Tommy Joubert), un narrateur-chanteur-acteur qui brise sans cesse le 4e mur en s’adressant directement au public et interagissant parfois avec quelques personnages. Le comédien a réussi à rendre son personnage sympathique et attachant à un point tel qu’à chaque sortie de scène, nous étions impatients de le voir réapparaître tant dans son rôle de narrateur que dans son rôle d’ami de Dennis et propriétaire du Bourbon Room.

Rapidement, nous avons été introduits au personnage de Drew Boley, joué par Jordan Donoghue. Beau jeu d’acteur de la part du jeune homme, mais là où il brille de mille feux, c’est lorsqu’il se met à chanter. Il se transforme en véritable bête de scène! Puis, Sherrie Christian, interprétée par Lunou Zucchini, fait son entrée. Elle nous a habitués, lors de Star Académie, à nous offrir des performances théâtrales remplies de justesse et d’émotions. La question que nous nous posons est : nouvellement arrivée dans le milieu, sera-t-elle capable de livrer la marchandise? La réponse est oui, à tous les points de vue! Sans exception, à toutes ses prestations, le public l’acclamait haut et fort.

Lorsqu’on pense au rock au Québec, le nom de Rémi Chassé nous traverse rapidement l’esprit. Bien qu’il n’est pas issu du milieu du jeu, le chanteur a bien réussi à camper le rôle de Stacee Jaxx, un chanteur narcissique, arrogant et manipulateur, tout le contraire de ce qu’il est réellement.

Treize artistes aussi talentueux les uns que les autres

Rock of ages Théâtre St-Denis
Crédit photo : Mélodie Guay/mattv

Bien qu’ils étaient nombreux sur scène, certains personnages secondaires ont réussi à se démarque du lot. C’est entre autres le cas de Joëlle Lanctôt, qui a campé le rôle de la militante Régina. Matthieu Lévesque a, lui aussi, réussi à nous impressionner dans son personnage de Franz Flinemann, un producteur louche, mais qu’il réussit à rendre attachant et immensément drôle.

De plus, si nous prenons le pouls de la salle du Théâtre St-Denis, les gens ont été épatés par le registre vocal de Sharon James, qui nous a offert quelques pièces dignes des grandes chanteuses. Et finalement, que dire de Manuel Tadros, qui en a surpris plus d’un lorsqu’il s’est mis à chanter.

Rock of Ages : une adaptation de Broadway au Québec

En 2014, Sébastien G. Côté se rend à New York pour faire du repérage. Lors de son séjour, il s’est laissé séduire par Rock of Ages. Il lui aura fallu huit ans et une pandémie pour rassembler tous les éléments nécessaires afin de monter une comédie musicale qui se tient, mais surtout une équipe du tonnerre. Sébastien G. Côté s’est entouré de Joël Legendre, qui a su mettre en scène un classique de Broadway. « Tous les artistes de cette production ont été minutieusement choisis et les concepteurs de cette version québécoises sont parmi les meilleurs dans leur domaine. » Lorsque nous regardons la version québécoise de Rock of Ages, on sent l’énorme travail de Legendre dans la fluidité des déplacements des comédiens et dans le positionnement de chaque intervenant. Tout semble être calculé au millimètre près, mais les chanteurs et comédiens rendent leurs déplacements fluides et naturels.

La comédie musicale de grande envergure, Rock of Ages, sera présentée jusqu’au 6 novembre au Théâtre St-Denis.

Crédit photo : Mélodie Guay/mattv

Vous pourriez aussi être intéressés par ces articles :

Rock of Ages : la comédie musicale à voir absolument

Un variété à la hauteur de Star Académie

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email