La chronique littéraire : coups de coeur 2020

Retour sur les sorties de livres de la dernière année

 

© www.editions-libreexpression.com, www.renaud-bray.com, stanke.ca

Par : Johanne Mathieu

Dans cette première chronique de 2021, on fait un retour sur les sorties de livres qui ont eu lieu au cours de la dernière année en vous présentant nos coups de cœur littéraires. 

Des livres qui font du bien…

© www.editions-libreexpression.com

La dernière année a donné lieu à des parutions de livres qui font du bien à l’âme, et parmi ceux-ci, on retrouve la dernière œuvre de Johanne Seymour. Donnant habituellement dans le polar, l’auteure nous a offert un superbe roman cette année : Le goût de l’élégance (Éditions Libre Expression). Dans un monde qui en manque cruellement, Simone a perdu goût à la vie à la suite de divers événements qui l’ont ébranlée. Mais sa vie retrouvera peu à peu tout son sens après avoir répondu à l’annonce « libraire recherché.e », aperçue dans la vitrine d’un commerce. Le destin lui fera alors prendre un tournant inattendu, un tournant décisif auquel elle ne croyait plus. Un roman très inspirant, vers lequel on revient aisément pour la poésie – celle des mots et celle de la vie – et l’espoir qu’il insuffle. Pour relire la critique sur ce livre, c’est ici.

© www.renaud-bray.com

De l’espoir contenu dans l’œuvre de Johanne Seymour, on passe à un autre espoir, celui d’être bien. Souvent, et pour bien des gens, c’est la quête de toute une vie. C’est dans cette quête que s’est lancée Julie Bélanger, en entreprenant un cheminement introspectif, il y a quelques années, afin de parvenir à mieux se connaître et pour apprendre à s’aimer. Ce cheminement a donné lieu à la parution de son premier livre : Être bien : Petites (et grandes) prises de conscience (Éditions Cardinal). L’animatrice, et maintenant auteure, nous propose donc ces petites et grandes prises de conscience à travers un parcours livré avec humilité et humour, une facture visuelle apaisante, qui respire le bien-être, et une large palette de thèmes. Un livre qui nous apprend à viser moins la perfection, qui nous démontre entre autres qu’il n’y a pas de honte à tomber et que tout est parfait, même quand ça ne l’est pas : « Tout ce qui arrive, chaque expérience, épreuve, joie ou souffrance, est là pour une raison, pour nous faire réaliser quelque chose, nous faire évoluer. » L’important, c’est d’avancer, et c’est là l’un des objectifs de cet ouvrage. Pour relire la critique concernant ce livre, c’est ici.

… et les autres

© stanke.ca

Une histoire mystérieuse de disparition, une bande d’amis intrépides et ingénieux qui mènent l’enquête, ajoutez à cela la nostalgie des années 70, dans laquelle on replonge littéralement, et vous obtenez l’excellent livre La dernière fois qu’on l’a vu, c’est au Perrette, de Claude Champagne (Éditions Stanké), un autre de nos coups de cœur. C’est aussi l’histoire des retrouvailles de cette bande d’amis quarante ans plus tard, des souvenirs d’enfance qui remontent à la surface et des liens forts de l’amitié. Sur fond d’intrigue policière, l’auteur a su livrer une œuvre attendrissante. Pour relire la critique, c’est ici.

© www.renaud-bray.com

En mars dernier paraissait le premier roman de Valérie Jessica LaporteMéconnaissable (Éditions Libre Expression). Une jeune fille incomprise de son entourage et qui vit mal sa différence, une différence à laquelle sa famille refuse de donner un nom, décide de fuguer. Ce « voyage exploratoire », qui l’amènera à la découverte d’elle-même, la transformera – et la définira mieux – à ses propres yeux, mais aussi aux yeux des autres. Une incursion sensible dans l’univers de l’autisme. Un roman sur la quête de soi et l’acceptation de la différence. Méconnaissable est notre quatrième et dernier coup de cœur. Pour relire la critique, c’est ici.

Il est toujours difficile de ne choisir que quelques titres comme étant des coups de cœur, certains l’ont été plus que d’autres, mais dans cette liste, on aurait très bien pu y retrouver les Étonnantes histoires de légumes et de fines herbes, de Bertrand Dumont (Éditions Multimondes)Respire! Le Plan est toujours parfait, de Maud Ankaoua (Éditions Édito) ou Un été, trois grâces, de Louise Portal, Marie-Lou Dion et Christiane Pasquier (Éditions Druide). La littérature jeunesse et jeune adulte a également offert quelques titres intéressants avec Rentrer son ventre et sourire, de Laurence Beaudoin-Masse (Éditions de la Bagnole)Le manoir aux secrets, de Roxane Turcotte et Sabrina Gendron (Éditions AUZOU Maxi) et Tommy à l’École des têtards, de Lucie Papineau et Yves Dumont (Éditions AUZOU Mini).

L’année 2020 nous a peut-être plongés dans une période difficile et qui s’étire encore en ce début d’année, mais la littérature, elle, a été et reste toujours aussi bonne, réconfortante et inspirante.

 

Vous pourriez aussi aimer...