La 46e édition du Festival du Nouveau Cinéma

Un départ hollywoodien 

BR_6

© Martial Genest/MatTv.ca

Par : Martial Genest

Le 4 octobre dernier, il y avait frénesie au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Le film choisi pour faire le lancement de la 46e édition du Festival du Nouveau Cinéma était nul autre que Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve. À l’occasion de cette première canadienne, un tapis rouge était de mise. Un tapis rouge pour une production hollywoodienne à Montréal a pour effet d’attirer beaucoup de membres des médias. De plus que suite aux événements de Las Vegas du 1er octobre dernier, Los Angeles avait annulé le sien pour le lancement nord américain du film. Celui de Montréal devenait donc le premier tapis rouge pour le lancement de Blade Runner 2049.

Les festivités ont commencé tranquillement jusqu’à l’arrivée de Denis Villeneuve en compagnie de son épouse Tanya Lapointe. À peine le temps des photos d’usage, seul avec son épouse et en compagnie du directeur  général du Festival Nicolas Girard-Deltruc ainsi que du directeur de la programmation Claude Chamberlan. Certaines personnalités ont bravé la marée et ont pu se rendre à la prise de photos. Parmi ceux-ci, il y avait Micheline Lancôt, Marc-André Grondin, Pierre-Karl Péladeau et Lucie Laurier.

BR_12

Après les mots de bienvenue par le directeur général Nicolas Girard-Deltruc, le directeur de la programmation Claude Chamberlan nous a fait la présentation de son successeur Philippe Gajan. Il nous a également informé des trois cadeaux du généreux Denis Villeneuve, premièrement la projection de Blade Runner 2049 au FNC, qui est le seul festival à avoir eu ce film. La version du film présentée est l’original en anglais avec les sous-titres français, tout comme les projections de celui-ci au cinéma du Parc. Le système audio du théâtre Maisonneuve fut modifié au Surround 7.1 pour cette projection. Puis, la foule réserva une ovation monstre à l’homme de la soirée. À plusieurs reprises, il tenta de faire asseoir la foule. Après quelques minutes, il insista pour que les gens s’assoient en les avisant “Il est long le film!”. La projection débuta après ses remerciements.

Après une attente de 35 ans, le nom Blade Runner est de nouveau à l’écran dans la toute dernière création de Denis Villeneuve. Celui-ci n’est pas tombé dans le piège de la suite, le scénario se tient de lui-même sans avoir besoin de voir l’original de Ridley Scott avant de se rendre à la projection. Plusieurs éléments du premier sont présents, ce qui crée une certaine fluidité entre les deux. Le jeu de Ryan Gosling et d’Harrison Ford est très bon. Les effets spéciaux ne sont pas utilisés à outrance, mais ils aident à complémenter le tout pour créer un chef d’oeuvre visuel. Le film, d’une durée de 2 heures et 43 minutes, comporte certains moments où l’histoire semble faire une pause, mais ces moments aident à l’immersion dans cet univers. Tout en créant sa propre oeuvre basée sur celle de Ridley Scott, Denis Villeneuve est revenu à la charge avec une autre merveilleuse création cinématographique. Celle-ci saura plaire aux puristes autant qu’aux néophytes. Afin de ne pas vous en dévoiler trop, je m’arrête ici. Mais je vous recommande fortementd’aller le voir, j’ai attendu 35 ans et je ne suis point déçu. Même si à la fin, j’en aurais pris encore.

Le Festival du Nouveau Cinéma se déroule du 4 au 15 octobre et il y a plein de joyaux à y découvrir.

 

Crédit photo : ©Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

 

Vous pourriez aussi aimer...