un magazine web axé sur la culture d’ici

Juste pour rire présente le Gala de Phil Roy et Roxane Bruneau

Philou et Rox : un duo atypique

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Lucia Cassagnet

Jeudi soir au Théâtre Maisonneuve, Beneva et Loto-Québec présentaient les Galas de Phil Roy et Roxane Bruneau. Un duo qui peut sembler intriguant, puisque Phil est un humoriste pas de cheveux qui s’impose, et Roxane est une chanteuse « qui a l’air d’avoir 12 ans » selon Phil.

Malgré ces différences, leur complicité était présente sur la scène de la Place des Arts, où ils ont enchaîné les petits bouts de numéros entre les humoristes invités. Le moment d’une soirée, Phil Roy voulait devenir musicien, en sortant sur la scène avec huit instruments… que Roxane a vite fait de confisquer.

Des invités en feu

Pour commencer la soirée, Christophe Dupéré a partagé son anxiété de performance, des anecdotes de son enfance lorsqu’il se comparait à son frère qui recevait les clés de la Ville alors que lui avait une bobette de rechange pour sa classe « spécialisée ».

Après l’humour de Sainte-Thérèse, le prochain invité vient de plus loin encore. Adib Alkhalidey est retourné sur la scène du Théâtre Maisonneuve pour faire une deuxième prestation, très différente de celle du mercredi soir, mais tout aussi drôle. Après avoir fait un test sur Ancestry.com il est devenu italien! Puis, dans un contexte « d’ordre sociétal » il a critiqué le seul défaut de sa femme, sa condition de télétravail.

Ensuite s’enchaînaient un cours d’histoire « mais drôle », une humoriste ontarienne anglophone qui a su faire rire les Québécois francophones. Cet exploit a été accompli par Rachelle Elie, qui a découvert que jouer à auto jaune sur la route avec ses enfants lui donne l’opportunité de les frapper « avec leur consentement! »

Lorsque Mathieu Dufour est sorti sur la scène, il recevait déjà de chauds applaudissements. Après avoir annulé à la dernière minute le plan original de faire un numéro dans le metaverse, il a dû improviser un TedTalk, en présentant une conférence sur le courage. Son rêve d’enfant guidait son numéro : le fait qu’il désirait devenir une jument dans le Vieux-Québec lorsqu’il grandirait.

Mathieu Dufour
Crédit photo : site officiel de Mathieu Dufour

Une diversité marquante

Lorsque Po Forget et son cousin sont arrivés sur la scène, c’était une explosion de nonesense avec un délire humoristique sans équivalent. La tornade de phrases savantes ironiques avec leurs échos personnels et leurs mouvements sur la scène ont créé une belle amitié qui a définitivement marqué la salle.

Puis, Mona de Grenoble est montée sur la scène, a pris un shooter protocolaire et a profité de son premier gala avec une forte énergie. En tant que Drag Queen, elle a parlé de la dualité interne de tous, le masculin et le féminin, tel le yin et le yang. Mais pour elle, c’est plus une Lynn et un Yan.

Phil avait promis à Roxanne qu’elle ne chanterait pas durant le gala, mais lorsque celle-ci a dit les mots magiques « voici ce qui conclut notre gala », Phil l’a interrompue pour amener des musiciens sur la scène et fait un petit concert impromptu. C’était une chanson d’amour avec de la pyrotechnie qui a culminé lorsque Roxanne a tout simplement détruit sa guitare sur la scène.

Le gala coanimé par les deux importantes figures de la culture québécoise a été un beau succès dans la programmation du Festival Juste pour rire.

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Ces articles pourraient vous intéresser :

Nos grandes divas d’ici en l’honneur à Trois-Rivières!

La nouvelle création de Benoit Landry : Après la nuit

Juste pour rire : Le Gala de Pierre-Yves Roy-Desmarais

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email