un magazine web axé sur la culture d’ici

Julien Clerc : Un homme heureux !

L’incarnation d’une voix suave …

Julien Clerc à Montréal
Crédit photo : Bertrand Exertier

Par : Hanieh Ziaei

C’est un Julien Clerc heureux, jovial et souriant que le public montréalais (re)découvre sur la scène du Théâtre Maisonneuve. Dans le cadre de sa tournée au Québec, il présente non seulement son nouvel album nommé Les jours heureux mais nous plonge avec fougue, charme et beaucoup de candeurs, dans ses plus grands succès : Ma préférence, Femmes… je vous aime, Lili voulait aller danser, Mélissa, Fais-moi une place … 

Avec Ma petite terre, il nous rappelle ses racines et culture antillaises (son grand-père maternel, un métis guadeloupéen à qui il doit ce bel héritage culturel). Avec La jeune fille en feu, Julien Clerc rend hommage aux femmes victimes de violence, mais comment ne pas y voir un clin d’œil indirect et élégant aux femmes iraniennes qui se battent en ce mois de septembre 2022 contre un État oppressif et leur mobilisation contre le port du voile obligatoire et ce au prix de leur vie (#MahsaAmini) ? 

Il termine et quitte la scène sur Cœur de rocker avec un public debout et charmé par ce grand chanteur français dont le timbre de voix n’a pas pris une seule ride, le visage aucune trace du temps, un corps vif et une voix à la fois corsée et veloutée.  

Julien Clerc à Montréal 2022

Tout au long de sa prestation musicale, Julien Clerc partage quelques savoureuses anecdotes en évoquant ses rencontres avec les plus grands maîtres de la chanson française : De Charles Trenet à Gilbert Bécaud en passant par Barbara, Jacques Brel, Charles Aznavour, Yves Montand ou encore Didier Barbelivien.

Il nous confie que le spectacle qui l’a le plus marqué reste l’Olympia 72 de Léo Ferré et que cet hommage à ces grands artistes s’explique, non seulement par ces « jours heureux » passés aux côtés de ces artistes de la chanson française, mais aussi parce que ces derniers étaient tous des idoles de sa mère. Il a eu, notamment, la chance de faire la première partie de beaucoup d’entre eux au début de sa jeune carrière musicale ! Le public peut découvrir à travers ce nouvel album, quatorze relectures d’immortels classiques de la chanson française.

À 74 ans, Julien Clerc continue à être le grand séducteur candide qu’il a toujours incarné avec élégance, raffinement et délicatesse. 

La présence de Robert Charlebois dans le public a été remarquée et certaines personnes n’ont pas pu s’empêcher de faire des comparaisons entre ces deux grands chanteurs de la même génération !

Lisez ou relisez l’article du dernier passage de Julien Clerc à la maison symphonique de Montréal: Julien Clerc Symphonique

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email