Je m’aime… enfin de plus en plus!

Première montréalaise de Jean-Thomas Jobin

jean_thomas_jobin-4

 

 ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Jessica Hébert

Mercredi soir, direction le Gesù pour la première montréalaise d’Apprendre à s’aimer de Jean-Thomas Jobin. Avec ce 3e one man-show, l’humoriste se rapproche de son public pour nous laisser apercevoir l’humoriste derrière le personnage. « Dans ce show-là, je baisse un peu la garde de mon personnage et je raconte des choses basées un peu plus sur ma vie, me raconte l’humoriste. Le Jean-Thomas plus fragile sort plus même si la toile de fond est très ironique. C’est comme si je faisais ma propre conférence psycho-pop, je suis mon propre Jean-Marc Chaput. »

C’est donc dans un décor complètement éclaté que l’on retrouve l’humoriste qui essaye de nous apprendre à nous aimer! Au fil de ses histoires, Jean-Thomas se livre tranquillement… pour mieux créer une cassure par la suite. « Il y a un numéro ou je parle de mes parents, c’est le numéro le plus réaliste et autobiographique, la base est très vraie. Il y a aussi d’autres moments où mon personnage doute beaucoup, il faut qu’il réfléchisse aux affaires pour être prêt au cas où ça se produirait, il est insécure. On sent qu’il y a quelques bouts qui sont vrais, moins hermétiques. Je me suis dit que les gens étaient prêts à ce que je saute du fictif au réel sans que ça nuise l’un à l’autre. Je ne suis quand même pas devenu une boule de chaleur sur scène par contre », plaisante Jean-Thomas.

jean_thomas_jobin-5

Et ça fonctionne bien! L’humoriste ne se dénature pas, mais il rend peut-être son humour un peu plus accessible, au grand bonheur des gens dans la salle. Je dois dire que le moment où il parle de ses parents a été un très gros coup de cœur. De nombreux rires francs et des sourires animaient la salle. Entrevoir l’humoriste derrière le personnage était également très agréable. Jean-Thomas n’hésite pas à se servir des malaises créés, même s’il en est la victime, et profite de l’occasion pour échanger avec le public. Certains gags qui sont plus absurdes feront certainement le bonheur des amateurs de première date sans pour autant faire fuir les nouveaux. Jean-Thomas réussi bien à s’aimer! « J’ai travaillé fort sur le show, il n’est pas encore parfait, il va s’améliorer avec la tournée, m’avoue l’humoriste. Je vais le livrer de mon mieux, je suis fier du show, le sachant pas parfait mais je l’assume et je l’aime! »

La tournée Apprendre à s’aimer se promènera un peu partout au Québec, pour les détails c’est ici!

Crédit photo:  ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...