un magazine web axé sur la culture d’ici

Heilung en concert au Mtelus

Le rituel commence

Crédit photo : Lykkephoto

Par Cyriel Truchi-Tardivel

En 2015 apparaissait sur la scène artistique un groupe de musique singulier, au delà des frontières connues. Une musicalité aux rythmes chamaniques et un visuel non sans rappeler les anciennes tribus d’Europe de l’Est. Ces artistes venus du Danemark, de Norvège et d’Allemagne se font très vite remarquer. En 2017, c’est la consécration avec les premiers concerts ritualisés, au Castlefest et au Midgardsblot Metalfestival, qui deviendront leur signature. L’engouement du public est tel, que le groupe Heilung composera des musiques pour des séries télévisées à succès comme « Game of Thrones » et « Vikings », de jeu vidéo comme « Conqueror’s Blade VII : « Wolves of Ragnarök » et « Senua’s Saga : Hellblade II », et également au film à succès de Robert Eggers « The Northman ».

Les trois membres fondateur.rice.s de Heilung sont Kai Uwe Faust, Christopher Juul & Maria Franz, tou.te.s au chant & percussions. Au fil de leurs aventures et de leur création s’ajoutent des musicien.ne.s et chanteuses. Heilung est bien plus qu’un groupe de musique, c’est une expérience en soit. Le groupe se décrit lui-même comme une «histoire amplifiée», ayant à cœur de reconnecter avec les cultures anciennes et de connecter les êtres lors de leurs concerts. Heilung signifiant « guérison » en allemand. Suite à la pandémie, il.elle.s présentent leur nouvel album « Drif » signifiant «rassemblement».

Photo officielle

Pas de première partie, la vision scénique ne le permet pas. Dès son entrée le public est accueilli avec des projections de symboles nordiques sur les murs et la scène est en place. Des tambours, des os, des bois, des plumes, … tout invite au voyage et à l’initiation. Des sons subtils de forêts sont en fond permettant aux spectateur.rice.s de s’abandonner à cette expérience en oubliant la réalité du quotidien.

Kai Uwe Faust entre sur scène est purifie le temps et l’espace avec un rituel à la sauge. Chaque cérémonie commence par un rappel : « nous sommes tous frères »« Une foule de gens, une horde, une foule, une meute, un troupeau, une collection, un rassemblement, un collage de chansons, qui un peu comme des petites flammes cherchaient l’une vers l’autre, pour se rejoindre, se lier, créer et être plus grandes ensemble »

Crédit photo : Christian Outroar

De la fumée, un jeu de lumières incroyable, beaucoup de bonnes vibrations et des percussions vibrantes, les voies féminines et masculines s’entremêlent entre chant de gorge et voix aigüe. Maria Franz reprend des sonorités animales, pendant que Kai Uwe Faust béni les guerrier.ère.s. La mise en scène est impeccable, tout est travaillé dans les détails (seul bémol les bouteilles d’eau ou les discrètes tablettes numériques utilisées sur scène cassent avec ce voyage au delà du temps).

Pour accompagner le trio, trois choristes (semblables aux Nornes (du vieux norrois « Nornir ») qui sont les trois tisseuses du destin présentes dans la mythologie nordique. Ces trois vieilles femmes déterminent le sort et l’avenir de chaque humain) impressionnantes de justesse et de jeu de scène. Un percussionniste multi-instrumentiste donne toute son énergie et des performeur.se.s s’ajoutent aux musicien.ne.s pour symboliser la horde de guerrier.ère.s. Des rituels d’amour, des rituels de morts, des rituels de force, … pendant 2h tou.te.s les artistes emportent avec eux.elles les spectateur.rice.s dans un autre monde.

Crédit photo : Skulls n. Gears

Même si la majorité du spectacle est essentiellement contemplatif dû à toute la mise en scène travaillée, les dernières chansons font danser et vibrer frénétiquement le public déjà conquis et emporté avec des rythmes rapides et d’intenses percussions. Le public crie, et hurle comme des loups à la lune, l’humain s’efface pour faire place à quelque chose de primitif, d’essentiel qui nous connecte tou.te.s. La tournée de Heilung se poursuit à travers le monde jusqu’à la fin du mois de janvier 2023, de quoi rassembler les humains dans l’espoir de plus beaux lendemain.

Photo officielle

Vous pourriez être intéressé par ces articles :

Le retour de My Chemical Romance

Barka, le concert de la joie de vivre

Visionnement : Thor : Love and Thunder

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email