Guylaine Tremblay enfin au Musée Grévin

La  chouchoute des Québécois a maintenant son double

GUYLAINE_TREMBLAY_BV-31

©Benoit Vermette/MatTv.ca

Par Jessica Hébert

Mercredi soir c’était soir de fête au Musée Grévin de Montréal, Guylaine Tremblay a maintenant sa statue de cire. Et pour la seule fois, les deux avaient le même âge puisque Guylaine Tremblay a fêté ses 54 ans le lendemain. Pour le jury de l’Académie Grévin Montréal, il est évident que ça allait de soi et que s’il n’avait pas intronisé Guylaine Tremblay, les visiteurs auraient cherché sa statue. D’ailleurs dans son discours très élogieux, Marc Laurendeau, le président de l’Académie, a affirmé qu’il avait songé à mettre la statue de Guylaine Tremblay près de celle du Pape, mais il a changé d’idée de peur que les visiteurs lui demandent qui était l’homme en blanc à côté de Guylaine Tremblay. Il a fallu un peu plus de 8 mois, depuis l’annonce jusqu’au dévoilement, pour créer la statue.

GUYLAINE_TREMBLAY_BV-71

« C’est d’une minutie incroyable. Premièrement ça dure quelques heures, ça commence tu mets un beau suit beige en lycra, c’est très laid, mais ça t’empêche d’être toute nue devant eux autres. Ils te mesurent, ils te scannent avec une machine, mais pour être bien certain, ils remesurent tout à la main. Ça va de la longueur des cils, les sourcils, ils prennent des empreintes des dents et des mains. (…) Ce qui m’a bien impressionnée, c’est le sculpteur qui est là. Là, j’ai vu ce que c’était que de se faire observer. Lui, il te regarde vraiment car il sait qu’il repart à Paris et qu’il devra te sculpter. » – Guylaine Tremblay. Le jury a décidé d’introniser la belle dans sa robe Le Château qu’elle portait au Gala Artis avec son trophée dans les mains. Le choix convenait parfaitement à Guylaine Tremblay puisque, pour elle, le trophée représente bien l’amour que le public lui porte. Pourtant quand son agente lui a annoncé la création de sa statue, Guylaine Tremblay  a cru à une blague. « Je suis partie à rire, je croyais que c’était une farce. (…) Là ça fait du chemin dans ma tête, puis, là, j’ai penser à mes parents et à leur fierté (…), malgré leurs peurs, ils m’ont toujours encouragée, je me suis dit que c’est comme un cadeau pour eux. »

GUYLAINE_TREMBLAY_BV-312

«  C’est un cadeau et je pense aux petits-enfants après quand ils vont voir ça et à ses enfants. Pour nous autres c’est émouvant, j’avais le cœur gros à un moment. » – Maman de Guylaine Tremblay. D’ailleurs, sa famille et ses collègues, présents au dévoilement, étaient eux aussi un peu troublés par la ressemblance entre les « deux Guylaine », mais surtout très fiers de la vraie. « C’est un bel honneur…C’est comme si on réalisait un peu sa célébrité, on la voit à un autre niveau.  Mais c’est un peu déroutant, ça me met un peu mal à l’aise, c’est vraiment pareil. On la confondrait quasiment. C’est perturbant de la voir en double. » – Juliane et Marie-Ange, les filles de Guylaine Tremblay. « Je trouve ça étrange et perturbant pour être honnête (…), mais je suis fière d’elle, c’est une forme d’accomplissement et un beau témoignage d’amour et de reconnaissance. » – Hélène Bourgeois-Leclerc. «  Je suis ravi, elle est belle, elle est lumineuse. La pétillance de Guylaine se retrouve dans le regard, dans le sourire, c’est très représentatif de Guylaine. C’est un honneur assez formidable. » – Benoît Gouin.

GUYLAINE_TREMBLAY_BV-356

« Elle est formidable. C’est assez étrange de voir son double comme ça, c’est comme une photo, un instantané. Je pense leur demander de l’amener dans le studio d’Unité 9, comme ça quand Guylaine ne peut pas tourner, on mettrait sa poupée et elle serait toujours là. » – Fabienne Larouche. Vous pourrez admirer la jumelle en cire de Guylaine Tremblay et vous prendre en photo avec le trophée Artis dans le studio télé de l’univers Paris-Québec au Musée Grévin de Montréal. Pssst… Le prochain que vous pourrez admirer, dans le blanc de ses yeux de cire, sera Dany Laferrière en 2015.

Crédit photo : ©Benoit Vermette/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...