Gala Hommage à Michel Côté

Une soirée magnifique à la hauteur de l’homme

Gala hom

© Photo officielle

Par : Christian Gaulin

C’est une soirée riche en émotion et à la hauteur du grand homme et acteur qu’est Michel Côté à laquelle nous avons pu assister lundi, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts dans le cadre du Festival Juste pour rire. C’était définitivement un hommage bien mérité pour cet acteur marquant et chouchou des Québécois. Après une arrivée fort remarquée en voiture d’époque, Michel Côté est entré au bras de son épouse, Véronique Le Flaguais, et était entouré de ses deux fils, Charles et Maxime, de sa mère venue tout spécialement d’Alma pour l’occasion, ainsi que du grand manitou de Juste pour rire, Gilbert Rozon.

C’est François Morency, plus en forme que jamais, qui avait le défi d’animer ce gala hommage et il l’a fait de main de maître. Ce dernier nous a appris qu’en 35 ans, c’était le premier hommage fait à quelqu’un qui n’a jamais participé à un gala Juste pour rire, ce qui a donné le ton au numéro d’ouverture, alors que Morency laissait sous-entendre que Michel Côté avait tout pour lui et que ça le fatiguait un peu… Un numéro savoureux et brillant, laissant toute la place à Michel Côté, et ce durant tout le gala. D’ailleurs, chapeau à François Morency qui en plus d’animer, était de presque tous les numéros du gala. Morency a véritablement brillé lui aussi lors de cette soirée.

MoCo

© Page Facebook François Morency

C’est à l’humoriste Julien Tremblay qu’est revenu l’honneur de briser la glace. Il avait contacté rapidement Morency afin de lui manifester son désir de faire partie du gala. Accompagné de sa guitare, c’est son personnage du chanteur sensuel et un peu prétentieux qui est venu mettre en lumière le côté mâle et la virilité assumée de Michel Côté. Puis, Sylvain Côté, le frère de Michel, est venu rejoindre Tremblay sur scène, avec son accordéon afin de nous raconter des pans de sa jeunesse avec son frère Michel. Il a conclu en s’adressant directement à son frère:  «Je t’ai toujours considéré comme un excellent acteur, le plus grand. Mais le plus beau film que tu as fait, c’est le film de ta vie”, confie-t-il avec une grande émotion.

On nous a ensuite annoncé en primeur que le film Entre ciel et terre, racontant la vie du pilote d’avion Robert Piché et interprété au cinéma par Michel Côté, aurait une suite et on nous a présenté la bande-annonce d’Entre ciel et terre 2, avec la participation de Dino Tavarone, Mélissa Désormeaux-Poulin et Robert Piché lui-même. Et on nous a révélé qu’il y aurait un 3e volet, Y’a pas grand chose dans l’ciel à soir, avec la participation de Paul Piché et sa guitare dans le rôle du pilote., le tout provoquant plusieurs fous rires de la part du public.

Puis, on nous a amené par la suite dans le jeu télévisé Cruising Bar, une copie de Coup de Foudre. La comédienne Geneviève Brouillette était à la recherche de l’amour. On lui a présenté quatre gars qui sont en fait les quatre personnages qu’interprète Michel Côté dans Cruising Bar. Gérard (Gildor Roy), Jean-Jacques (Jean-François Breau), Beaudoin (Rémi-Pierre Paquin) qui a visiblement eu un gros problème avec ses dents, ce qui a fait éclater de rire plusieurs fois l’auditoire, et non le moindre, Serge (Patrice Coquereau). C’est finalement Serge qui a gagné le cœur de la frétillante Geneviève. Ce numéro nous a offert plusieurs moments cocasses.

Et qui ne ce souvient pas de cette scène du film où Le King, le grand costaud barbu au kit de cuir, dans Cruising Bar, attrape Serge et le force à danser un slow collé avec lui? 28 ans plus tard, Le King est sorti de l’ombre et est venu hanter Michel Côté à nouveau, en le prenant de force pour lui faire danser un slow collé dans une allée de la salle. Un moment fort savoureux.

Ce fut au tour de Réjean de Terrebonne, le populaire personnage de Jean-Claude Gélinas, d’entrer en scène. Encore saoul, il est venu nous dire comment la pièce Broue a donné une mauvaise réputation aux tavernes, ce qui a fait éclore les microbrasseries… “Il était temps que ça finisse”, nous dit-il!

Le moment fort de la soirée fut l’interprétation de la chanson Crazy, la chanson préférée du personnage de Michel Côté dans le film du même nom, alors que Maude Guérin et Marie Michèle Desrosiers, accompagnées d’Antoine Gratton au piano, viennent la lui chanter. Mais c’est lorsque Véronique Le Flaguais, l’épouse de Côté, est apparue sur scène afin d’interpréter le dernier couplet que l’homme a craqué et pleuré à chaudes larmes. L’émotion était palpable dans la Place des Arts et ce fut un moment magique.

Houde

© Martial Genest/MatTv.ca

Ce fut ensuite au tour de Louis-José Houde d’apparaître sur vidéo afin de nous parler de Michel Côté, son dernier ami avec un répondeur! C’est un beau témoignage d’amour qu’a livré Houde envers Côté, avec qui il espère construire une belle et longue amitié d’au moins 40 ans, confie-t-il, après avoir espionné, dans une petite soirée sous le thème de “l’excès”, Michel Côté discutant avec son vieux pote Marc Messier.

Un nouveau duo est né… François Morency et Sonia Vachon sont venus faire des jokes faciles sur Michel Côté, afin qu’il puisse garnir sa banque de blagues. On nous a révélé que Côté adore raconter des jokes, mais le problème est qu’il conte toujours les trois ou quatre mêmes dans les partys de famille…

On nous présente par la suite une vidéo de Ti-Mé Paré (Claude Meunier) qui salue son ami Jean-Lou (Côté), personnage de La petite vie. Ceci a mis la table pour l’entrée en scène de Guylaine Tremblay dans son personnage de Caro dans La petite vie, venue tenter de convaincre “le gai Jean-Lou” que son mariage avec madame Le Flaguais est un “front” et que c’est elle qui devrait être sa femme. C’était agréable de revoir Guylaine Tremblay et sa Caro, mais le numéro manquait un peu de punch.

Au tour des Denis Drolet de venir nous parler du Château en Suède, un téléfilm tourné pour la France auquel a participé Michel Côté. Ils sont plutôt arrivés sur scène avec un sac contenant un veston. Un veston en suède acheté au Château… S’ensuit une chanson d’ABBA, un groupe suédois, sur laquelle chantent et dansent les Denis Drolet et leur ami bizarre Just-To-Buy-My-Love. François Morency tente de les chasser du gala en prétextant que leur présentation n’a aucun rapport avec l’hommagé Michel Côté. Ils nous confirment que oui, lorsqu’on découvre que Just-To-Buy-My-Love est personnifié par Maxime Le Flaguais, le fils de Côté, le coup de théâtre de la soirée!

Maxime Le Flaguais se retrouva ensuite seul sur scène afin de nous parler de son père. Témoin de son quotidien, il nous a livré quelques anecdotes de la vie privée de son papa. Il nous a révélé que si son père a pris une année sans travailler, ce n’est pas pour du repos, mais bien pour comprendre son iPad! De plus, il nous a confié que son père préfère montrer les choses, plutôt que de les expliquer. “Je ne me suis donc pas tourné vers lui lorsque qu’est venu le temps de poser des questions sur la sexualité”, provoquant un éclat de rire des spectateurs! Il a ajouté que son papa ne va pas sur les réseaux sociaux car il a peur de lire des commentaires de gens qui ne l’aiment pas. On a ensuite présenté une vidéo dans laquelle ses amis lisent les témoignages d’affection du public recueillis sur les réseaux sociaux, le tout se terminant par un mot fort touchant de son petit-fils Théo.

Côté maître

©Andrée-Anne Joly/MatTv.ca

On ne pouvait pas rendre hommage à Michel Côté sans  faire référence à Broue, qui a pris fin en avril dernier et qui a occupé 38 années de la carrière de Michel Côté. C’est dans un décor de taverne que les artistes du gala se sont retrouvés pour prendre une bière, ainsi que Martin Drainville dans le rôle du policier. Pendant qu’un mannequin est endormi sur une table, dans le même contexte que la pièce de théâtre, et que tous discutent de tout et de rien,  ses comparses de Broue Marc Messier et Marcel Gauthier font une apparition remarquée et attendue dans la taverne, leur présence étant incontournable. Pendant qu’ils jasaient en laissant sous-entendre qu’ils ne connaissaient pas Michel Côté, le mannequin se lève et c’est nul autre que Robert Charlebois… deuxième coup de théâtre de la soirée! Ce magnifique gala s’est terminé sur une touche musicale, soit la chanson préférée de Côté, Lindberg, interprétée par Charlebois et Louise Forestier, que le public a entonné avec eux.

En conclusion du gala, Le King de Cruising Bar est venu offrir des fleurs à Michel Côté, avant que ce dernier ne fasse ses remerciements bien sentis adressés aux gens du milieu artistique qui ont contribué à sa carrière, aux membres de sa famille qui ont toujours été au centre de sa vie et à son précieux public. Oui, ce gala s’est mérité une note parfaite. Que peut-on demander de plus?

Texte révisé par: Louisa Gaoua

Vous pourriez aussi aimer...