FRINGE 2014

Festival des rencontres improbables

Chlamydia dellArte

©Fringe

Par Maxime D.-Pomerleau

À peine sorti du FTA et son petit frère le OFF, on se lance tête première dans la 24e édition du Fringe, qui prend d’assaut les salles underground de Montréal jusqu’au 22 juin! Festival hétéroclite s’il en est un, le Festival St-Ambroise Fringe de Montréal est le rendez-vous annuel des amateurs d’arts de la scène. Avec une brochette de spectacles offerts à un prix dérisoire, le festival rassemble public et artistes de tous horizons dans des lieux communs, physiques ou imaginaires.

Le Fringe se caractérise par les principes directeurs de l’Association Canadienne des Festivals Fringe, soit l’absence de direction artistique, la totale liberté d’expression accordée aux artistes ainsi qu’une grande accessibilité aux prestations pour le public. Les spectacles présentés sont déterminés par un tirage et toutes les recettes des ventes de billets sont versées aux performeurs.

Bien que le mouvement Fringe soit né en Écosse au Festival d’Édimbourg, c’est au Canada qu’on trouve le plus grand nombre d’événements par habitant, le plus important étant le Edmonton International Fringe Theatre Festival. Le circuit des Fringe est essentiel au développement du théâtre canadien et nord-américain. Plateforme de diffusion importante pour les œuvres alternatives ou expérimentales, il contient aussi une plus grande proportion de productions gaies et lesbiennes que dans la moyenne de la saison théâtrale d’une ville. Comme chaque année, la mouture montréalaise présente son lot de spectacles inusités pour public aventureux.

God Is a Scottish Drag Queen II

Sur les scènes contemporaines de La Chapelle on retrouve trois productions francophones qui devraient faire parler d’elles : Les Troyennes, L’Aquarium et Le Monstre, une quête suprême de vérité dans un monde de faux, un questionnement sur le désir et l’impulsion. La description de cette production du Théâtre Kata est plus qu’intrigante…

Fidèle à son habitude, le Festival présente une gamme de spectacles tournant autour de notre sujet préféré : le sexe! En anglais, la comédie de Vancouver Strapless et Talking Cock (la réponse masculine aux Monologues du vagin) en émoustilleront plus d’un! Le show Chlamydia dell’Arte combine éducation sexuelle et striptease alors que Story Whore met en scène une histoire d’amour au romantique aéroport de Montréal.

La pièce DAVID, elle, parle vraiment de sexe. Le sexe comme dans désir, amour, pouvoir. Le sexe comme statut, comme estime de soi, comme auto-destruction, comme échec. Jouée au studio Jean-Valcourt du Conservatoire d’art dramatique à partir du 14 juin, le spectacle multidisciplinaire présente l’histoire de Nico et David, qui ont une aventure dans une ruelle du Village Gay. Un extrait pour vous mettre l’eau à la bouche : « On a eu du sexe: C’était complètement sauvage. Il était comme Uhg ! Uhg ! Uhg ! Et puis juste avant de venir, il prend sa queue, enlève le condom et puis, il se fait venir sur mon ventre… »

drag-queen-stole-my-dress

Le Cabaret du Mile-End prendra des allures du Cabaret Mado en recevant les spectacles Drag Queen Stole My Dress et God Is a Scottish Drag Queen II, où Dieu revient sur terre en robe fleurie mettre un peu d’ordre dans nos vies.

Laissez-vous tenter par des spectacles aux titres inspirants tels que Roller Derby Saved my Soul, Our Creation, Existence, & Destruction in 55 Minutes, Last Metro: the Musical, Le Petit Prince selon Machiavel, Ideal-eyes-me ou encore Nos mères nous ont trop dit qu’on était beau, documentaire-théâtre regroupant 17 comédiens et se jouant sur fond de hashtags. Il y a aussi les charmantes Cherries qui vous feront de l’œil à l’Espace 4001 avec leur spectacle entièrement en français pour l’occasion.

Nos amis de Indie Montreal se sont chargés du volet musique avec une gamme de spectacles à 10$ présentant d’excellents groupes de la scène canadienne indépendante au Divan Orange. Miracle Fortress, Buddy McNeil & The Magic Mirrors, The Beatdown, Chic Gamine et Lakes of Canada  et plusieurs autres présenteront leur pop éthérée, leur folk rock dégourdi et leurs harmonies croisées dans l’antre du Divan. On a bien hâte à la fin de semaine du 20 et 21 juin où les hybrides pop-électro-indie-rock Hey Ocean!, Highs, The Zolas et Passwords nous en mettront plein les oreilles. Le Fringe de Montréal, le festival des rencontres improbables en territoires inexplorés. Pour la programmation complète, visitez le site officiel de l’événement.

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...