First Aid Kit à Montréal

First Aid Kit ou tout pour soigner votre cœur

FirstAidKit_banner-4-1340x475

© Photo officielle

Par: Ariane Coutu-Perrault

C’est hier soir au Mtelus que le duo de soeurs suédoises se produisait en spectacle à guichet fermé à Montréal pour la première fois depuis leur dernière apparition il y a plus de 4 ans. La soirée folk à ne pas manquer a commencé par le jeune artiste Van William devant une foule accueillante. Van William a lui aussi sorti un nouvel album à quelques jours d’intervalle de la sortie de Ruins, le nouvel album tant attendu des vedettes de la soirée; First Aid Kit. Les deux femmes prêtent d’ailleurs leur voix sur l’album Countries. Il a bien réussi à préparer la foule avec son dynamisme et ses chansons aux allures parfois plus pop que folk.

Les deux femmes de First Aid Kit apparaissent sur scène sous un tollé d’applaudissements et au rythme d’un coeur qui bat et d’une lumière rouge intense. On allait rapidement comprendre pourquoi. Effectivement, à l’aube de la St-Valentin, les Montréalais et Montréalaises ont pu se réconforter tout au long de la soirée aux images et aux messages d’amour chantés dans des harmonies de voix resplendissantes. Elles se permettent avec honneur une chanson un peu plus sombre et plus rythmée aux subtiles tonalités grunge avec You are the problem here. C’était le seul moment de la soirée où les deux musiciennes ont laissé de côté leur douceur pour la colère. Elles confient d’ailleurs à la foule après la chanson qu’elles sont fâchées et épuisées d’avoir peur de s’adresser aux violeurs au lieu de demander aux victimes ce qu’elles portaient, ce qu’elles buvaient. Si la foule s’était faite bruyante depuis le début de la soirée, elle n’a pas manqué à l’appel en montrant son accord et son appui aux propos des deux chanteuses.

firstaidkit

© Photo officielle

Emmylou, la chanson qui les a propulsé à l’international, a évidemment été très bien reçue par le public. C’était très émouvant d’entendre les fans chanter le refrain aux sons des guitares, le tout devant le sourire rayonnant de Johanna et Klara Söderberg. Elles reviennent en douceur pour le reste du spectacle et terminent avec un rappel rempli de surprises. Elles improvisent Hem of her dress, de dernier album, avec leurs musiciens à l’avant-scène et ce, sans batterie et en s’amusant. Afin de continuer dans une vague sentimentale, elles nous parlent de leur immense respect pour Leonard Cohen, avant de jouer If it be your will. Par la suite, elles invitent sur scène leur meilleur ami Van William pour jouer la chanson Revolution, de son dernier album. Une soirée remplie de solidarité, d’union et d’amour pour réchauffer nos coeurs en plein hiver.

Texte révisé par: Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...