un magazine web axé sur la culture d’ici

Festival Illusion : du mur de Berlin aux Jardins Gamelin

De la musique sans paroles pour tout le monde

Crédit photo : Lucia Cassagnet

Par : Lucia Cassagnet

Le Festival Illusion a été coupé court, peu de temps après son début, le vendredi 17 juin aux Jardins Gamelin. La programmation du spectacle avait plusieurs artistes prévus, mais malheureusement, les premiers au programme, le DJ Davian, accompagné de Marika, n’ont même pas pu finir leur set avant que la pluie ne les force à arrêter.

La prestation prévue au Quartier latin se voulait un petit avant-goût du véritable festival qui aura lieu du 5 au 8 août à Béthanie, où la musique électronique (EDM), les arts visuels et sensoriels seront de la partie. « Nous voulons amener les festivaliers dans une expérience quasi sensorielle et musicale », mentionnait Nicolas Baudry, cofondateur du festival, plus tôt cette année.

L’inspiration derrière cette organisation, qui est née d’un groupe d’amis colocs, est le mur de Berlin, et comment une nouvelle musique sans paroles – qui jouait dans la radio assez haut pour que les deux bords l’entendent – a su réunir les gens avant que le mur tombe. « Dans la musique électronique, il n’y a pas de paroles en général. Ça rassemble les gens et ça a moins de chances de les diviser. L’histoire de Berlin, ça illustre ça », a partagé un des fondateurs, Mokrane Ouzane.

Crédit photo : Lucia Cassagnet

Bien que la soirée prévoyait des prestations additionnelles d’Anna Rose et de Maudite Machine, ainsi que des artistes de cirque de l’École nationale de cirque, tout a été remballé avant 19 heures. Toutefois, dès le début à 17 heures, quelques familles, plusieurs passants et des touristes étaient déjà placés dans les espaces aménagés dans les Jardins. L’envie d’assister à la programmation de Ce soir on dance était présente!

« La naissance du truc, c’est un délire d’amis, en fait » mentionne Ouzane. Ce projet a débuté dans une cohabitation près de Berri-UQAM, il y a une décennie. Après une pause forcée à cause de la pandémie, cette gang d’amis revient sur la scène électronique où tout a débuté, dans le Quartier latin. La quatrième édition a été planifiée en collaboration avec No Bass No Fun, il reste juste à en profiter cet été, se faire des amis et danser au son de la musique électronique.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Admiral T : ambiance antillaise aux Francos

Francos 2022 : Corneille, le grand retour !

Vernon Subutex 1

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email