Festival du Film Black de Montréal

Films et sensibilisation

Maya Angelou©The Maya Angelou Foundation

par Marie-Christine Jeanty

Mercredi soir, j’ai assisté à la soirée d’ouverture du 12e Festival International du Film Black de Montréal au Cinéma Impérial (FIFBM). Le Festival se positionne  comme un médium de sensibilisation à des réalités que vivent les communautés noires à travers le monde, mais aussi comme un lieu pour bâtir des ponts entre les communautés et ainsi contribuer à un meilleur vivre ensemble.

Dans ce cadre conceptuel, il était logique que le festival s’ouvre avec un film sur la vie de l’inspirante et plus grande que nature Dr. Maya Angelou. Le documentaire Maya Angelou, And Still I Rise a été projetée en présence de sa co-réalisatrice Rita Coburn- Whack. À la fin de la projection, cette dernière a participé à une séance questions et réponses avec le public où elle a expliqué la démarche autour de ce magnifique et émouvant documentaire. Ce dernier n’a laissé, bien sûr, personne indifférent dans la salle avec le contexte social actuel  tant chez nos voisins du Sud que chez nous, au Québec. Cette soirée d’ouverture a aussi été l’occasion de rendre hommage à un réalisateur canadien, Clément Virgo, acclamé par la critique particulièrement pour son adaptation du livre The Book of Negroes. Le comédien Adrian Holmes (19-2) a présenté au public les grandes lignes de la carrière de Clément Virgo ,et le public a  ensuite visionné un montage de ses films.

Le Festival International du Film Black de Montréal ,présenté malgré le manque de moyens financiers, offre au public plus d’une quarantaine de films répartis entre l’ancien cinéma ONF, le Cinéma du Parc ainsi que l’Université Concordia. Il s’agit d’une vitrine exceptionnelle pour de nombreux cinéastes indépendants. Sa programmation riche comprend des longs-métrages de fiction et documentaires ainsi que des moyens et courts-métrages. La programmation complète est disponible sur le http://montrealblackfilm.com/fr/. Les porte-parole, cette année, sont la chanteuse Valérie Daure et le comédien Manuel Tadros. La présidente d’honneur est nulle autre que Mme Monique Jérôme-Forget , et l’ambassadrice du festival est Mme Francine Grimaldi.

Le FIFBM, au-delà des films, c’est aussi un lieu de rencontres et d’échanges. Des ateliers avec des experts du milieu sont offerts. Il y aussi des ciné-causeries dont une avec Spike Lee autour de son film Michael Jackson’s Journey from Motown to Off the Wall et, bien sûr, autour du contexte socio-politique actuel aux États-Unis. Justement, sur ce thème, le festival présente aussi le film Stay Woke: the Black Lives Matter qui sera suivi d’un panel de discussions qui portera sur la réalité chez nos voisins du Sud et aussi  sur les difficultés que les Noirs vivent présentement au Québec. Le comédien Eddy King prendra part à ce panel (nous avons pu l’entendre récemment sur les ondes de Radio-Canada, entre autres, à propos d’une autre situation de profilage racial qu’il a vécue). Fabienne Colas et la belle équipe derrière le festival vous attendent donc en grand nombre.

Texte révisé par : Marie-Claude Lessard

Crédit Photo: Ralph Véus

Vous pourriez aussi aimer...