Son altesse Badu envoûtante

« Hey Montréal, I’m so happy to be here »

0Y5A3899

©Andrée-Anne Joly/MatTv.ca

par Benjamin Comte

Après PrinceLiza MinnelliAretha Franklin, le Festival de jazz de Montréal ne s’offre rien de moins que son éminence Erykah Badu, reine de la soul. Tête d’affiche de l’édition 2015 du festival, nous la connaissons surtout pour son titre On & On ou Apple Tree, son rôle dans le film Blues Brothers 2000 et sa reprise de Mannish Boy pour la campagne de pub H&M.

Comme toute Diva qui se respecte, Queen Badu s’est fait attendre une heure et demie après une première partie dont tout le monde aurait pu se passer. Mais la voilà! avec son charisme, son élégance et sa voix, a lieu en retour une véritable ovation du public qui ne se pouvait plus d’attendre, à croire que Badu aime se faire désirer, car si nous nous fions à ses précédents concerts, nous pouvons affirmer que la ponctualité ne fait pas partie de ses qualités.

Suite à son époustouflante prestation, il est évident que nous l’excusons amplement. À peine sa première chanson entonnée, la quasi-intégralité du public s’est mise à danser et chanter, transformant la salle Wilfrid-Pelletier en véritable messe néo-soul.

Nous sommes très loin de la prestation d’Aretha Franklin dans la même salle l’année passée qui avait déçu beaucoup de spectateurs, Erykah Badu a donc officiellement relevé le niveau du Festival de jazz 2015. Ce dernier lui a d’ailleurs remis le prix Ella-Fitzgerald, décerné depuis 1999 à un artiste afin de souligner son « extraordinaire contribution au jazz vocal contemporain ».

©Andrée-Anne Joly/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...