Entrevue avec Zara Sargsyan de Star Académie

Être la plus jeune à l’Académie a ses avantages

© Photo officielle

Tout au long de son parcours à Star Académie, il a été question de l’âge de Zara Sargsyan. Était-ce tant un désavantage pour elle ou au contraire, elle avait un coup d’avance sur certain? Lundi matin, nous avons eu la chance de nous entretenir avec l’Académicienne sortante.

Comment se passe ta journée d’entrevue? Je sais que tu anticipais beaucoup cette partie de l’aventure puisque le français n’est pas ta langue première.

Honnêtement, ça va bien! Je stressais pour les premières, mais pour vrai, ça va super bien!

J’aimerais revenir sur la soirée d’hier. Comment te sens-tu après ce lot d’émotions?

Je suis vraiment excitée, c’est un peu drôle. Je ne suis pas triste. Je suis comme dans la nouveauté. Il y a tellement de changements dans ma vie. Je retourne chez nous, je retourne voir mes parents. J’avais l’image l’autre jour des oiseaux qui sortent de leur nid et apprennent à voler. C’est un peu ça Star Académie. On ne sait pas si nous serons capables de voler. On ne sait pas ce qui va se passer. j’avais hâte de me lancer là-dedans. J’ai appris à voler! En tout cas, à date ça va bien!

Dimanche, tu as choisi d’interpréter la chanson Wake Me Up d’Avicii. Qu’est-ce qu’elle représente pour toi cette pièce-là?

Chaque mot raconte mon histoire. Quand je l’ai entendu, je parlais avec Gregory et on regardait les choix de chansons dans le répertoire. Il m’a proposé cette chanson-là. J’ai commencé à l’écouter en faisant attention aux paroles. Je me suis dit: « Mon dieu, il n’y a pas une chanson aussi parfaite que celle-ci pour ma vie en générale et pour une mise en danger. » Ça dit: « They tell me I’m too young to understand. They say I’m caught up in a dream. » Ça dit que je suis trop jeune pour comprendre et c’est un commentaire qui m’est revenu trop souvent. On dit que je suis trop jeune et que je suis le bébé de l’Académie. Il y avait aussi la partie: « Feeling my way through the darkness
Guided by a beating heart. I can’t tell where the journey will end. » Je ne sais pas où mon aventure va se terminer, mais je sais où elle va commencer. Je pense que Star Académie m’a permis de commencer quelque part. Je n’avais pas le choix de chanter ça! C’était vraiment la chanson qui me représentait!

C’était la première fois que j’entendais une version douce de cette chanson. Est-ce toi qui l’a modifié pour qu’elle colle à ton style?

Il y a une version plus acoustique qui est chantée par Fleurie. C’est cette version-là que j’ai entendu et que j’ai voulu interpréter à ma manière en restant dans la simplicité. On s’est dit qu’il fallait vraiment que je joue du piano. J’ai trouvé que c’était une bonne idée parce que ça me donnait plus de contrôle. De cette manière, j’ai pu vraiment m’abandonner vocalement et ne pas penser à la musique. Patrice Michaud m’a demandé si cela me donnait un défi de plus de jouer du piano. Ma réponse serait: « Ce n’est pas un défi. C’est plutôt un avantage de pouvoir s’accompagner et de montrer ce côté-là de ma personnalité. »

Pour écouter Wake Me Up de Zara Sargsyan, c’est par ici.

Je vais reprendre tes mots. Tu as dit que tu préférais te solidifier dans tes bases plutôt que de sortir de ta zone de confort. Après quel événement as-tu eu cette réflexion-là?

Je pense que c’est après mon évaluation avec les professeurs de lundi matin. J’ai chanté une chanson qui était vraiment en dehors de ma zone de confort. Je suis une fille qui adore les défis. J’aime me lancer. C’est vraiment cela qui me permet d’apprendre. Et je crois aussi que c’était cela que les professeurs attendaient de moi. Je m’explique. Ils voulaient que je maîtrise avant de partir. J’ai compris qu’ils avaient totalement raison. C’était vraiment une chanson qui était dans ma limite vocale, technique et dans ma zone de confort. Cette fois-là, j’ai choisi la bonne chanson.

Tu semblais douter de tes capacités et pourtant tu as quand même été sauvée par le public. Qu’est-ce qui te faisait peur?

Le public a toujours été derrière moi et je les aime énormément. Il m’encourage tout le temps et je ne sais pas pourquoi! C’est fou d’avoir tout cet amour! Le manque de confiance venait que je voyais tous mes collègues de Star Académie grandir. Je pense aussi qu’il y avait une question d’âge. Je les voyais plus expérimentés, plus à l’aise peut-être même si on partageait nos insécurités. C’est sûr qu’il faut de la confiance et du courage pour se rendre à la moitié de Star Académie, mais c’est sûr qu’on a peur d’échouer et c’est un peu à cause de cela que j’avais un manque de confiance.

Star Académie, c’est un contexte où on apprend. Je pense que si j’avais été autant confiante et que je savais ce que je fais, je n’aurais pas autant appris que maintenant. J’ai pleins d’insécurités. J’ai pleins de choses que je peux améliorer.

Lorsque tu auras le temps de lire un peu les réseaux sociaux, tu verras qu’il y a beaucoup de commentaires positifs à ton égard et cela aidera peut-être ton estime.

Mon dieu! J’en ai déjà lu quelques uns! Si tu savais tous les jeunes qui m’écrivent, des adolescentes de mon âge et même plus jeune! Il y en a même qui prenait le cellulaire de leur parent pour m’écrire qu’ils n’avaient pas Instagram pour communiquer avec moi. Je trouvais cela tellement touchant de voir les jeunes qui m’écrivent et réalisent en me voyant qu’il faut croire en nos rêves. C’est possible de se rendre là et peu importe ton image ou ce que tu veux faire. Je suis un peu déçue parce que je voulais montrer à tous ces jeunes-là qu’il n’y a rien d’impossible. Si tu crois à tes rêves, tu peux te rendre où tu veux. Je voulais rester le plus longtemps possible pour leur montrer et pour leur faire croire que c’est possible. J’aurais voulu voir quelqu’un comme ça à la télé et me dire: « Elle, elle a réussi alors moi aussi je peux réussir.» Je suis une représentante de cette génération-là et je trouve ça vraiment important.

On n’arrêtait pas de dire que ton âge te désavantageait, mais tu es allée chercher un public cible différent justement grâce à ton âge!

Absolument! Ça me fait vraiment plaisir d’être la personne qui est là devant eux. Je suis une personne rêveuse. J’ai toujours rêvé. Je n’aurais jamais cru me rendre là. Oui, j’avais confiance en moi, en mes capacités et que je réussirais, etc. J’ai lancé cela dans l’univers et je me suis dit que peut-être un jour… Je vais te raconter ce que je faisais. Quand j’attendais le métro et que je me sentais mal ou je n’avais pas une bonne journée, je regardais tous les gens autour de moi. Je me disais: Un jour, ces gens-là vont savoir qui je suis et ils vont me reconnaître. Ils vont dire: Wow, c’est Zara! Ça me donnait la force de continuer! Je me disais: Oui, t’es capable Zara! C’est juste une petite chose que tu vis. J’ai vraiment envie que les autres pensent cela parce que ça me donnait le courage et la force d’avancer. C’est ce qui m’a rendue heureuse dans la vie! Je veux être une représentante pour les jeunes et si j’avais une chose à leur dire c’est de croire en eux et de continuer de rêver!

Je t’entends et c’est indéniable que tu vas continuer à travailler pour te faire une place.

J’ai tellement d’idées, tellement de plans. J’ai très hâte de voir ce qui s’en vient pour moi dans les prochains mois et dans les prochaines années.

Tu vas retourner à l’école, mais la musique va toujours rester dans ta vie peu importe.

Sérieusement, la musique, c’est ma vie. Ce n’est pas parce que je vais retourner à l’école que je vais arrêter la musique pour autant. Mon école, c’est une école de musique classique. À l’école, je joue du haut-bois. La musique, c’est l’éco-centre de ma vie. J’ai beaucoup d’idées en tête, mais je vais réussir mon secondaire et écrire des chansons. Vous allez toujours compter sur moi lorsqu’il est question de musique.

Quel est le meilleur moment que tu as vécu dans l’aventure de Star Académie?

Tous les moments sont magnifiques à l’Académie. C’est sûr qu’on est fatigué avec tout le travail qu’on fait et les semaines sont pas mal intenses. Mais le lancement du EP a tellement été le fun. On a pu entendre les chansons qu’on a écrites. Mardi soir, on a fait un party à l’Académie et on a écouté toutes nos chansons avec Ariane et Luis, et c’était vraiment mon meilleur moment! On a eu beaucoup de fun et on n’arrêtait pas de danser. Ariane et Luis sont partis et on a continué de danser. C’était vraiment cool!

© photo officielle

Les Académiciens ont lancé leur tout premier EP, Les sessions de Waterloo. Zara participe à la chanson RDV sur la lune et à la relecture francophone du classique d’ABBA, Waterloo. Pour écouter les chansons, cliquez ici.

Vous pourriez aussi aimer...