Entrevue avec Rosalie Ayotte

Rosalie Ayotte: Les mots qui font du bien

© TVA Publications / Éric Myre

Par Marie Eve Archambault

Dès le camp de sélection, on avait senti l’intérêt pour l’écriture de Rosalie Ayotte. À travers son expérience à Star Académie, elle a réussi à venir toucher le coeur des Québécois avec ses compositions. Au lendemain de sa sortie de l’Académie, l’autrice-compositrice-interprète a répondu à nos questions.

Comment on se sent après la soirée de dimanche?

Ça va super bien pour vrai! Je pense qu’il y a une tension et un gros stress qui est parti de sur mes épaules parce que veut veut pas le côté compétitif, même s’il n’était pas super présent, c’est quelque chose qui est en nous si on veut. Alors, ne plus avoir cette pression-là, c’est sûr que ça fait du bien. C’est sûr qu’on sait qu’on va revenir la semaine prochaine au variété. On n’aura pas le souci de savoir c’est quoi le dénouement pour nous. On va vraiment pouvoir apprécier tout ce qui nous arrive encore plus. Pour vrai, je suis sereine. Ça va bien.

Je reviens avec ce que tu as dit, tout au long de l’aventure, je ne sentais pas la compétition, j’avais plus l’impression de voir des amis qui ont du plaisir sur scène! 

C’est vraiment ça! Je pense qu’il n’y a personne qui est entré en se disant qu’il fallait absolument qu’il ou elle gagne. Je pense qu’on est tous venus chercher de la formation et recevoir des conseils. Qui gagne ou qui perd, c’est un détail. Le but c’est d’avoir cette belle visibilité-là et de partager la scène avec des gens vraiment merveilleux qu’on n’aurait probablement jamais rencontré si ce n’était pas de cette aventure-là. On est super proche et je pense que c’est un lien qu’on va garder pour toujours.

Rosalie, tu as joué un peu au yo-yo à savoir si tu allais interpréter une composition ou non. Qu’est-ce qui s’est passé exactement? 

J’avais en tête la semaine passée, quand on a su que les garçons commençaient les demi-finales et que nous suivrions tout de suite après, que j’y allais avec ma composition. Quand j’ai proposé cette idée-là cette semaine, il n’était pas certain puisque j’avais déjà fait une bonne impression avec ma propre composition. Il n’avait pas envie que ce soir moins concluant pour moi. Je comprends totalement. Alors, on a conclu que j’allais chanter Amitié de François Hardy que j’adore d’ailleurs. Mais il y avait quelque chose qui me tracassait. Après la deuxième journée où je savais que j’allais faire cette chanson-là, on dirait qu’il y avait quelque chose qui me disait que ce n’était pas ça que je devais faire. J’ai vraiment envie de laisser ma marque. Je me demandais ce dont j’avais le plus envie de passer comme message si c’est ma dernière fois sur cette scène-là en tant que candidate. J’avais vraiment le sentiment que je devais faire une composition surtout que tous les messages que je recevais sur les réseaux sociaux, pendant mes 15 minutes par semaine, c’était pour me dire que ma chanson leur faisait du bien et qu’ils se reconnaissaient bien dans ça. Je me suis dit: C’est ce que j’aime le plus faire et c’est ce que les gens aiment le plus entendre. Alors, pourquoi je ferais autre chose qu’une composition? C’est là que j’ai changé d’idée et que j’y suis allée avec mon coeur.

© Photo officielle

Est-ce que tu peux me parler de ta chanson Mes pluies? 

Je te dirais que je suis beaucoup inspirée par la tristesse dans la vie. Mes chansons ne sont pas super joyeuses. Je devrais peut-être travailler sur ça! Mais c’est ce genre de moment dans la vie où je n’allais pas super bien. J’ai parlé que j’ai un trouble obsessionnel compulsif. Des fois, il y a des passes qui sont beaucoup plus intenses que d’autres. Des fois je me demande pourquoi je suis de même? Pourquoi j’ai ça? Alors quand j’ai écrit cette chanson, c’était un moment où j’allais moins bien et j’avais besoin de me vider le coeur. J’ai écrit cette chanson-là pour dire que j’avais besoin d’aide et qu’il fallait qu’il y ait quelque chose qui se passe dans la vie parce que ce n’était pas super le fun.

Je trouve ça vraiment le fun d’avoir la chance d’écrire parce que ça permet de rendre des choses vraiment pas belles ni joyeuses en quelque chose d’utile. Je me dis que je ne me serai pas seulement apitoyée sur mon sort. J’aurai fait quelque chose de beau avec ça. Ça me fait vraiment du bien.

Quelle a été ta meilleure rencontre?

My god! Il y en a tellement pleins! Je te dirais que ce qui m’a vraiment fait du bien, c’est quand nous sommes allés à la Maison Symphonique de Montréal. C’est malade! Ce n’est tellement pas quelque chose que j’aurais fait dans la vie si ce n’était pas dans le contexte de Star Académie. Aussi, Yannick Nézet-Séguin, c’est tellement un être formidable! Il est tellement gentil et tellement généreux. Queenie et moi avons été éliminées et il nous a fait un petit message vocal et il nous encoure à continuer. Quand on a fini le spectacle avec lui, il nous a envoyé des fleurs à l’Académie. Il est tellement fin! Pour vrai, c’est vraiment un être unique!

L’album de Star Académie est sorti la semaine dernière. Peux-tu nous parler de la chanson que tu interprète sur le disque?

Moi, j’ai choisis la chanson Tous les visages de Pierre Lapointe qui est selon moi une chanson vraiment magnifique. Pierre Lapointe est un auteur-compositeur-interprète que j’admire beaucoup. Tous les visages n’est vraiment pas sa chanson la plus populaire, mais je trouve que c’est une chanson qui méritait d’être reprise. J’ai eu la chance de lui dire que c’était la chanson que j’allais faire sur l’album lorsqu’il était présent à l’un de nos variétés. C’est vraiment une belle chanson et je suis contente que j’aie pu l’honorer.

Si vous voulez réécouter la chanson Mes pluies de Rosalie Ayotte, elle est disponible sur plusieurs plateformes. Vous n’avez qu’à cliquez ici.

Vous pourriez aussi aimer...