un magazine web axé sur la culture d’ici

Elliot Maginot : une expérience intime

Elliot entre deux sons

Elliot Maginot
Crédit : Auréa Gamboa

Par Lucia Cassagnet

Le Théâtre Outremont affichait complet vendredi pour le spectacle d’Elliot Maginot. Son dernier album Easy Morning était la tête d’affiche. Katie Tupper, jeune musicienne néo-soul originaire de Saskatoon, présentait la première partie. La jeune artiste de 24 ans a ouvert la salle avec ses chansons et des anecdotes pour accompagnement.

Entre le test de son et son spectacle, l’auteur-compositeur-interprète s’est entretenu avec Mattv pour une courte entrevue. Assis sur une chaise dans sa loge, bière en main, Elliot a répondu à nos questions.

Avec un processus de création artistique naturellement hermétique, Elliot admet qu’avoir été obligé de s’isoler pendant 4 mois dans un shed lors de la pandémie a finalement été rassurant. « Si je devais le refaire c’est sûr que oui, j’ai adoré. »

Elliot Maginot - Entrevue
Crédit : Auréa Gamboa

Certains artistes ne peuvent supporter la difficulté de l’emploi, pour Elliot, « c’est impensable d’arrêter, ce que je fais, c’est ma vie, arrêter voudrait dire renoncer à mon identité. » Avec ses meilleurs amis à ses côtés, dans sa vie personnelle et professionnelle, il ne se pose tout simplement pas la question.

Il nous a partagé son rituel avant les spectacles qu’il a lui-même décrit comme coquet. Elliot et ses 3 musiciens qui forment le groupe d’habitude, se conseillent mutuellement sur leurs habits. Finalement, ils ont tous débarqué sur la scène habillés complètement en noir…

Elliot Maginot et ses musiciens
Crédit : Auréa Gamboa

Un expérience à vivre

On penserait qu’avoir 9 artistes sur une assez petite scène comme celle du Théâtre Outremont nous ferait sentir claustrophobe, mais non. Le spectacle présenté par Elliot et sa gang, qui inclut une panoplie d’instruments tels que la batterie, un clavier, un saxophone et plus encore, accompagnés de trois talentueuses back vocals, garde le charme intime de sa musique.

Elliot admettait ressentir des papillons au ventre quelques heures avant de monter sur la scène, puisque ce spectacle était son plus grand à date en tant que «headliner. » C’est les soirées comme celles-ci qui l’encouragent à continuer dans son art.

Elliot Maginot - Théâtre Outremont
Crédit : Auréa Gamboa

Les accords entre les instruments, parfois tous en même temps, parfois seulement Elliot, son batteur et une guitare, ont donné vie aux chansons avec beauté. Le spectacle est tout simplement beau à vivre.

N’ayant pas encore de metteur en scène, le groupe a rencontré quelques difficultés. Elliot, n’en pouvant plus de chaleur dans son outfit veston-chemise, ne savait pas quand il devait – pouvait ? – l’enlever. Grâce aux encouragements de la foule qui criait « enlève ton veston! » il a finalement pu respirer dans sa camisole blanche pour le reste du spectacle.

Elliot Maginot 2022
Crédit : Auréa Gamboa

Bien qu’il ne parle pas trop durant la prestation, autre qu’en mentionnant « merci » presque après chaque chanson, il mentionne « je sais que vous êtes là, vous savez qu’on est là, faque on va juste jouer. » Il garde ça honnête.

Le groupe a interprété plusieurs chansons du dernier album, donnant vie à Holy Father, Easy Morning, Dead Church, Holy Water, et bien d’autres.

Elliot Maginot continue sa tournée partout au Québec jusqu’au printemps prochain, certains des spectacles affichent déjà complet.

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

The Shins à l’Olympia

Bryan Adams fait vibrer le Centre Bell

L’effet Chris Stapleton opère

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email