District 31 : saison 5

L’heure est grave pour la gang du 31

© Ici Radio-Canada – District 31

Par :

Les masques tombent. Les vérités éclatent au grand jour. La saison 4 de District 31 nous a laissés sur l’effet d’une bombe. L’attente n’aura été que de courte durée, et ce, même si l’auteur aurait préféré que celle-ci soit plus longue. Il aurait trouvé amusant de nous faire languir plus longuement, mais nous promet de travailler d’arrache-pied pour nous faire souffrir pendant la période des fêtes. Une mise en garde qu’on aime bien entendre de sa part. Luc Dionne, maître dans l’art de nous surprendre, saura, j’en suis persuadée, être une fois de plus un tyran dans la scénarisation de ses personnages pour se jouer de nous.

© Ici Radio-Canada – District 31

Nancy Riopelle (Geneviève Schmidt) a mis fin à sa souffrance devant le sergent Bruno Gagné (Michel Charette), sur qui elle avait projeté toute sa haine et sa vengeance. L’actrice a été parfaite jusqu’à la toute fin. On croyait à l’ascension de sa folie. On a aimé la détester, on a eu pitié d’elle. Le dénouement de son personnage, pour qui j’aurai souhaité qu’elle puisse se guérir, a ainsi mis fin au calvaire de Bruno. Souhaitons-lui du beau et du bon pour la suite.

La prise de bec entre le commandant Daniel Chiasson (Gildor Roy) et Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) sous écoute électronique nous a laissés, pour sa part, dans le néant le plus total. Est-ce que Patrick est de mèche avec Mélissa Corbeil (Brigitte Paquette) et les enquêtes indépendantes? Qu’adviendra-t-il du personnage de Gildor Roy? Et Patrick qui venait de remettre son badge d’officier. Trop de questions qui se bousculent pour un si court instant.

© Facebook – District 31

Mélissa Corbeil (Brigitte Paquette) a tellement de hargne envers la gang du 31 qu’elle ne laissera certainement pas lâcher le morceau. On se doute qu’avec son acolyte, André Dallaire (Pierre-François Legendre), ils tenteront de trouver la faille et ainsi déjouer bien des plans. On aime pas trop ceux qui s’attaquent à nos officiers toutefois. On aimera les détester.

La nouvelle substitut, dite impartiale, du procureure, Alexandra Paradis (Éveline Gélinas), fera son entrée dès la première semaine. Pour ce qui est du patron des SS (Rémy Girard), sa grande venue se fera attendre. On soulève, toutefois, subtilement et habilement sa présence.

Les intrigues de la première semaine seront là pour remettre en place la logistique de la finale de la saison 4. On met cartes sur table. On se résume les enquêtes. On joue dans la logique des choses.

Les paris sont lancés. Qui de nos personnages verra son destin partir tragiquement? Mais surtout de quelle façon et pour quelle raison? Le mystère planera toute la semaine. Luc Dionne aimera laisser son auditoire pantois toute la fin de semaine. Permettant à celui-ci d’élaborer des suppositions avant de connaître la vérité cachée la semaine suivante.

© Ici Radio-Canada – District 31

Dès le lundi 14 septembre, à 19 h sur les ondes de Ici Radio-Canada, retrouvez la gang du 31 avec les intrigues entourant Julia Deveau (Bénédicte Décary), la chasse à Virginie Francoeur (Catherine-Audrey Lachapelle) par Laurent Cloutier (Patrick Labbé), la dénonciation de Gaétan Fillion (Micheal D’Amico) envers François Labelle (Peter Miller). Si j’étais le journaliste Jean Brière (Jeff Boudreault), je camperais non loin du poste. Il risque d’avoir bien du contenu pour écrire dans son journal.

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...