District 31 : Finale de la saison 4

Soyez au poste pour la finale de la saison 4

© Facebook – District 31

Par :

Ouf! Si la finale de la saison 3 de District 31 vous avait estomaqué, attendez-vous à revivre un effet de surprise grandiose tout aussi similaire pour une deuxième fois. Luc Dionne a su bien ficeler ses écrits pour nous amener subtilement vers un dénouement pour lequel nous ne nous attendions pas.

Une fin de 4e saison que vous pourrez découvrir, sur les ondes de Ici Radio-Canada, dès le 7 septembre, en condensé de 60 minutes avant d’entamer la 5e saison en épisodes de 30 minutes à partir de la semaine suivante.

© Photo officielle Ici Radio-Canada – District 31

Une saison en temps de pause

La saison avait pris fin abruptement à cause de la pandémie, nous laissant, les près de 2 000 000 de téléspectateurs assidus, sur une finale, en fond d’écran, de l’apparition de Gaétan Fillion (Michael D’Amico), confrère supposé mort, tiré à bout portant devant François Labelle (Peter Miller). La quarantaine s’en serait portée bien mieux si la série avait pu continuer, mais les règles du confinement ont, à notre grand dam, déjoué les plans.

© Photo officielle Ici Radio-Canada – District 31

La distanciation : modus operandi 

Ici, il n’y a bien que la loi qui ne fait pas la distance aux criminelles. Bien au contraire. Elle les suit de près afin de leur mettre le grappin dessus avec menottes aux poignets.

Les actions se succèdent à la vitesse grand V, et notre enthousiasme à retrouver nos personnages adorés fait en sorte qu’on en finit par oublier les quelques prises de vue qui rappellent la règle du 2 mètres. Vous ni verrez que du feu. L’équipe à la réalisation a su jouer de mains de maître les prises de vue, les angles de caméra pour ainsi détourner la triste réalité qui fut imposée.

© Photo officielle Ici Radio-Canada – District 31

Une finale à s’en décrocher la mâchoire

Avant que la bombe de conclusion ne vous saute au visage, on se souviendra des intrigues en cours que la dernière semaine sera remplie de surprises en surprises avec un dénouement qui vous fera décrocher la mâchoire.

Petit rappel d’avant-pandémie :

  • L’avocate, Véronique Lenoir (Catherine De Léan), semblait jouer sur trois tableaux, mais impossible de savoir son véritable penchant : pour Nick Romano (Mathieu Baron), pour le caïd François Labelle ou encore la police pour qui elle avait dénoncé, sans vergogne, son ami, Nick Romano, pour le meurtre de Boccassini. Elle a des cartes en main. On ignore, toutefois, vers qui elle se tournera pour montrer son jeu. Encore faut-il savoir quel jeu détient-elle?
  • Le couple Julia Deveau et son mari, Richard Jetté (Bénédicte Décary et Richard Thériault) sentait peu à peu l’étau se resserrer autour d’eux. Quel sort leur est-il réservé?
  • La surprenante Virginie Francoeur (Catherine-Audrey Lachapelle), au dialecte de son travail passé et si rafraîchissant à la fois, avait brillamment cousu les diamants, convoités par les SS, sur une robe. Elle avait pris la poudre d’escampette loin du District 31. Laurent Cloutier (Patrick Labbé) mettra-t-il fin à son désir de retrouver coûte que coûte les bijoux subtilisés?
  • Mélissa Corbeille (Brigitte Paquette), des enquêtes indépendantes, et son acolyte André Dallaire (Pierre-François Legendre) travaillaient fort pour mettre à tabac la gang du 31. Depuis la mort de Chabot en prison, ils semblent tirer des conclusions qui déplaisent à l’équipe. On va se le dire, on aime détester ce duo qui s’immisce au sein du District.
  • Et, finalement, la dérape de Nancy Riopelle (Geneviève Schmidt). On aime, elle aussi, l’haïr. On ne touche pas à Bruno Gagné (Michel Charette)! Toutefois, sa descente vers la folie nous impose parfois de la pitié. Elle s’en va où avec la « supposée » paternité de Bruno? Ses attaques vicieuses contre Martine, la conjointe de Bruno? La seule personne qui l’aime et la comprenne, sa sœur, a dû prendre ses distances, imposées par la folie de Nancy qui semble n’être toutefois que la pointe de l’iceberg.

Bref, pleins de boucles à boucler. Luc Dionne a bien su lacer le tout! Les répliques, toujours succulentes, qui fusent de toutes parts, ajoutent à la qualité des scénarios.

S’ajouteront à ces intrigues, d’autres enquêtes pour ainsi nous faire glisser vers la nouvelle saison.

© Photo officielle Ici Radio-Canada – District 31

Intrigues de la 5e saison

Fabienne Larouche et Luc Dionne se font discrets sur ce qui se trame pour la 5e saison.

Rémy Girard se joint au tournage de DISTRICT 31 afin d’incarner le grand patron des Services Secrets. L’auteur Luc Dionne en parle en ces termes : « Il s’appelle Pierre… ou Normand… ou autre chose… Ça dépend des jours… Certains disent qu’il n’existe même pas. Soyez son ami parce que la dernière chose que vous voulez, c’est de vous le mettre à dos. On le surnomme : l’impitoyable maçon! ». À suivre… Facebook – District 31

On a su, entre les lignes, qu’un personnage principal trouverait la mort. J’ai beau les défiler dans ma tête, aucun d’entre eux ne mérite une fin scripturale. Juste non et non!!

Je vous souhaite une finale captivante, surprenante et saisissante comme j’ai eu le privilège de savourer. Trente minutes c’est si vite passé, je vous garantis qu’une heure le sera tout autant.

Bonne saison!!

Vous pourriez aussi aimer...