Dirty, dance, sing

Bébé et Johnny se retrouvent

IMG_7770-2

©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Par : Marie-Hélène Amyot

C’est en cette dernière journée de mai que la comédie musicale Dirty Dancing s’emparait de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts pour faire revivre aux spectateurs l’histoire d’amour entre Bébé et Johnny qui eu lieu au cours de l’été 1963, à une époque où les téléphones cellulaires n’existaient pas, comme nous le rappelle le présentateur, avant que le spectacle ne débute, au son des applaudissements et des cris de la foule.

Les fans de la première heure retrouveront avec bonheur les personnages du film. La ressemblance entre Jennifer Grey et Rachel Boone, l’interprète de Bébé, est particulièrement frappante. Le charisme de Christopher Tierney rappelle celui de Johnny. Ensemble, ils reproduisent avec brio le duo d’amoureux. La magie opère.

IMG_7894

Les chorégraphies de Michele Lynch, fortement inspirées des originales, plongent la salle dans l’univers du film. Je vous dirais même qu’il faut avoir l’œil pour remarquer qu’elles ne sont pas tout à fait identiques. Les danseurs y mettent la gomme pour nous impressionner, et avec le talent qu’ils ont, on se laisse porter par la beauté des mouvements. Les chansons, qui ont charmé tant de gens, occupent  une place importante, particulièrement parce qu’elles sont interprétées par des musiciens talentueux que l’on peut voir à certains moments puisqu’ils font partie intégrante de l’histoire.

Quant à la mise en scène, on remarquera que, dans certains cas, reproduire avec fidélité ce que des millions de personnes ont vu sur grand écran a dû constituer tout un défi. Dirty Dancing regorge de moments savoureux qui, dans une salle, ne produisent pas le même effet et ne vont pas susciter les mêmes émotions chez les spectateurs. Cependant, les créateurs ont usé d’ingéniosité principalement pour la scène où les deux personnages principaux dansent sur le tronc d’arbre et lorsqu’ils pratiquent le porté dans l’eau.

IMG_7944

Somme toute, cette comédie musicale est un véritable bijou pour les yeux et pour les oreilles. Les plus adeptes d’entre vous y noteront quelques ajouts, notamment au niveau de certaines scènes qui n’apparaissent pas dans le film et qui nous en apprennent un peu plus sur l’histoire. Pour les découvrir et pour vous retrouver en plein cœur du domaine des Kellerman, sachez que la comédie musicale Dirty Dancing est à l’affiche jusqu’au 5 juin.

Crédit photo : ©Véronyc Vachon/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-Claude Lessard

Vous pourriez aussi aimer...