un magazine web axé sur la culture d’ici

Chronique littéraire : The Librarians

Des aventuriers des plus intrigants

c6cl-square-orig-e1488303621364
©Ex Libris Holdings Inc. / Couverture du livre

Par : Anny Lemire

Les livres qui parlent de bibliothécaires, de libraires, d’archivistes me font vraiment tripper. Alors quand je suis tombée sur The Librarians, je suis tout de suite tombée sous le charme. Non mais, comment ne pas être attiré par une histoire de bibliothécaires qui se doivent de protéger le monde en conservant les artefacts anciens ou magiques les plus puissants du monde?

L’univers palpitant de ces bibliothécaires étranges a été conçu par David Titcher et était originalement créé pour des films télévisés. Produits par Dean Devlin, trois films ont vu le jour en 2004, 2006 et 2008, et en 2014, la chaîne TNT demandait la création d’une série télévisée de dix épisodes qui feraient suite aux trois long-métrages. Côté littérature, la première adaptation a été signée par Christopher Tracy en 2004 et portait sur le premier film, Quest for the Spear. Pour le deuxième film, Return to King Solomon’s Mines, ils ont plutôt opté pour une bande dessinée, publiée en 2009. The Librarians and the Lost Lamp quant à lui est lié à la série télévisée et est paru en 2016.

tnt
©TNT

Rappelant les folles aventures de Indiana Jones, ce tome captivant raconte l’histoire de Flynn Carsen, un bibliothécaire qui a pour mission de protéger les reliques magiques (vivantes ou non, pensons ici à l’oie qui pondait des œufs dorés ou encore le monstre du Loch Ness). Il devra se rendre à Bagdad, afin de récupérer la mythique lampe d’Aladdin avant que les quarante voleurs mettent la main dessus. Il s’alliera d’une curatrice de musée et des premiers écrits des contes de Shéhérazade pour retrouver l’objet. Dix ans plus tard, quatre autres bibliothécaires devront intercepter un homme douteux qui semble avoir une chance trop incroyable au casino et qui aurait déjà empoché beaucoup.

La partie se déroulant au casino est bien, les personnages sont attachants, brillants et drôles, mais mon coup de cœur véritable est sans aucun doute les chapitres mettant en scène Flynn et son acolyte. Au cœur de l’Irak, l’action ne cesse de nous divertir. Pourchassés par les quarante voleurs, les héros devront utiliser leur créativité ainsi que leurs connaissances en l’histoire et en la littérature pour sauver leur peau. Une nouvelle twist aux mille et un contes de Shéhérazade. Ils nous tiennent au bord de notre siège pendant des pages entières sans que l’on puisse poser le livre pour prendre une petite pause.

J’ai également adoré la personnalité des personnages, certains sont insupportables, mais on ne pourrait s’en passer. J’apprécie particulièrement Cassandra, la jeune whizz des mathématiques, douce et timide mais extrêmement redoutable sur le terrain.

scott patrick green flipboard
©Scott Patrick Green / Flipboard

Bien évidemment, ce livre est une adaptation de la série télé, et cela se ressent à travers le style d’écriture. Il se peut également qu’on se sente un peu perdu dans les références (souvent celles d’une aventure précédente), mais je le conseille tout de même avec beaucoup de passion!

Texte révisé par : Annie Simard

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email