Derniers milles dans la Blue Volvo

Électrisante soirée avec Loud Lary Ajust

Loud Lary Ajust

©Courtoisie

Par Jérémy Benoit

Le rap québécois prend beaucoup d’ampleur et pour Loud Lary Ajust, c’est une vraie montée. Depuis la sortie de l’album Gullywood en 2012, Loud Lary Ajust s’est taillé une place importante sur la scène hip-hop québécoise. Justement, ils ont pu conclure leur tournée Blue Volvo dans un Métropolis qui affichait complet, le 20 novembre dernier.

Pour s’assurer que la foule soit en feu, Loud Lary Ajust ont fait appel à trois premières parties. La soirée s’est alors ouverte sur un trio de jeunes femmes torontoise nommé Bizzarh. Ces trois femmes ont offert une performance très énergique et assez inusitée. Le public était assez peu réceptif face à ce trio de femmes. Peut-être le public de LLA n’était pas prêt pour ce genre de musique?

Cependant, la foule était prête à donner, puisque c’était au tour du rappeur ontarien, Jazz Cartier, de fouler la scène du Métropolis. Son rap très personnel et enflammé a réveillé les plus endormis de la salle. À plusieurs moments durant sa prestation, le rappeur, qui compte plus de 11 000 abonnées sur Facebook, a lancé de l’eau à la foule. Son excitation se faisait ressentir partout dans la salle. Son énergie abondante lui aurait facilement permis d’offrir un spectacle complet ce soir-là. Jazz Cartier nous a encore prouvé qu’il était un nom à retenir.

La soirée s’est alors continué avec Eman X Vlooper, deux membres du groupe Alaclair Ensemble, qui ont lancé leur album XXL l’année dernière. La popularité de ces deux jeunes rappeurs est immense et leur expérience se voyait très bien. Eman, le seul rappeur du duo, a montré aux spectateurs de quoi il était capable en offrant une magnifique première partie. Ni trop courte, ni trop longue. Juste assez pour éveillé la foule déjà frénétique.

C’est quelque minutes plus tard que les tant attendus sont embarqué sur scène. Leur mots résonnait dans la salle comme jamais, et la foule était prête à se déchaîner. Moshpit, bière en l’air et chaleur suffocante était au rendez-vous, et c’est ce qu’on aime. Très rapidement, le trio a livré des succès de leur album Blue Volvo. Par la suite, six danseuses se sont joint à eux sur scène pour danser sur Mort Lente. Loud et Lary ont offert une performance de feu et ont partagé un verre avec la foule, avant d’enchaîner plusieurs autres titres de leur répertoire. Lorsque les premiers sons de la chanson Automne se sont fait entendre, le jeune Karim Ouellet s’est avancé sur scène avec son traditionnel masque de renard pour interpréter sa chanson avec le trio. Un moment tout simplement unique.

Loud Lary Ajust_credit_John_Londono

©John Londono

Le spectacle s’est alors conclu quelques chansons plus tard. Cependant, ce n’était pas la fin pour le trio montréalais. Ils ont rembarqué sur les planches pour interpreter  XOXO, une de leurs chansons les plus populaires. À peine 30 secondes après le début du succès, tout s’arrête. Loud annonce que ce sera, non seulement, la dernière chanson de la soirée, mais la dernière de la tournée Blue Volvo. Il était alors de mise que l’ambiance soit des plus éclatés. Ils ont alors repris la chanson du début et le public a donné tout l’énergie qu’il lui restait. C’était la folie au Métropolis. Ils ont quitté la scène, quelques minutes après, en laissant un sourire sur le visage des fans. C’était alors les derniers milles de la Blue Volvo.

 

Vous pourriez aussi aimer...