un magazine web axé sur la culture d’ici

Je suis Charlie! Indignée!

La liberté d’expression mise en péril

1714192-sipa-ap21674747-000001

©Thibault Camus/AP/SIPA

Par Marie-Ève Venne

« La presse libre peut sans doute être bonne ou mauvaise, mais assurément, sans la liberté, elle ne saura jamais être autre chose que mauvaise. » – Albert Camus

Je me suis réveillée ce matin avec l’horreur devant mes yeux. Des gens travaillant au journal satirique Charlie Hebdo venaient d’être fusillés il y a quelques heures pour avoir osé exprimer leur opinion sur une religion. Il ne s’agissait pas cette fois-ci d’un mauvais film hollywoodien, mais bien de la réalité. Sur les médias sociaux, c’était non seulement le choc, mais aussi la consternation baignée dans une profonde tristesse. Comment, en 2015, pouvait-on encore punir la liberté d’expression d’une manière aussi atroce?

Les prochains jours risquent d’être critiques pour le monde journalistique. Va-t-on accepter d’être mis au silence rendant ainsi ces morts vides de sens, ou au contraire allons-nous choisir de nous exprimer un peu plus fort et un peu plus haut? La liberté de la presse s’amuse souvent à frôler les limites de ce qui est socialement acceptable, mais de là à se faire justice soi-même à la moindre offense, il y a un pas qui ne devrait plus jamais être franchi.

En 2015, continuons d’utiliser les mots et toutes autres formes d’expression pour exprimer nos idées sans peur des représailles. Parce que c’est important de ne pas laisser la peur prendre la place, mais surtout parce que la voix d’un peuple est ce qui le maintient en vie.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email