un magazine web axé sur la culture d’ici

Critique de film : Alliés

Un véritable amour?

064152

©Paramount

Par : Martial Genest

La sortie en salle la veille de la Thanksgiving américaine, pour Alliés, n’était peut être pas le meilleur moment, car il n’est pas un film pour la famille, mais plutôt un à voir en couple.

Alliés,  l’histoire d’un officier canadien, Max Vatan, membre des services de renseignement, en mission derrière les lignes allemandes, à Casablanca au Maroc, pendant la seconde guerre mondiale. Celui-ci tombe sous le charme de Marianne Beauséjour, son contact et membre de la résistance. Ceux-ci se marieront et, durant leur séjour à Londres, leur amour sera mis à l’épreuve dans un monde en conflit et sous les constants bombardements de la Luftwaffe.

Les relations de couple créés lors de conflits sont souvent présentées comme difficile, celui entre Max et Marianne n’est nullement différent. La scène de l’accouchement durant le bombardement est discutable, car tous les costumes semblent intacts et immaculés, ce qui rend ce moment assez difficile à croire et on remarque cela à plusieurs reprises tout au long du film.

Ce drame de guerre semble vouloir se donner des airs de suspense et d’espionnage, peut être dans le simple but d’accroître sa clientèle visée. Les interprétations de Brad Pitt et de Marion Cotillard sont plutôt sobres et sans éclat. Contrairement au précédent film de Robert Zemeckis, Forrest Gump, celui-ci ne lui remportera fort probablement pas d’Oscar. Il est tout de même aussi divertissant que ses Retour vers le futur. Pour un film de 2 heures et 4 minutes, Alliés manque d’intensité. Sans avoir de longueur, il se prend tout simplement comme un roman à l’eau de rose. Le moment clin d’œil pour nous fut lorsque Marianne traite Max de « le Québécois » parce que l’accent parisien du canadien est pauvre.

Parfait pour une petite sortie romantique durant la cohue du magasinage des Fêtes. Ce film ne sera pas à l’affiche très longtemps, donc si vous désirez le voir au grand écran, je vous recommande d’aller le voir bientôt sinon il vous faudra attendre sa sortie sur DVD.

Texte révisé par : Matthy Laroche

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email