« Come From Away » à la Place des Arts

Plein feu sur l’humanité

© Matthew Murphy

Par : Sara A.

On se rappelle tous où nous étions au moment auquel on a été mis au courant des attentats du 11 septembre 2001. J’étais à l’école. Les habitants de la petite ville de Gander, eux, s’apprêtaient à accueillir 7 000 personnes dont les vols 38 au total ont été redirigés vers Terre-Neuve et Labrador. C’est l’histoire de cette communauté et de ces gens coincés sur une île dans un pays étranger que Come From Away a raconté sur la scène de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des ArtsPlus particulièrement, on suit les histoires de la pilote Beverly Bass (Marika Aubrey) et les passagers de son vol Paris-Dallas, et des habitants de Gander qui ont ouvert leurs bras, leur porte, et leur cœur à ces inconnus pendant cinq jours lors d’une période sombre qui a secoué le monde.

Même si le décor et les accessoires utilisés n’étaient pas les plus impressionnants (seuls des chaises et des tables occupent l’espace), cela n’a en aucun cas abaissé la qualité de la comédie musicale écrite par les Canadiens Irene Sankoff et David Hein. C’est avant tout l’intelligence des textes, la variété des histoires racontées et l’excellent travail des comédiens qui était au centre de la production nord-américaine. La musique rappelant la tradition folk de la région ajoutait également une belle touche d’authenticité, tout comme l’humour parsemé de références canadiennes. 

La troupe a enchaîné numéros après numéros pendant 1 h 40, le tout, sans entracte. Un vrai feu roulant. Ça en était presque essoufflant. Que les échanges se fassent entre deux personnes ou une douzaine n’importe peu, le spectacle s’est déroulé sans accroches. Le metteur en scène Christopher Ashley a d’ailleurs reçu un prestigieux Tony Award pour son brillant travail sur cette comédie musicale. Le seul point un peu dérangeant était les voix superposées et la riche instrumentation rendait parfois la compréhension des textes difficile.

Les comédiens travaillaient si bien ensemble qu’on arrive mal à en identifier un qui se démarque comme la grande vedette du spectacle. Come From Away est réellement un travail d’équipe.  En effet, non seulement les 12 comédiens principaux se retrouvaient tous sur scène pour une bonne partie du spectacle, mais ils campaient aussi plusieurs rôles tout au long de la soirée. Cela nous a permis de faire la connaissance d’encore plus de personnes différentes dont les vies ont été chamboulées par les événements du 11 septembre 2001. 

Au final, au-delà d’être une excellente comédie musicale, Come From Away est une histoire qui se mérite d’être racontée et d’être connue. À une époque où nos différences occupent trop souvent une place centrale, elle consiste un important rappel de ce qui nous unit : notre humanité.

Pour en savoir plus, procurez-vous des billets en cliquant ici. Présenté par evenko et Broadway Across Canada, Come From Away sera à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts jusqu’au 1er décembre.

À noter que les représentations sont en anglais seulement. 

Crédit photo : © Matthew Murphy

Vous pourriez aussi aimer...