un magazine web axé sur la culture d’ici

Coeur de pirate à Pop Montréal

Rentrée montréalaise au Métropolis

coeurdepirate-13

 ©Andrée-Anne Guy/MatTv.ca

Par Stacy Rajarison

La saison des festivals de musique n’est pas encore terminée, chers mélomanes! Mercredi dernier a eu lieu le lancement de Pop Montréal. C’est Cœur de pirate qui a ouvert le bal en se produisant au Métropolis de Montréal à guichet fermé. La soirée donnait également le coup d’envoi à sa nouvelle tournée où elle y présente les pièces de son récent album bilingue Roses.

En première partie, c’est l’auteur-compositeur-interprète Félix Dyotte qui avait pour mandat de réchauffer la foule. En compagnie de sa claviériste Carmel Scurti-Belley, il nous a livré quelques pièces de son album homonyme.

Fort attendue par un public conquis d’avance, Béatrice Martin est montée sur scène à 21h en s’installant devant son instrument de prédilection, le piano. Elle a alors commencé à entamer les notes de la pièce Oceans Brawl. Tout au long de la soirée, elle nous a interprété les morceaux de son nouvel album, autant les pièces en anglais qu’en français dont Undone, Crier tout bas, The Way Back Home (chanson écrite pour sa fille Romy afin que cette dernière ne lui en veuille pas trop plus tard alors qu’elle sera souvent sur la route). Elle y est allée aussi de quelques reprises avec Dead Flowers des Rolling Stones et de Slow Show de The National.

coeurdepirate-14

Cœur de pirate s’est adressée souvent à son public en le remerciant de sa présence, en lui contant des anecdotes, en l’invitant à se joindre à elle en tapant des mains et en fredonnant les paroles de ses chansons. En effet, les admirateurs de la jeune chanteuse ont été ravis d’entendre ses classiques comme Francis, Adieu, Comme des enfants (son premier succès) et  Place de la république, de quoi raviver les souvenirs.

En pleine possession d’elle-même, Cœur de Pirate, accompagnée de quatre musiciens, n’a pas hésité à introduire la danse à son spectacle. Des mouvements de danse contemporaine qui venaient bien s’agencer avec sa voix envoûtante. La simplicité et l’élégance de ses gestes ajoutaient un plus à cette mise en scène réalisée par le danseur et chorégraphe Nico Archambault et sa conjointe Wynn Holmes. Des détails qui ont captivé l’attention des personnes présentes qui, somme toute, n’ont pas été déçues de leur soirée.

coeurdepirate-10

Pour les intéressés à la revoir ou pour ceux qui n’en ont pas eu l’occasion la première fois, Cœur de pirate se produira à nouveau sur la scène du Métropolis le 23 mars 2016.

©Andrée-Anne Guy/MatTv.ca

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email