un magazine web axé sur la culture d’ici

Clay and Friends au FEQ

Tout le monde a bougé son thang au Manège militaire


© Clay and Friends, crédit photo Stéphane Bourgeois

Par : Myriam Bercier

Le Festival d’été de Québec est de retour cette année pour une édition un peu spéciale, en distanciation sociale, certes, mais surtout hybride! Son public peut soit être sur place à Québec ou être dans le confort de sa demeure de partout au Québec. Une version qui, espérons-le, restera, comme elle permet à un plus grand nombre de mélomanes de voir et d’entendre des groupes d’ici et d’ailleurs sans avoir à se déplacer dans la belle capitale en plein milieu de la semaine. C’était mon cas avec le groupe Clay and Friends. J’ai découvert le groupe qui mélange joyeusement le rap, l’électro, le dance, le funk, le soul et la pop soleil grâce à leur plus récente sortie, Bouge ton thang. Le clip de cette chanson met en vedette le fantastique Didier Lucien.

C’est donc à distance que j’ai assisté à la douce folie énergique de Mike Clay et ses copains au Manège militaire de Québec dans le cadre du FEQ. C’est avec de vrais instruments qu’ils se sont présentés sur scène, ce qui a offert d’excellents moments d’improvisation. On ne peut parler d’improvisation sans parler du freestyle de Mike Clay sur des mots choisis par le public : boobs, groove, alphabétisation et parcimonie (dont il a appris la signification sur scène). Il présente également la plupart de ses pièces avec un freestyle qui s’adresse soit directement à la foule de Québec, soit qui donne plus de détails sur la création de la pièce à venir. Mike Clay, contrairement à certains rappeurs, a une prononciation et une voix impeccable sur scène qui ne nécessite aucune assistance électronique (autotune ou autres).


© Mike Clay a pris sa trompette à quelques reprises lors de sa performance, crédit photo Stéphane Bourgeois

Clay and Friends n’a pas ce nom pour rien : il s’agit du rappeur-chanteur Mike Clay et ses amis Clément Langlois-Légaré aka Pops, Adel Kazi aka Poolboy, Pascal Boisseau aka Killah B et Émile Désilets aka Alvaro. Aller voir Clay and Friends en spectacle donne l’impression d’avoir accès à une soirée entre amis. On y sent de la camaraderie, de l’humour, du plaisir, mais surtout de l’affection et de l’amour. Ce spectacle virtuel m’a semblé différent de tous ceux que j’ai vu précédemment : peut-être à cause de la présence d’une foule qui, si elle doit respecter la distanciation sociale, peut se lever, danser, chanter et applaudir. Peut-être est-ce le fait de voir les musiciens qui s’amusent à faire ce qu’ils aiment (jouer de la musique) mais pas à deux mètres l’un des autres qui m’a donné cette impression. Dans tous les cas, Clay and Friends a relevé le défi de faire lever une foule à 18h30, juste avant que Alaclair Ensemble prenne place au Manège militaire.

Clay and Friends sait faire passer une belle soirée à quiconque a le cœur et l’oreille ouverte à sa proposition musicale qui fait du bien. Si l’envie de bouger votre thang vous prend, vous savez qui aller voir!

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email