Cirque Alfonse

Une messe circassienne

© Laura Choquet

Par :  Violaine Morinville

Le Cirque Alfonse est une compagnie originaire du Québec qui s’inspire du folklore traditionnel pour ensuite ajouter sa touche contemporaine. Le spectacle intitulé Tabarnak est présenté à la Tohu du 2 au 12 octobre 2019 avec le sous-titre : La grand-messe du cirque québécois.

La mise en scène d’Alain Francœur a regroupé plusieurs interprètes multidisciplinaires pour offrir une performance impressionnante fusionnant cirque et chant théâtral. Le thème Tabarnak, inspiré du juron québécois, a semblé le porte-parole d’une émotion exutoire et presque une source d’idées de création pour les numéros circassiens. Aujourd’hui un juron désacralisé, presque neutre, a permis de produire un spectacle où nous pouvions réfléchir sur ce qu’il nous reste de sacré.

La thématique à forte évocation historique a mis en scène des aspects scénographiques intéressants avec, par exemple, de l’encens pour recréer l’ambiance, un vitrail sous forme de balançoire, un bassin d’eau pour représenter le baptême et plusieurs autres éléments qui faisaient référence à l’église. Les numéros de cirque ont été bien explorés avec chacun des éléments sacrés vers une progression voltigineuse. En partant d’un aspect rythmique de tap de pieds plutôt dansé, plusieurs équilibres de groupe se sont dynamisés vers un envol chorégraphique. Le mât chinois, la balançoire russe et les sauts aériens ont pris place au fur et à mesure où les interprètes ont sauté si haut pour s’accrocher aux structures de métal suspendues au plafond du théâtre…

© Laura Choquet

Les créateurs et les interprètes ont proposé de la variété en passant du théâtre au chant musical pour élaborer leur art du cirque bien à eux. La messe circassienne contemporaine fut un moment contemplatif pour apprécier l’art voltigineux. Ce fut un moment de réflexion sur le sens du sacré en lien avec l’expression humaine pour repousser ses limites.

Les équilibres ou déséquilibres entre la terre et le ciel étaient bien exécutés pour faire le rapport entre l’humain et le sacré dans un ton humoristique. Le sens humoristique a ponctué le spectacle pour y amener le rire, la légèreté ainsi qu’un nouveau regard sur les éléments plus traditionnels. Tout le monde peut y trouver son sens.

© Laura Choquet

Un spectacle original à voir jusqu’au 12 octobre 2019.

Site Web : Tohu.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

 

Vous pourriez aussi aimer...