un magazine web axé sur la culture d’ici

Chronique 100 % québécois : David Jalbert

Un 7e album en carrière avec Le doigt d’honneur II

Pochette David Jalbert Le doigt d'honneur II
© Facebook David Jalbert

Par : Christian Gaulin

Presque deux ans après la sortie de l’album Le doigt d’honneur, en mai 2020, l’auteur-compositeur-interprète David Jalbert propose, dès le 18 mars prochain sur toutes les plateformes digitales, Le doigt d’honneur II, l’opus qu’on présente comme « le plus éclaté de sa carrière » sur lequel il explore diverses sonorités. Il a voulu se faire plaisir et s’éparpiller dans les sons qu’il aime, confie-t-il. J’ai eu le privilège de pouvoir écouter l’album une semaine avant sa sortie.

Parfois dans l’esprit plus populaire et à l’occasion plutôt intellectuel, l’opus met de l’avant un tout nouveau son pour l’artiste, qu’il n’avait pas ou peu exploré jusqu’à ce jour. Avec plus de 85 000 albums vendus en carrière et plusieurs tournées qui l’ont mené d’est en ouest du Québec et du Canada, l’artiste présentera son nouvel album pour la première fois sur scène ce samedi 19 mars au National à Montréal, lors d’un lancement devant le public et les médias, un événement très attendu pour l’artiste et ses fans après 24 mois de pandémie…

Ce 7e album compte 11 pièces musicales aux sonorités étonnantes, plus rythmées, pétillantes et flamboyantes les unes que les autres. C’est un projet dont le résultat est très « hop la vie » comme nous a habitué l’artiste, mais le tout est coloré de nouveaux sons, où les instruments à vent et à cordes dominent et surprennent. Et même les mélodies parviennent à nous transporter et à nous faire voyager d’un style musical à l’autre. À travers toutes ces belles nouveautés, on reconnait le bon vieux Jalbert qu’on apprécie et toujours aussi festif.

David Jalbert a bien hâte de présenter son 7e album
© Andréanne Thériault – Photographe

Les titres Battleship, Follow me, Qui sommes-nous pour juger nous propulsent dans trois styles musicaux différents. Les excellentes pièces Sur mon wall et Le vent du nord nous ramènent à un son plus traditionnel qu’on connaît de l’auteur-compositeur-interprète. Le quai de New Orleans nous remplit de bonheur et de légèreté avec sa touche de ukulélé apaisante. Les chansons 800 KM et Mr le croque-mort nous donnent clairement l’envie de danser et de se déhancher. Sur le titre rythmé et entraînant Ne pleurons plus, on peut entendre la trompette du multi-instrumentiste Jipé Dalpé. La pièce musicale Hymne aux défunts se veut réconfortante pour celles et ceux qui ont perdu un être cher. La dernière pièce de l’album, Sobre, sombre et seul est une magnifique ballade qui porte à la réflexion, tout en étant remplie d’espoir. De plus, on y retrouve le son de la guitare et la collaboration de l’artiste country Matt Lang…  Un coup de cœur assuré!

Réalisé par Jeff Grenier (Vilain Pingouin, Hugo Lapointe, Laurence Doire, Bronko, William Deslauriers et plusieurs autres), l’album compte également plusieurs excellents collaborateurs tels que Matt LangSally FolkJipé Dalpé et Sir Pathétik. Durant le processus de création, l’auteur-compositeur-interprète de 41 ans s’est concentré davantage à améliorer l’interprétation des pièces et propose à son fidèle public un projet audacieux dans lequel on découvre un Jalbert « version revampée ».  Le doigt d’honneur II sera définitivement un album à ajouter à votre bibliothèque ou playlist!

Suivez toutes les actualités de David Jalbert sur son site Internet et sur sa page Facebook.

Date de parution de l’album Le doigt d’honneur II : vendredi 18 mars 2022

Vous pourriez aussi être intéressés par ces articles :

Un 6e album pour David Jalbert : « Le doigt d’honneur » qui fait réagir

David Jalbert lance « De l’amour propre », Un quatrième album en carrière

Texte révisé par : Johanne Mathieu

 

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email