un magazine web axé sur la culture d’ici

Chronique 100 % québécois: Anthony Kavanagh

Un tournant musical avec un premier EP

© Facebook Anthony Kavanagh

Par : Christian Gaulin

C’est « finally » hier, 1er octobre, que l’humoriste devenu chanteur, Anthony Kavanagh, a lancé un premier EP très attendu. Entièrement en anglais, le mini album qui s’intitule Finally comprend 7 chansons bien imprégnées de pop.

Ce projet musical anglophone au rythme entraînant, nous plonge dans les 10 dernières années de la vie de l’artiste avec des thèmes comme l’amour, la paternité, la poursuite de ses rêves, la solitude, nos démons intérieurs et plus encore. Son style unique, alliant soul, blues, funk, hip hop, rock et électro, baigne dans un éclatant univers pop qui relie et rallie tous ces styles.

Il faut dire que Kavanagh a su s’entourer de talents d’exception : Marc Dupré, star québécoise incontestée,  du brillant producteur-auteur-compositeur John Nathaniel qui a notamment collaboré avec One Republic et Switchfoot, ainsi qu’une autre prolifique « machine à succès » canadienne, DJ Domeno.

18 mois d’attente

Anthony Kavanagh nous est arrivé avec une première pièce musicale, Let You Go, en avril 2020. Avec ce single, il cultive son propre créneau, mariant plusieurs styles. Surfant habilement dans l’univers d’Imagine Dragons et de Lenny Kravitz, cet étonnant premier single comprenant un cocktail explosif de percussions, de puissance vocale et de mélodies entraînantes, nous reste en tête instantanément. Ce morceau, à l’énergie contagieuse, a surpris les auditeurs qui entendaient le chanteur pour la première fois.

Toujours un pied dans la soul mais avec un côté plus pop que dans le titre précédent, le deuxième extrait, Got It, paru en novembre 2020, est un heureux mélange d’influences, incluant la « cool attitude » et une ambiance plutôt R&B du début des années ’70, le tout revisité à la sauce pop du moment. Dans ce cas-ci, l’artiste nous parle de la part d’ombre cachée en chacun de nous. Celle que l’on refoule, que l’on refuse souvent de reconnaître.

Anthony Kavanagh est ensuite revenu en force avec No Man Ever Told Ya. Ce troisième extrait sorti en mai dernier montre une autre facette du style musical d’Anthony. Il prouve encore une fois, son indiscutable polyvalence. La chanson raconte l’histoire d’un homme qui décide de balayer son passé, d’oser aimer à fond en exprimant son amour à « la » femme de sa vie, comme aucun homme avant lui ne l’a jamais fait.

© Site Internet / Anthony Kavanagh

Les 4 autres pièces qui composent ce mini album, All About You, I Choose You, Outta My Mind et Alone vont dans le même sens que les 3 premiers extraits. Du rythme, des sons enlevants, une énergie débordante, des mélodies accrocheuses et une voix en puissance font de ce premier opus un album qui nous rend de bonne humeur et qui nous donne envie de suivre le « beat ». On a clairement le goût d’en entendre davantage!

D’ailleurs Kavanagh n’en n’est pas à ses premières armes comme chanteur. Il a interprété plusieurs chansons sur des trames sonores de films dont Moana et Aladin, entre autres.

Pour tout savoir sur Anthony Kavanagh et ses différents projets musicaux ou comme humoriste, consultez son site Internet officiel et sa page Facebook.

Bonne écoute!

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email