Christine and the Queens à Montréal

« Tu peux être qui tu veux ce soir »

Christine-The-Queens-l-annee-de-la-pop_exact780x585_l

 ©Getty

Par Marie-Ève Venne

J’avais des attentes mitigées face à la performance de Christine and The Queens dans le cadre du festival Montréal en Lumière. Si j’avais accroché de manière assez efficace à certaines de ses chansons – entre autres Saint-Claude et Christine –, le personnage très fort de la chanteuse me donnait l’impression de parfois prendre trop de place sur sa musique. De son vrai nom Héloïse Letissier, la jeune femme a su conquérir en très peu de temps la scène musicale française, remportant le titre d’artiste féminine de l’année aux derniers Victoires de la musique.

Je me suis donc rendue au Métropolis afin sans aucune attente, curieuse de découvrir ce que me réservait ce spectacle à guichet fermé. En première partie, le groupe suisse Kadebostany a su immédiatement m’accrocher avec leur ambiance électronique teintée de musique traditionnelle balkane. Mix assez explosif au final! Avec leur repris de Heroes de David Bowie, le groupe a su chauffer la foule pour l’arrivée de la Reine.

Faisant son entrée sur son succès Starshipper, Christine accompagnée de ses Queens – de jeunes danseurs remplis d’énergie — a donné automatiquement le ton de la soirée. Tutoyant la foule et la remerciant à profusion, la chanteuse a su établir rapidement une proximité avec le public. Cela n’a pas pris plus pour faire envoler mes dernières résistances. Christine n’est pas froide pas plus qu’un produit pop trop coloré, mais plutôt une artiste aimant explorer différents univers créatifs pour offrir au final une formule gagnante.  Christine, tu reviens à Montréal quand tu veux!

Vous pourriez aussi aimer...