#CCF16 : Yann Perreau et Dalton Télégramme

Soirée endiablée avec des bêtes de scène

@Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Mélissa Thibodeau et Maryse Phaneuf

Le Club Soda était plein à craquer vendredi soir afin d’accueillir cette bête de scène qu’est Yann Perreau dans le cadre du Coup de coeur francophone. En première, on a eu droit à une performance tout aussi animée de Dalton Télégramme.

Ces derniers nous arrivent directement de Liège, en Belgique. Ils ont avoué que c’était leur rêve de jouer sur la scène du Club Soda. Il s’agissait de leur second passage à Montréal. Ils avaient joué lors des FrancoFolies de Montréal en 2014.

Le groupe a reçu entre ses mains cette semaine le prix Rapsat-Lelièvre 2016 pour son plus récent opus Sous la fourrure, une ingénieuse rencontre entre l’americana et la chanson francophone. Sur scène, il a réussi avec brio à réchauffer la foule avec ses chansons rythmées où guitares, contrebasse, banjo, harmonica et guimbarde changent le blues, folk country et le rock. Les gens applaudissaient et dansaient, cela était de bon augure pour la suite de la soirée.

Enjoué et charmeur, Yann Perreau est une véritable bête de scène qui vit ses chansons à fond. D’une grande générosité sur scène, il a facilement le public dans sa main. Il a interprété plusieurs extraits provenant de son plus récent opus Le fantastique des astres, paru au printemps dernier.

Il a également accueilli sur scène, le temps d’une chanson, l’auteur-compositeur-interprète tout aussi unique Philippe Brach. Ensemble, ils ont interprété Le bruit des bottes tirée de l’album de Perreau Un serpent sous les fleurs sorti en 2009. Le public a pu se réjouir de cette complicité en or entre deux artistes des plus talentueux. Un autre spectacle des plus réussis pour le Coup de coeur francophone.

Crédit Photo: @Maryse Phaneuf/MatTv.ca

 

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...