Entrevue avec Brigitte Lafleur

Pour un Québec sans tabac

1507894_10152144711763630_1235386689_n-3

©Courtoisie

Par Harmonie Dicranian

10 ans d’espérance de vie en moins, c’est la statistique avancée par la Semaine pour un Québec sans tabac 2014 qui se tient du 19 au 25 janvier. Sensibiliser, médiatiser, et prévenir, fumeurs et non-fumeurs, des effets néfastes du tabac, tels sont les objectifs de cette campagne qui cible essentiellement les adultes.

« Si je n’avais pas arrêté de fumer, je ne serais probablement pas comédienne. Je serais même peut-être morte », témoigne la comédienne, artiste peintre et porte-parole de la campagne, Brigitte Lafleur. Elle ajoute : « Je fumais alors que je faisais de l’asthme. Ça m’a conduit directement à l’hôpital à plusieurs reprises à cause de difficultés respiratoires majeures. Il y a près de 10 ans, j’ai arrêté de fumer. Ça n’a pas toujours été facile, mais c’est une des meilleures décisions que j’ai prise dans ma vie. En plus de respirer librement et de me sentir mieux, mon asthme ne me cause plus de problèmes. » Selon une récente étude faite aux États-Unis et publiée en 2013, on connaît trois fois plus de morts prématurés chez les fumeurs. Avec 1,6 millions de consommateurs de Tabac au Québec, l’enjeu de cette campagne demeure majeur. L’optimisme reste de rigueur puisque 6 Québécois sur 10 se disent prêts à arrêter de fumer au cours des 6 prochains mois.

 

Communication marquante et ludique

1533965_10152144711408630_578607769_n-2

©Courtoisie

Des situations du quotidien empreintes de bonheur et teintées de désespoirs sont mises en scène dans les diverses publicités qui sont d’ores et déjà diffusées sur plusieurs chaînes télévisées francophones, et ce jusqu’au 25 janvier.  « On espère que le message sera bien compris et qu’il mènera à la réflexion », explique Mario Bujold, directeur général du Conseil québécois sur le tabac et la santé. La réflexion est aussi à l’honneur sur la page Facebook de Monde sans fumée. À travers des affichettes, les internautes, fumeurs et non-fumeurs, sont invités à partager un rêve qu’il aimerait réaliser d’ici 10 ans. « Les affichettes sont très jolies et en plus il y a trois prix de 300$ à gagner ! », précise Mme Lafleur.

 

Outils efficaces

« Mes proches m’ont beaucoup aidé dans ma démarche, mais j’aurais pu profiter davantage des outils mis à notre disposition pour cesser de fumer », affirme Mme Lafleur. C’est par une intervention québécoise globale et intégrée que le conseil sur le tabac et la santé compte faire baisser le nombre de consommateurs de cigarettes, car « les chiffres c’est du monde, du monde à qui on vole des années de vie », explique le Docteur Horacio Arruda, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint de la Santé. La ligne d’écoute j’Arrête, accessible gratuitement,  connaît un réel succès avec 28300 demandes soit 16% de fréquentation de plus en 2013. « Nous faisons en sorte de gravir, étape par étape, la montagne de l’anti-tabac. On avance mais il faut encore déployer beaucoup d’effort pour arriver au sommet » soutient le Docteur. « Je vous invite à réagir maintenant pour vivre pleinement et pour que votre santé ne soit pas hypothéquée par le tabagisme », ajoute Brigitte Lafleur.

1458442_10151994661423630_2028943229_n

Vous pourriez aussi aimer...