Bahamas au Théâtre Corona

Soirée folk intime dans la Petite-Bourgogne

Bahamas

© Reynard Li

par Mélissa Thibodeau

Le Théâtre Corona affichait complet mercredi soir alors qu’Alfie Jurvanen, ce Torontois surtout connu sous le nom de Bahamas, foulait cette scène à l’occasion d’une dernière date canadienne avant d’entreprendre une tournée américaine. Avec sa voix caressante, ses prouesses de guitare et son charisme, il a su capter une foule qui n’avait pas besoin d’être convaincue. The Weather Station, avec en tête l’actrice et auteure-compositrice-interprète Tamara Lindeman, assurait la première partie.

Alfie Jurvanen roule sa bosse depuis plus de 10 ans sous le nom de Bahamas. Avec trois albums complets sous la cravate : Pink Strat (2009), Barchords (2012) et Bahamas Is Alfie (2014), il est en train de devenir une référence en folk indie canadienne. Ses chansons parlant de relations amoureuses parfois heureuses, parfois moins, lui ont valu plusieurs nominations pour des prix et il est lauréat du Juno de l’album adulte alternatif de l’année 2015 pour Bahamas is Alfie ainsi qu’auteur-compositeur de l’année grâce aux extraits Bitter Memories, All The Time et Stronger Than That, qui se retrouvent également sur son plus récent opus.

Il est arrivé sur scène sous une pluie d’applaudissements. Le public a vite reconnu la première chanson Lost in the Light, un succès tiré de l’album Barchords qui a donné le ton au reste de la soirée. Accompagné de quatre musiciens dont Felicity Williams aux voix accompagnatrices, à Jason Tait (The Weakerthans) à la batterie, Darcy Yates à la basse et Christine Bougie à la guitare, il nous a fait naviguer entre ses trois albums, s’aventurant dans un  folk qui a pris des tournures country de la vieille école.

Si le musicien possédait une belle complicité avec ses musiciens, c’est lorsqu’il était seul sur scène qu’il m’a davantage accrochée. Il semblait davantage s’amuser avec le public, nous laissant entrevoir davantage qui était l’artiste derrière la chanson. Plus spontané, rempli d’humour, on a pu avoir l’histoire derrière certaines de ses chansons. Une pièce qui se transforme en la chanson-thème de l’émission The Golden Girls, pourquoi pas? C’est ainsi qu’il nous a charmé avec son Southern Drawl, Stronger Than That and I Had It All.

Il nous a aussi présenté une nouvelle chanson qui pourrait peut-être figurer sur le prochain album. Ou peut-être pas. Il ne le sait pas encore, expliquant que son attachement à certaines chansons change au gré de ses humeurs. Cette nouvelle chanson qui ne semblait pas vraiment avoir de titre encore allait encore dans le sujet des relations hommes-femmes, comment les deux genres sont égaux mais se complètent dans la différence.

Les musiciens sont revenus sur scène et ont semblé entrer dans une routine. La voix accompagnatrice de Felicity Williams, quoiqu’impressionnante, semblait parfois superflue aux arrangements musicaux simples mais efficaces.

Une soirée qui a passé assez rapidement, avec un artiste connu pour sa proximité avec son public. Il est revenu sur scène pour interpréter deux rappels. Un fan fini lui a alors crié : “You’re the future of canadian music!” (Tu es le futur de la musique canadienne!)  À cet élan d’affection, il n’a pas pu s’empêcher de répondre : “What about the present?” aux rires de la salle avant d’ajouter “What a sweet thing to say”, avec humilité.

Pour en apprendre davantage sur cet artiste : bahamasmusic.net

The Weather Station

L’Ontarienne Tamara Lindeman est l’instigatrice du projet musical qu’est The Weather Station. Avec sa voix rappelant celle de Margo Timmins (Cowboy Junkies) et son folk apaisant, cette dernière raconte des histoires avec sa plume particulière, recherchant le sens dans cette tension entre la mélodie et les mots.

Tamara est une femme de peu de mots, préférant les chanter au lieu de parler. Timide et réservée, elle faisait face à un public parfois indifférent et plus bruyant que la tranquillité de sa musique. Si c’était parfois dérangeant de la part du public, j’aurais aimé que Tamara ait plus d’assurance lorsqu’elle s’adressait à nous, autant d’assurance qu’elle assumait avec ses chansons. C’est parfois le cas de certains artistes qui font les premières parties, vous n’êtes peut-être pas les têtes d’affiche, mais n’ayez pas peur d’assumer votre place sur la scène.

Cela étant dit, pour les fans de folk, The Weather Station mérite que l’on s’y attarde. Elle et son groupe tournent présentement avec Bahamas dans plusieurs villes canadiennes. Pour plus d’information : the-weather-station.com

Liste de chansons – BAHAMAS

1 – Lost in the Light

2- Waves

3 – Like A Wind

4 – Can’t Take You With Me

5 – Caught Me Thinkin’

6 – I Got You Babe

7 – Southern Drawl

8 – I Had It All

9 – Nouvelle chanson – Men & Women are equal, but are not the same

10 – Stronger Than That

11 – Bitter Memories

12 – Your Sweet Touch

13 – Please Forgive My Heart (une reprise de Bobby Womack)

14 – All The Time

15 – Snow Plow

Rappel

1 – All I’ve Ever Known

2 – Never Again

Vous pourriez aussi aimer...