Aurélie Laflamme : Les pieds sur terre

Première flamme sur tapis rouge

IMG_4616

©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Par Marie-Hélène Amyot

Une énergie du tonnerre régnait sur le tapis rouge du film Aurélie Laflamme – Les pieds sur terre. Des fans en délire, des médias qui veulent chacun leur petit cinq minutes avec les artistes, des relationnistes avec d’la broue dans l’toupet, cette ambiance prédit habituellement que le film de Nicolas Monette connaîtra un franc succès.  Rencontres avec les comédiens principaux du long-métrage au cours desquelles je leur demandé de me parler de leur premier kick du secondaire et de me dire ce à quoi ils aspiraient en secondaire 5.

 

Bianca Gervais (Janik Tremblay)

IMG_4750

Le premier amour de la jolie Bianca se prénomme Nicolas. « Il sortait avec Amélie, jamais je ne me serais immiscée dans leur couple, mais je le regardais de loin. Quand il posait une question, il levait la main. Il avait les cheveux blonds, les yeux bleus, des broches! Il avait toujours un peu de bouffe coincée dans les broches, mais ça ne me dérangeait pas. » J’ai appris avec étonnement qu’elle faisait partie des « rejets ». Celle qui affirme n’avoir jamais été très populaire au temps du secondaire connaît beaucoup de succès au niveau professionnel, et ce, depuis l’âge de 9 ans. Pas surprenant qu’elle ait toujours désiré poursuivre dans cette voie!

 

Aliocha Schneider (Nicolas Dubuc)

IMG_4725

« Alors, tu veux toujours pas de moi? », est ce que le jeune acteur m’a répondu lorsque je lui ai demandé ce qu’il dirait à la première fille qui a fait battre son cœur. Aliocha a débuté dans le métier assez tôt, ce qui fait qu’il ne s’est jamais vu en pratiquer un autre. « En fait, depuis tout petit je sais que c’est ça que je veux faire. Déjà en secondaire 5, je travaillais beaucoup. J’ai réussi à finir mes cours, mais de justesse. »

 

David Lahaye (Louis Brière)

IMG_4718

Davida un message tout simple à adresser à son premier kick du secondaire, il s’ennuie d’elle! « Je l’ai revue dans un bar sportif, par hasard. C’était un amour secret, mais je lui ai dit carrément que j’étais amoureux d’elle, mais on est rendus 30 ans après, elle a sa vie, j’ai ma vie. » En ce qui concerne ses aspirations, David a bien failli être de mon côté de la barrière du tapis rouge puisqu’il souhaitait devenir journaliste. Cependant, il a été accepté en théâtre, ce qui a été déterminant dans son choix de métier.

 

Geneviève Chartrand (Kat Demers)

L’interprète de la meilleure amie d’Aurélie a déjà pensé à étudier en psychologie, mais c’est lors du tournage du premier film d’Aurélie qu’elle a eu la piqure pour le métier de comédienne. « Mais j’ai toujours eu le désir de faire autre chose aussi, ce qui m’a amenée à étudier en science politique en parallèle de ma carrière de comédienne. »  Et contrairement aux plus timides d’entre nous, Geneviève a avoué son amour au premier garçon qui l’a fait rougir en secondaire 5. Comme elle le dit elle-même : « C’est un kick avoué! »

 

India Desjardins

IMG_4780

India n’a qu’un beau merci à adresser à son premier amour. Elle ajoute tout de même que la fin de son secondaire a connu une fin un peu plus triste. « Une semaine après le bal, mon premier amour m’a laissée. Mais c’est une bonne chose, parce qu’une chance que je ne suis plus avec. » Marianne – à ses côtés lors de l’entrevue – ajoute qu’il ne sait pas ce qu’il a manqué!

 

Marianne Verville (Aurélie Laflamme)

Tout comme India, Marianne remercie aussi son premier kick. « Merci, c’est un beau mot, mais merci parce que ça nous a lancés, lancé dans l’amour! » Et la fin de son secondaire s’est bien passée. « Le party d’après bal était super le fun, vraiment plaisant. C’est un bel été, mais sans plus. Un été comme les autres. » Marianne, qui pratique le métier de comédienne depuis l’âge de 14 ans a pleinement sa place dans l’univers artistique québécois.

 

Lou-Pascal  Tremblay (Tommy Durocher)

IMG_4708

Lou-Pascal garde le cap en ce qui concerne ce qu’il désire faire dans la vie.  « En secondaire 5, je commençais à Vrak. J’en suis au même stade, je désire encore faire ce métier-là. » Le message que Lou-Pascal envoie à sa première flamme, qui sera possiblement dans la salle puisqu’elle est devenue une fan d’Aurélie, est en faite une question « Est-ce que notre premier french était pâteux» Pour en connaître la signification, il faut voir le film!

 

Hubert Lavallée Bellefleur (Jean-Félix Ouimet)

Hubert n’a pas de message particulier à adresser à son premier amour, mais il ajoute que c’est la seule fille qu’il a embrassée de sa vie. Quant à ce à quoi il aspire, il a une vision un peu plus large de ce qu’il souhaite faire, même si son désir de poursuivre sa carrière de comédien est toujours présent. « Il y a plein de choses qui m’intéressent aussi : la réalisation, la production, l’animation télé aussi, beaucoup. »

 

Stéphane Gagnon (François Blais)

IMG_4739

Katimavik a fait partie des projets de Stéphane. « C’est un programme qui existait, mais qui est tombé à l’eau l’année où j’ai fini mon secondaire 5. J’étais inscrit, je devais m’en aller là, donc j’aspirais à vivre un an ou deux et après ça, décider ce que j’allais faire dans la vie. » Finalement, il s’est retrouvé en théâtre au Nouveau-Brunswick. Et c’est dans un grand éclat de rire qu’il a répondu à ma question concernant son premier amour « Je lui dirais Bonjour!, je serais content de la voir. »

 

Édith Cochrane (France Charbonneau)

Déstabilisée et gênée sont les qualificatifs qui l’habiteraient si elle devait revoir sa première flamme. « Je pense que ça reste ces choses-là. J’ai l’impression qu’on stall un peu puisqu’on n’a pas vu les gens par après. Il y a encore ce même rapport-là qui existerait même si on a vécu autre chose. » En secondaire 5, la comédienne était très impliquée et faisait déjà de l’improvisation. Elle a d’ailleurs remporté le prix de la personnalité culturelle cette année-là. Pas étonnant qu’on la voit encore sur nos écrans.

Crédit photo: ©RenaudVinet-Houle/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...