un magazine web axé sur la culture d’ici

Annabel Oreste sort grandissante de Star Académie

Entrevue avec Annabel Oreste

© TVA Publications / Bertrand Exertier

Par Marie Eve Archambault

Après une performance incroyable dimanche soir, Annabel Oreste a dû plier bagage et retourner chez elle après 8 semaines dans l’aventure de Star Académie. Nous nous sommes entretenus avec la jeune interprète au lendemain de son éviction.

Comment te sens-tu après la grande soirée d’hier?

Ouf! Je me sens énormément fébrile avec un petit sentiment de vertige parce que je n’ai aucune idée de qu’est-ce qui m’attend à la sortie de cette aventure. Nous sommes quand même juste au lendemain. Je ne sais pas si ce sera positif ou négatif. Je ne sais pas s’il y a des projets qui m’attendent ou s’il y en n’a pas. Je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. J’ai la tête qui tourne. Je suis un peu excitée, mais j’ai très peur aussi.

Tu as choisi de chanter Fever. Qu’est-ce qui a motivé ton choix d’interpréter cette chanson-là?

Ce qui m’a motivée à prendre cette chanson c’est vraiment parce que je voulais une pièce où il y avait une possibilité de théâtralité à l’intérieur. Après le cours d’Anne Dorval, j’ai comme appris à créer des personnages et à interpréter quelque chose qui n’était pas nécessairement à propos de moi. Je voulais aussi m’amuser une fois où j’étais sur scène. Je voulais faire quelque chose d’out tempo que ce que la majorité des Académiciens ont fait depuis le début. Je crois que c’est vraiment ce qui a motivé mon choix. Le fait que je voulais toucher à l’aspect de la théâtralité. Je voulais bouger et m’amuser sur la scène.

Donc on peut dire que le cours d’Anne Dorval a vraiment tombé à point! 

Vraiment! C’était parfait! Je suis tellement contente d’avoir vu Anne Dorval avant mon départ aussi! C’était LA rencontre que je voulais.

Je veux justement revenir sur tes réactions vis-à-vis les invités, elles étaient toujours divines! 

(Rires) Non, mais j’étais tellement impressionnée. Tu sais, des fois ils nous disaient qu’on allait avoir des artistes qui allaient nous rendre visite. On se posait la question: Qu’est-ce qu’il va nous apprendre? À chaque fois, on sortait de ces cours-là impressionnés et tellement surpris des rencontres que l’on faisait. Anne Dorval fait partie des personnalités que j’ai rencontrée qui m’a énormément touchée. Ça va me rester sur le coeur. Je le vis avec toute la joie que j’ai en moi. J’ai rencontré Anne Dorval. Elle est tellement drôle dans ses personnages et on a tellement à apprendre de cette femme-là. Elle est tellement talentueuse. En tant qu’humain, elle est magnifique. Elle fait partie des plus belles rencontres que j’ai eues. Xavier Dolan, Marc Séguin, Yannick Nézet-Séguin… Ce sont tous nos professeurs d’identité artistique, mais chacun d’entre eux m’ont apporté quelque chose à mon identité artistique dont je ne savais même pas qui était en moi. Alors, c’est un gros cadeau.

Je veux revenir sur les paroles de Lara Fabian qui a dit qu’elle sera toujours là pour toi après ta sortie de l’Académie. Qu’est-ce que cela t’a fait d’entendre ces mots de la bouche de Lara Fabian?

Mercredi passé après son cours, elle nous a fait la promesse qu’après cette aventure, qu’on allait rester en contact avec elle et qu’on n’allait pas la perdre de vue. Pour vrai, lorsqu’elle nous a dit cela, j’ai fondu en larmes parce que dans ma tête je me demandais qu’est-ce que j’ai pu bien faire de bon pour avoir ce cadeau-là dans ma vie. D’avoir Lara Fabian dans ma vie, c’est comme avoir un coach de vie, un mentor, une déesse qui tombe du ciel. Tu as fait Star Académie et le plus beau cadeau que je pouvais avoir c’est Lara Fabian que je vais pouvoir, dans le futur, appelé pour quelque chose qui arrive dans ma vie et que je ne sais pas quoi faire, je sais qu’elle va me conseiller. Je voulais verser des larmes pour vrai. Ça m’a rendue vraiment émue. Et en plus, j’ai un souper avec Lara Fabian, juste pour moi! Je suis tellement contente!

Tu sors de l’Académie gagnante. Tu as beaucoup travaillé sur ton attitude. Tu t’es transformée dans les deux dernières semaines. Tu as travaillé pour devenir une meilleure personne. Tu as acquis de nouvelles aptitudes. D’où est venue la volonté de faire un si gros travail sur toi-même?

Je ne suis tellement pas une personne qui fait les choses à moitié. Quand je fais quelque chose, je le fais en grand et je le fais au complet. Pour être honnête avec toi, quand je suis venue à Star Académie j’avais mes attentes qui étaient que j’allais travailler mon côté artiste, ma voix et mon interprétation. C’est vraiment lorsque je suis entrée dans le bureau de Lara Fabian que cette aventure avait beaucoup plus à m’amener que seulement me développer en tant qu’artiste. On ne peut pas dissocier l’artiste de l’humain. Je ne suis pas seulement Annabel l’humain ni Annabel l’artiste. Je n’ai pas le choix d’être Annabel au complet. J’ai réalité à travers cette aventure-là que j’avais beaucoup de choses à travailler, et que c’était le bon moment pour le faire. Je ne devais pas avoir peur de me lancer parce qu’il y avait des caméras et des personnes qui pouvaient me juger pour qui j’étais et pour mes défauts. Je me suis lancée et au final, je ne le regrette pas parce que j’en ressors encore plus solide et plus forte. Je suis capable de sortir de ma carapace et ça ne me fait pas peur pour une fois. Maintenant, c’est de voir ce que je vais faire avec toutes ces belles expériences et ma belle personnalité. Je n’ai rien perdu.

Tu as participé à La Voix et à Star Académie qui sont quand même les deux émissions les plus regardées au Québec. Quelle émission a été la plus formatrice pour toi?

Star Académie est une expérience en or! Ça m’a formée, ça m’a fait grandir. J’étais très très jeune lorsque j’ai fait La Voix. Je me suis lancée dans l’aventure sans vraiment savoir si j’allais y arriver ou si j’avais le talent pour faire les choses. La Voix a été le début pour moi parce que ça m’a confirmé que je voulais vraiment chanter. Maintenant, est-ce que j’avais le talent pour le faire? Est-ce que je croyais assez en moi pour le faire? Je n’en ai aucune idée. C’est vraiment Star Académie qui m’a amené cette confiance en mon talent et à ce que j’ai à offrir.

© TVA Publications / Bertrand Exertier

Je ne veux pas passer sous silence un événement qui te concerne et qui a fait beaucoup jaser tant par les Académiciens que par le public. À quel point c’était satisfaisant de recevoir ton poulet frit?

(Rires) Oh my god! Marie Eve, c’était satisfaisant à un tel point! Les cieux ont descendu sur mes épaules pendant quelques heures. Il y a quelque chose que je peux te dire c’est que lorsque je suis arrivée à l’Académie, je n’étais pas prête aux changements d’alimentation. Il faut quand même se mettre dans la tête qu’on est comme des sportifs. On vit comme des sportifs olympiques, donc notre alimentation doit subvenir à ce besoin-là et nous soutenir. Alors, je comprends tout à fait qu’on mange du santé et de la salade, du vert et des légumes tout le temps.

Mais moi, je ne suis tellement pas habituée à cela! Quand je suis arrivée à l’aventure, une heure plus tard, ce que je voulais c’était du poulet frit. Je voulais quelque chose de frit. Je voulais du poulet frit et j’en voulais à la tonne! J’en avais demandé pendant un bout. Le 14 février, à l’hôtel, j’ai commandé du PFK parce que je savais que je ne pourrais pas en manger pendant je ne sais pas combien de temps. J’ai gardé mon sandwich de poulet frit dans mon sac. À la fouille de nos effets, ils ont eu du culot Marie Eve! Ils ont jeté mon sandwich. Ils-ont-jeter-mon-san-wich! J’en ai pleuré! J’ai tel-le-ment pleuré! Je n’aurais jamais cru qu’ils auraient eu le culot! Je me suis sentie tellement mal! Alors là, la seule chose que j’ai faite c’est de demander du poulet frit pendant un mois. Un mois plus tard, je l’ai finalement eu! Ça m’a vraiment brisé le coeur!

J’ai parlé avec Matt Moln et il m’a dit que son meilleur moment c’était lorsque tu as reçu ton poulet frit.

(Rires) Moi aussi c’était mon meilleur moment! Après cela, une semaine après, on en a encore eu! Parce que non seulement je demandais du poulet frit à toutes les caméras quand je passais devant une caméra, j’ai demandé du poulet frit à Math Duff. J’ai aussi demandé du poulet frit à nos cuisiniers dans le pigeonnier de suggestions de repas.

Dis-moi Annabel, que vas-tu retenir de ton passage à l’Académie?

Qu’il faut demander et tu recevras. (Rires) Non, ce n’est pas vrai! Non, mais c’est vrai, j’ai demandé un massage et on l’a eu. Et un chien, et on l’a eu aussi!

Plus sérieusement, je retiens tellement de choses de mon passage. La première chose, c’est que je suis une chanteuse. J’ai eu la confirmation hier soir. Je suis une interprète, je suis une artiste. Et ça, personne ne peut me l’enlever même les commentaires négatifs que je peux recevoir. Personne ne peut m’enlever que je le suis.

Pour entendre Fever interprété par Annabel Oreste, cliquez ici.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email