Adam Lambert à Fierté Montréal

Adam Lambert clôture Fierté Montréal

© Photo officielle

Par Marie Eve Archambault

Adam Lambert aura fait une pause de Queen pour mettre sa propre carrière de l’avant dimanche soir.  Il était la tête d’affiche de la dernière soirée de la programmation 360 de Fierté Montréal.

© Photo officielle

Ponctuel à souhait, le spectacle de Backxwash a commencé au coup de 19 h 00. La chanteuse queer proposait un spectacle où nous pouvions la voir devant un énorme écran qui projetait déjà son image. Parfois, les images de la projection se superposaient ce qui donnait ressemblait presque à un univers psychédélique. Dans les paroles, nous pouvions presque sentir une détresse avec des paroles telles que: Please, God help me ou Love forgive me. En fait, dans une entrevue de 2019 offerte au journal Voir, la rappeuse et productrice montréalaise s’est confiée qu’il y avait beaucoup de colère:

Quand j’écris des chansons, je remarque moi aussi que beaucoup de mes paroles sont teintées d’une certaine agressivité. En fait, je pense que la musique me permet de canaliser des sentiments et des émotions. Oui, je pourrais être triste à propos de tout ce qui m’est arrivé, mais je préfère la colère. C’est vraiment une approche thérapeutique.

C’était une performance de 15 minutes plutôt intéressante. Ceci dit, ce n’était peut-être pas la meilleure idée de fusionner son spectacle avec celui d’Adam Lambert. Les internautes semblaient déstabilisés par le style musical qui est très loin de celle de l’ancien candidat d’American Idol.

Un retour attendu

Adam Lambert a promis tout un party pour les 400 personnes qui s’étaient connectés pour le voir dans le cadre de la Fierté Montréal. Après plusieurs années à ne pas avoir foulé les planches montréalaises dans le cadre de sa carrière solo, les gens étaient heureux de le réentendre à nouveau. Pour une première fois ici, il a été possible d’entendre quelques pièces de son album Trespassing (2012) et de The Original High (2015). Bien sûr, il a profité de l’occasion pour présenter les nouvelles pièce de son plus récent album Velvet telles que Loverboy, Love Don’t, Superpower, Velvet et Stranger you are.

© Photo officielle

Bien que ce fut un spectacle plutôt court, il a pris le temps de s’adresser à son public: « Ce fut une année plutôt étrange. En étant Américain, ce que j’ai trouvé le plus intéressant c’est de voir tous ces gens se rassembler et s’entraider. Ça me donne de l’espoir. Montréal, tu serais une belle place pour prendre mes vacances si je pouvais sortir. »

Pour ceux et celles qui s’attendaient à entendre des chansons tirées de l’album For Your Entertainment auront été déçus. La seule vieille chanson qui a été choisie pour le spectacle de 45 minutes a été celle qui l’aura propulsé au sommet: Whataya want from me. Ce fut à mon avis trop court comme prestation, mais c’était un excellent choix de terminer une belle programmation de la Fierté Montréal avec Adam Lambert. Mon seul souhait serait que ce spectacle soit à nouveau présenté, mais cette fois-ci en personne! C’est beau de rêver!

Vous pourriez aussi aimer...