un magazine web axé sur la culture d’ici

Les influences de Bruno Pelletier

Les coups de chapeau de Bruno Pelletier

@Auréa Gamboa Photographie

 

 

 

 

Sous influences, est le « nouveau-vieux » spectacle de Bruno Pelletier. Le grand interprète caractérise son spectacle de la sorte étant donné qu’il a été préparé à la suite de la sortie de l’album du même nom en 2019, mais le spectacle a commencé à être présenté au grand public qu’en 2021.

Qui sont les influences de Bruno Pelletier ?

Ce spectacle ne rend pas un hommage aux chanteurs/chanteuses préféré(e)s de Bruno Pelletier, c’est plutôt une occasion de leur donner « un coup de chapeau » comme il l’a dit en début de spectacle. Sous influences est une essence des chansons qu’il écoutait lors de son adolescence. C’est donc du Claude Dubois, du Patrick Normand, du Jean-Pierre Ferland, et bien d’autres encore.

Durant le spectacle donné à la magnifique salle de la Maison symphonique de la Place des Arts samedi dernier, Bruno a tenu a présenter ses influences avec de courts textes de poésie. Écrits par Christian Vézina, ces textes ont vraiment apportés quelque chose à la soirée À chaque reprise le public a pu essayer de deviner qui sera la prochaine influence. Bravo pour cette belle idée de mélanger poésie et musiques populaires dans un spectacle.

En plus de l’Orchestre symphonique de Longueuil, on compte sur scène la participation du tandem Les Twenty-Nines, formé de Julie Lamontagne et Tony Albino, musiciens bien connu grâce à leur participation à Belle et Bum et Bonsoir et Bonsoir.

 

@Auréa Gamboa Photographie

 

Coups de chapeau et coups de coeur !

Pour moi, deux moments sont ressortis dans ce spectacle. D’abord, à la toute fin de la soirée, lorsque Bruno entame avec autant de passion qu’il y a vingt ans la mélodie de Le temps des cathédrales. En effet, l’interprète de Gringoire a mentionné ne pas aimer lorsque des artistes refuse de chanter leurs plus grands succès lors de nouveaux spectacles. Il a ajouté que les spectateurs avaient droit à ce beau cadeau d’entendre leurs chansons préférés. M. Pelletier a donc interprété en plus de sa chanson phare de Notre-Dame-de-Paris, La Manic, Aime et Miserere.

Mon deuxième moment fort est lors de la chanson : Pendant que de Gilles Vigneault. Cette chanson a valu une ovation avec raison, car elle a mise en valeur la belle voix de Bruno et le magnifique texte de M. Vigneault.

 

@Auréa Gamboa Photographie

Ma seule déception de la soirée a été de ne pas avoir assez entendu de chansons populaires. En sachant que Bruno allait interpréter du Dubois, du Séguin, du Diane Dufresne et du Offenbach, j’étais prête à entendre mes chansons préférées, comme : Le blues du businessman, Journée d’Amérique, Hymne à l’amour du monde, Promenade sur mars, etc. Malheureusement. ce ne fût pas le cas. J’étais contente de découvrir de nouvelles chansons, mais j’espérais tellement entendre les grands hits de ces artistes.

Pour se procurer des billets pour les prochains spectacles de Bruno Pelletier : c’est ici.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email